Les tournois de Wesnoth

Forum communautaire pour les adeptes de The Battle for Wesnoth

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Meilleurs posteurs
FREDOUILLE (1025)
 
Luciole (933)
 
Xplosivman (829)
 
Lonolico (568)
 
KalenzZ (549)
 
Niborelf (462)
 
Julien (269)
 
Arakh (263)
 
cmonyiman (260)
 
Phelim (227)
 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

l'attaque des orcs (RP)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 5 sur 6]

101 Re: l'attaque des orcs (RP) le Jeu 22 Mar - 21:15

Phelim

avatar
Admin
Sa santait la mort. Ils ne nous restaient pas beaucoupss d'homme.

Le coter sud se vidait petit a petit nos hommes reprennait le dessus se n'etait pas normale bien que Krotop est un tres bon guerrier des homme volait on se doutait que c'etait Krotop.

Krotop : je me demande se qui frainne les orcs.

Krotop s'accroupis et sauta il sauta telement haut qu'ils pus voirrent toute l'armée orcs et quelque chose qui ne pouvait distinguer. C'etait se qui frainait les orcs. Ca doit etre quelqu'un qui est de nottre coter. Les orcs etait soulever du sol par cette béte etrange.

Krotop decida sauter la palissade. C'etait du suicide mais il fallais savoir se que c'etait. Rentrant dans les orcs ils griffa tous les orcs qu'il pouvaient il s'effondrait a chaque fois qu'il croisait le regard de Krotops.

Et ses la qu'ils vus un enorme woose. Qui avait surement ete derranger dans sa foret. C'etait un allié de poids le woose voyant Krotop arriver l'ampoigna et lui ecrasa la geule a terre. Krotop se releva et discretement commenca a escalader se woose, c'etai vraiment durre car il bougait dans tout les sens.

Chef orcs : Espece de larve prenner vos arcs et enflammer vos fleches et bruler moi cette erreur de la naturre.

Le woose commenca a bruler et il perdait ses forces. Krotop est arriver a coter de la tete du woose et lui demanda.

Krotop : Je suis de t'on coter et si tu as des amis qui peuve vennirs nous aider appel l'ai en echange je te sauve la vie.

Woose : Je m'appel Sevdantan et j'ai des amis. Je l'ai appels des que tu ma sortis de la.

Krotop decanda du woose et l'attrapa le woose etait 3 fois comme lui mais il arriva a la porter. Krotop se mis a briller d'un or magnifique il arriva a soulever le woose et le lancer dans nottre camps. Krotop n'avait jamais reussis a supporter un tel poids. c'etait tres bizzares. Il s'evanouis. Pheonix qui avait santis la force de Krotop alla voirs se qui se passe. Ils vus Krotop sur le dos d'un troll il abatta le troll et saisit Krotop il retournas directement dans le camps. Quelque minuttes plus tard une foret de woose se deplacait ecrasant tout les orcs sur son passage.

Voir le profil de l'utilisateur

102 Re: l'attaque des orcs (RP) le Ven 23 Mar - 20:17

Invité


Invité
Sevdantan était sauvé il s'apprétait à partir au front pour nous aidé quand il vit la catapulte inventé par le devin qui lançait des rochers enflammés. Il entra dans une rage folle et commença à tuer tout ce qui lui passait sou la main, orc, elfe, nain, ou humain, qu'importe, c'était la même chose. Tous s'activaient pour le maitriser. mais il était bien trop grand. Saphira revint à ce moment:
-Oh, toi ennemi de la forêt je vais te renvoyer dans l'au dela!

Flam

Sevdantan se mit à brulé. Il était encore en vie mais sentait cette chaleur insuportable. Grimpff lui fonça dessus et en quelques coups de hachoir à viande, il le tua:
-Ah, ça va nous faire des projectiles ça.

Pendant ce temps, du coté nord, Fred, Eragon, Nykitaro et Coudaurok retiennent les orcs le temps que les portes soient refermés. Soudain, dans la mélée, Fred aperçoit un visage familier. Toreo avance avec l'armée orc:
-Nykitaro, rentre dans le camp!
-Quoi? T'es fou, je vais les allumé!
-Je t'ai dit de rentrer alors obéit!

Nykitaro comprit que c'était sérieux et obéit pour la première fois aux ordres de Fred:
-Pourquoi tu lui dit de partir, il était trop occupé à se battre pour nous emmerdé?
-L'expert lunaire est là.

Juste après que Fred est prononcé ces paroles, Toreo sautait très haut, lance en main, abbatant sa force sur Fred. Celui ci para le coup. Toreo toreo fut repoussé en l'air. Il exécuta un salto arrière pour retombé sur ses pieds deux mètres devant Fred:
-Abandonne, vous allez tous mourrir! dit Toreo en tuant d'un coup trois hommes qui s'étaient jetés sur lui.
-Je vais plutot te boter le cul et ensuite j'écraserait cette armée qui est soi disant extrèmement puissante. rétorqua Fred en embrochant deux orcs avec sa lance dans la main droite et en tuant un autre orc d'une boule de feu avec la main gauche.
-Le problème pour toi, c'est que je ne suis pas seul cette fois ci.
-Cela ne m'effraie pas du tout.
-Nous avons réunis les 8 lunaires, nous allons vous étaler. dit Toreo en congelant 10 hommes avec un sort puissant.
-Ne crois pas que nous soyons aussi faibles, je suis réputé pour ne jamais vouloir mourrir. lança fred en tuant tous les orcs autour de lui à 2 mètres à la ronde.
-Voyons ça.

Toreo se lança sur Fred. le combat était engagé et rien ne pouvait influer sur ce combat. Dans le ciel on pu voir Demoon qui entrait dans le camp pour combattre phoenix. Les autres chevaliers lunaires allaient faire leur apparition alors qu'on était encore au milieu de la nuit.

103 Re: l'attaque des orcs (RP) le Ven 23 Mar - 20:45

Coudaurok

avatar
Chef des Ordes Barbares
la bataille faisait rage... krotop avait engagé le combat contre l'elfo nain; fred et Toreo se battaient en déciment tout le monde autour d'eux, demoon et phoenix semblaient ne pouvoir se déartager, les woses de silvebarbes touaient tout le monde, ant devait faire attention pour ne pas etre écrasé par eux...
Soudain, coudaurok appercut une épée plus grande que les autres au milieu de la bataille...
il taillada au milieu des orcs pour voir ce que c'était...

il vit une grande épée de pierre de lune,une matiere extremement solide et un grand guerrier en armure argentée lui foncer dessus...il para le coups et au passage, crama de sa lame brulante un wose qui explosait des elfes...

plus loin, eragon luttait pour ne pas perdre le controle de son esprit...

une petite voix repetait dans sa tete "tue saphira" et il essayait de résister...

revenons au combat de coudaurok...
-qui t'es?
-je suis le guerrier lunaire...et je vais te tuer!
-on vas voir...

s'ensuit un combat épique entre les deux guerriers, de forces égales qui massacraient autour d'eux sans s'en rendre compte...

-tu viens pas du sud...t'es trop nul au combat!
-non! je vien d'une tribue du nord!
-quoi? les connards qui ont fait fuir mes ancetres?
-oui...et nous allons tuer les derniers de ta tribu!

le combat repris de plus belle...soudain, un groupe d'orc s'enflama au contact de l'épée de coudaurok. ils s'enflamérent et dans leur ourse pour trouver de l'eau, enflamerent d'autres orcs qui en enflaméerent d'autres ouy qui enflamérent des woses...

saphira aussi faisait des ravages...elle crachait de longues flames qui n'épargnaient personne...mais la bataille semblait perdue, le nombre d'humains diminuait sans cesse etles orcs semblaient de plus en plus nombreux...
l'ancien camps ne se voyait meme plus...tout s'était écroulé...

nos amis reculerent peu a peu pour discuter tout en faisant attention de ne pas etre touchés...

-(fred)on vas perdre...il fut sereplier...
-(eragon) mais ou? on est encerclés...
-je peux ouvrir un passage...
-pourquoi on se bat pas?
-mes elfes ont reperé un passage dans la foret...mais il faudrait y acceder...
-oui...mais il faut le trouver...
-ils le repereront...

phoenix fit une nouvelle fois son attaque qui leur permis de rejoindre la foret avec en plus Nikitaro, 5 barbares, grimpff, 3 elfes, 4 nains et 8 hommes...

ils trouverent le passage et y errerent pendant 4 jours...au main du 5 eme jour, ils sortirent dans les montagnes...

-(eragon a saphira)viens nous rejoindre...je t'envoies une image du lieu ou nous sommes...
-au moins on est vivants...
-(fred) vadish ne sera pas content...il verra qu'il ne nous a pas tué...
-il nous faudrait une nouvelle armée...mais les seuls elfes qui restent habitent a lécart dans une foret a l'autr bout du monde...
-(eragon)et les derniers nains ont fermé les acces aux cités souterraines...
-les humains sont trop proches des orcs...ont ne pourais les approcher...
-(eragon)il reste encore le peuple dont viens fred...mais je doute qu'ils puissent venir...c'est trop loin...
-(fred)non...les plus anciens possedent le don de téléportation...mais je n'ai pas assez étudié pour le connaitre...c'est pour ca que je n'ai jamais pu y retourner...mais maintenant que j'ai le don de télépathie...je pense que je pourais les contacter...
-il faudrait trouver a manger...

et ils reconstruirent un nouveau camps ...tres petit mais au moins ils étaient a l'abris de attaques...



Dernière édition par le Sam 24 Mar - 12:12, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

104 Re: l'attaque des orcs (RP) le Sam 24 Mar - 0:04

Invité


Invité
Cela faisait 5 jours que notre petite équipée était coupée du monde. Nul ne savait ce qui avait bien pu arriver après notre défaite. Nous passions notre temps à fuir comme des lâches ces chevaliers lunaires qui nous traquaient dès la tombée de la nuit. Ils étaient plus nombreux que nous et leur dresseur nous envoyait sans cesse des animaux assoiffés de sang. Nous n'avions aucun moyen de contre attaquer. Nous n'étions même pas une vingtaine. J'essayais d'entrer en communication avec l'un des grands maitres de magie de Gren, ma ville natale. Mais je ne maitrisais pas vraiment la télépathie. De plus j'avais l'impression de penser dans le vide, comme si je parlais tout seul, pensant que quelqu'un m'écoutait. Tout étaient perdu. Les soldats l'avaient bien compris. La 5ème nuit, 5 partirent. Les chevaliers Lunaires avaient perdus notre trace au 6ème jour. Mais combien de temps de répit allions nous avoir. A errer sans but, nous arrivames au sommet d'une montagne qui surplombait la vallée de weldyn. Nous vimes la ville encerclés. Rien ne pouvait y entrer ou en sortir. Vadish avait été rejoint par d'autres chefs orcs après sa victoire sur nous:
-Eragon, le temps presse. Appelle des griffons. Je pars vers l'ouest. Allez à weldyn et protéger le roi le temps que je reviennes
-Hein quoi? Qu'y a-t-il à l'ouest?
-L'ile verte, ensuite, il y a le continent de Toreo, et pour finir, mon pays. Je vais montrer à ces orcs de pacotilles se qu'est une véritable armée.

-Il y a réellement une armée qui puisse terrassé tous ces orcs aisément?
-Oui, mais je risque d'être limité en homme. Phoenix, il faudra que tu trouves nos derniers semblables pour mon retour, le temps presse.
-Oui, mais je ne trouve rien. L'endroit dont je vous ai parlé, je n'ai trouvé personne y étant né.
-Tu dois trouvé.
-... Phoenix fut impressionné par la lueur qui luisait dans les yeux de Fred, c'est comme ci un soleil brulait dans ses yeux. Ne t'inquiètes pas, nous serons 8 à ton retour.

Les griffons arrivèrent. Fred en monta un:
-Allez, vers l'ouest!

Fred partit. Phoenix partit lui aussi. Eragon monta sur Saphira. Les autres montèrent chacun un griffon. Ils partirent pour Weldyn. Arrivé dans la capitale. Il se rendirent compte qu'elle était déserte. Il ne semblait y avoir personne:
-C'est quoi ces conneries?
-C'est trop calme
-Je crois qu'il n'y a plus personne ici, cherchons tout de même. Peut être que certaines personnes sont restés.

Ils commencèrent à chercher le peuple, on entendait rien du tout, le calme plat. La ville était grande, il leur faudrait du temps pour tout fouiller...

105 Re: l'attaque des orcs (RP) le Sam 24 Mar - 17:28

Phelim

avatar
Admin
Nous avons fouiller tout et il n'y avait personne, il n'y avait plus de petit enfant qui jouait a la corde a sauter et leurs parents qui marchandais quelque pigeon et des babioles. C'etait bizzare ca sentait la mort et tout etait desert.

Eragon : Allons voirs se qui se passe dans le chateau.

Ant: c'est sure qu'il y aurra plus a voirs qu'ici.

Eragon: moi Coudaurok, Ant le devin, Nikitaro, Krotop et Takeo allons dans le chateau le reste rester dans la ville et prenner tout se que vous voulez.
Heureusement cette fois il n'y aurra pas de garde pour m'enmmerder a l'entrèe.

La porte etait fermée Coudaurok a du la defoncer. Dans le chateau tout etait comme quand j'avais ete prevennirs le roi que les orcs arrivait et que l'on avait besoin d'aide. S'etait parfaitil n'y avait pas une crasse et pas une poussierre qui trainait. Il manquait juste les gardes et les nombreux serviteurs du roi. Ca faisait vide , nous vennons de rentrer dans la salle a manger ou la table etait dresser avec une bonne dinde. Coudaurok se jetta dessus.

Coudaurok : "bah!" elle est degeulasse

Ant : elle est plaine de vers ses repunniant !

Coudaurok pencha la tete vers le jus et vit plein de petit vermisseau il jetta le pilon a terre et furrieu s'appuia contre un murs.

"AHHHHHH AHHHH"

Coudaurok viens de passer a travers le murs.

Eragon : c'est bizzare car il n'y a aucunne fissure.

Coudaurok de rage defonssa le murs.

Coudaurok : Venner il y a un long escalier.

Eragon: Je me demande ou sa méne.

Apres avoirs dessendus pendant une bonne demi heurre les escaliers nous tomba sur une porte. que Coudaurok defonca aussi ...

C'etait une genrre de bibliotheque avec plein de livre et des potions de tout sortes un livre de sort etait deposer sur la table il tomba en poussiérres quand je le saisit.

Takeo : Regarder un vieux squelette assis sur la chaise.

Nikitaro : j'ai la chairre de poule est ce que l'on peut partirs.

Le devin : petite naturre ca doit etre un de mes confreres magiciens.

Krotop alla voirs de plus pret il avait une amulette dans la main il voulus la prendre et le squelette se révaia.

Etait t'il bon ou mauvais ...

Voir le profil de l'utilisateur

106 Re: l'attaque des orcs (RP) le Sam 24 Mar - 17:49

Invité


Invité
Pendant ce temps, Fred était déjà loin. Son griffon n'allait pas très vite. Il faut dire qu'il n'avait pas la même envergure que les énormes dragons qui l'avaient envoyé à wesnoth. Le soleil mit du temps à se coucher, c'était normal, Fred se dirigeait vers lui. Il avait dépassé l'ile verte vers le milieu de journée. Le griffon était très fatigué arrivé au soir. Il décida d'aterrir. Il y avait justement une large terre. Une terre sombre, comme la terre du mal. Fred pensa qu'il faudrait partir le plus vite possible une fois que le griffon eu récupérer son énergie. Il alla se poser loin de toute lumière pour pouvoir se reposer sans être dérangé. Il partit chasser dans la forêt d'à côté. Il fut impressionner par la puissance des bêtes de ce pays. Il n'y avait que des bêtes féroces. Il en tua quelques une et partagea le diner avec son compagon de route. Il s'endormi ensuite sur son dos. Les plumes du griffon faisait un lit très douillet. Mais Fred ne dormait pas très bien. Il se sentait constament en danger sur cette terre. Comme si quelqu'un était tapis dans l'ombre, près à lui sauter dessus pour le tuer...

107 Re: l'attaque des orcs (RP) le Dim 25 Mar - 20:14

Phelim

avatar
Admin
Krotop bondis en arrierre ne connaissant pas son ennemis. Coudaurok sans aucune reflection sortat son epée de feu et courrus sur le squelette.
Celui-ci disparus et se retrouva derriere Coudaurok.

Eragon : mmmh la teleportation. C'est fassinnant quand meme.

Squelette : Qui es-tu ? et d'ou viens-tu? Qui t'as permis de descendre ici et de me reveiller ?

Coudaurok : Et il parle en plus ce t'as dos.

Eragon : je suis Eragon, thelepate solaire. Et toi ?

Squelette : Donc les guerriers solairre son revennus. Je m'appel Thorak. Mage d'argent. Pouvez vous m'expliquez se que vous faittes ici.

Je lui expliqua tout l'histoirre.

Thorak : Je vais continnuer la routte avec vous si ca ne vous derranges pas. Je peux vous theleporter quelque parts si vous voulez ?

Eragon : Se n'est pas de refus mes nous avons des amis dans la ville allons les cherchers , ensuitte je veux bien partirs.

nous nous sommes dirriger vers la sorties du chateau et en sortant nous avons vus les chevaliers lunairres sur les wivernes qui avait congeler tout nos hommes sauf Grimph qui courrait pour eviter les tirs geler des wivernes. Je me concentra et d'une onde psichique je tua toute les wivernes les chevaliers tomberrent et Deemon les rattrapas tous avant u'ils ne touches le sols. Nous ne faisions pas le poids et nous le savons nous sommes rentrer dans le chateau.

Eragon : il faut que tu nous theleporte et vitte!

Thorak : Je vais vous enmennez quelque aprts ou vous ne crindrez rien.

Nous nous somme retrouver sur une Ile deserte ils faisait tres chauds il y avait la mers. C'etait plus une jungle.

Eragon : Mes ou sommes nous ...

Thorak : Cher moi.

Eragon : Saphira n'est pas avec nous !!!!!!!!! Ils faut aller la rechercher!

Voir le profil de l'utilisateur

108 Re: l'attaque des orcs (RP) le Dim 25 Mar - 20:51

Invité


Invité
Avant même que le soleil ne se lève, Fred se réveilla et décida de partir aussitôt. Il ne tenait pas à rester un instant de plus dans cet endroit. Il reprit donc sa route vers l'ouest. En fin d'après midi, il vit l'ile des dragons rouges. Le soleil se couchait déja et le griffon ne pourrait pas finir la route dans la journée. Fred décida alors de partir vers le sud. Il y avait, si ses souvenirs étaient exacts, le continent magique qui se trouvait un peu plus au sud. Il survola L'ile bleu pendant le coucher du soleil, elle était habitée par les peuples ogres et trolls. Il arriva finalement au continent magique un peu avant minuit. Il atterit au pays des gnomes, petits êtres nobles mais qui pouvaient se montrer hostiles suivant leur humeur. C'était le pays qui se trouvait au nord ouest du continent. Fred passa la nuit en mangeant les restes des animaux qu'il avait chassé la veille. Il s'endormit sur son griffon comme il l'avait fait la nuit passée, mais avec moins de peur d'être trouvé...

109 Re: l'attaque des orcs (RP) le Sam 31 Mar - 0:29

Phelim

avatar
Admin
Moi Eragon priver de ma dragonne Saphirra mais qu'est ce que je vais fairre. Ils faut que je la contact ou que j'aie la rechercher.

Thorak : Si tu me monttres ou elle ait. Je t'y conduirrait.

Eragon : Je vais assaier de rentrer en contact avec elle. Mais je doutte de pouvoir y arriver elle est beaucoups trop loin.

"Saphira ou es-tu ? "

...

Je n'arrivais pas a la joindre. Tout etait perdus. Et si elle etait prisonnierre, qu'est ce que je vais fairre...

eragon : je vais me mettre au bord de la plage seul je vais aissaier de méditer un peut.

je m'eloignit et me retrouva au bords de la plage la mer etait magnifique le ciel etait bleu et il n'y avait aucun nuage le soleil etait la, il faisait bon.
Je m'assaia fasse a la mer, le vend soufflait sur mon visage j'etait perdus, j'avais les larmes au yeux. Je pensas a tout les bons momment que j'avais passer avec elle, je me mis a pleurrer de heinne de tristesse. J'avais hontte de moi de l'avoir oublier, c'etait ma fautte !

"Saphira reponds moi je t'en supplie ou es-tu"

...

Eragon pleurrait son front se mis a briller, il n'avait jamais briller comme sa il brillait d'un or eclattant qui ne faisais qu'augmenter. Il brillait plus que le soleil lui meme. J'avais la hainne j'ettais en colèrre. Mon corps se mit a briller entierrement on ne me distinguait plus avec le soleil, je me leva et mes pieds commencait a se detacher du sol. Je regardait en abs et le sol s'eloignait, je me demandais se qui m'arrivait je ferma les yeux et tous se que je voulais voirs je le voyais je me mis a penser a Saphirra je la vis cacher dans une grotte elle sanglottait et tramblait comme moi. La grotte etait sombre il n'y avait casis pas de lumiere.

"Saphira tu m'enttends"

Je la vis lever la tete et regarder autour d'elle.

"ou es-tu viens me chercher je t'en supplie"

"Ou es-tu ? je vais vennirs te chercher par teleportation"

"Au Nord de wesnoth"

Eragon : Thorak je sais ou elle ait ej t'envois les images. teleporte nous vitte!

Thorak : Pas de probleme, rester la vous auttres on arrive.

Voir le profil de l'utilisateur

110 Re: l'attaque des orcs (RP) le Sam 31 Mar - 20:37

Invité


Invité
Fred dormait paisiblement. Au matin, il était entouré de gnomes. Ils arrivaient même pas au genou de Fred, ils étaient réellement minuscule. Mais ces petites créatures savaient se montrer dangeureuses et ils étaient tous armés jusqu'au dents:
-Je viens en paix!
-Nous le savons, malheureusement, nous ne pouvons te laisser partir! lança celui qui semblait être le chef.
-Et pourquoi?
-Parce que sinon, je les anéantirais, voila pourquoi.
-Qu'est ce que tu fiche ici toi?
-Je suis venu chercher une chose qui m'appartient, l'épée lunaire.
-C'est quoi encre ton délire?
-Après la dernière génération de chevaliers astraux, Demoon et phoenix eurent l'idée de faire forger de nouvelles épées supuissantes pour faire gagner leur camp en cas de nouvelle génération. Demoon alla voir les gnomes quant à Phoenix, il s'adressa aux lutins. Maintenant, tu sais où se trouve ta future épée qui te permettra d'obtenir la force de 100 hommes, mais malheureusement pour toi, je vais te tuer avec l'EPEE LUNAIRE!

Toreo sortit alors son épée de son foureau, elle était splendide et on pouvait sentir sa puissance rien qu'en la voyant. A sa base, la lame prenait une forme de croissant de lune dont les deux extremité pointait vers le bout de la lame. Fred cria à son griffon de partir. Toreo d'un geste plus que rapide trancha l'air. Cela créa une force qui alla coupé les ailes du griffon qui s'écrasa. Fred tomba du griffon et roula sur quelques mettre. Il se releva le plus vite possible. Mais à peine sur ses pieds, Toreo était déja devant lui, prêt à lui envoyé un coup avec sa nouvelle épée. Fred ne pouvait se défendre avec sa lance, tant la puissance de cette épée était colossale. En revanche, Fred et Toreo avait été choisit car ils étaient tous les deux aussi fort. Fred attrapa alors le bras de Toreo pour stopper son geste. Ensuite il lui mit un coup de genou dans le ventre. Toreo fit un petit bond en arrière et se prit le ventre:
-Tu ne perds rien pour attendre, je vais te later!

Toreo mit son épée à l'horizontale pour que Fred ne puisse pas saisir son bras. Il partit à toute allure vers Fred. Celui ci prit sa lance dans son dos, et grâce à la taille de son arme toucha Toreo avant que celui ci n'ai le temps de lui enfoncé son épée dans le corps. Toreo avait le coeur transpercé. Fred remua sa lance pour achevé son ennemi plus rapidement. Celui ci saisit la lance de Fred, et, dans un dernier espoir, il gela la lance. La lance gela et se fut ensuite le bras de Fred et la glace fini par gagner tout son corps. Fred se retrouva entièrement gelé. Toreo se recula pour faire ressortir la lance de fred de son torse. Son sang coula alors à flot. Il leva son épée. Il voulu donner un coup pour briser Fred en morceaux. Mais il n'avait plus de force et il tomba dans son sang. Les gnomes emmenèrent Fred qui était à présent un bloc de glace. Il le réchaufèrent auprès d'un feu. Pendant ce temps, Demoon alla chercher la dépouille de Toreo pour le ressucité. Fed fut vite décongelé par les gnomes. Leur chef parla ensuite à Fred:
-Nous vous avons sauvé car vous êtes bon, mais nous ne vous aiderons plus. Ceux qui ont forgé votre épée surpuissantes sont les lutins, nous ne pouvons vous aider si ils sont à vos côtés. Mais rassurez vous, nous sommes neutre dans votre conflit avec votre ennemi, nous n'agissons que parce qu'il nous y force. Mais aucun gnome ne rejoindra les votres, nous ne sommes ni bon ni mauvais, nous avons seulement été séduit par le pouvoir que nous a promis Demoon lorsqu'il nous a demandé une épée encore plus puissante que la sienne. A prèsent, débrouillez vous seul.
-Mais je n'ai pas de monture, mon griffon a été abbatu. De plus, je pourrais, comme Toreo vous forcé à m'aider.
-J'en doute, nous ne craignons que le mal. Vous ne pouvez pas nous tyraniser comme lui si vous êtes bon. Cependant, je peux vous donner quelque chose qui vous permettra de récupéré une nouvelle monture.
-merci, qu'est ce que c'est?
-Attendez un moment je vous prit.

Le petit gnome alla sous sa petite hutte et revint avec un baton:
-Ce baton est magique, si vous connaissez la formule de capture, vous pourrez y emprisonner l'âme d'un être et son esssence. Ensuite, il faut dire la formule de relâchement pour voir apparairte l'être. Il vous obéira alors au doigt et à l'oeil.
-C'est très pratique. Merci cher gnome mais quels sont les formule de capture et de relâchement?
-RINOR pour capturer et RONIR pour relâcher. mais nous, les gnomes, commes toutes les autres créatures magiques, sommes immunisés contre le pouvoir de ce baton. De plus, au dela d'une certaine force, on peut résister au baton. Ce qui fait qu'il n'y presque que les animaux qui puissent être capturé avec lui.
-merci encore et aurevoir
-Aurevoir et bonne chance à vous.

Fred partit vers le sud. Il y trouverait des lutins, qui eux, pourraient l'aider et lui donner une épée aussi puissante que celle de toreo. Sur son chemin, il vit un cheval:
-RINOR!

FLOUP

Le baton avait fait disparaitre le cheval:
-RONIR!

FLAP

Le cheval était de nouveau là:
-C'est vraiment pratique son truc, je pense qu'on pourra le donner au dresseur.

Fred monta sur le cheval qui l'attendait. Il reprit sa route vers le sud. Il arrivait bientot à la frontière. Elle était très voyante. Les gnomes et les lutins étant de grands ennemis, Il y avait d'énormes cratères causés par leurs conflits très violents. Fred se demanda comment de si petite créature avaient pu occasioner de tels dégâts...

111 Re: l'attaque des orcs (RP) le Dim 8 Avr - 13:31

Invité


Invité
Quel remue ménage sur cette ile ! D’habitude si calme ! et c’était bien pour cela que je m’y étais retirée, loin des miens, loin de tous ! Cela venait du côté de la plage, là où ce vieux fou de mage d’argent avait fait sa cabane.
Il semblait avoir fait venir une bande de ripailleurs bruyants et incultes, et ils me cassaient les oreilles. Je jetais un coup d’oeil à la lisière de la forêt. Il y avait de tout : humains, barbares, mages, nains, elfes… Tiens ! je ne sais d’où ils venaient, ceux-là, pas de mon ancienne forêt, en tout cas. Des grands dadets pareils…

- Manquerait plus que des trolls et des orcs…

A y regarder de plus près, il y avait même un orc, ou un être qui y ressemblait beaucoup. Cela faisait trop de monde. Ça m’empêchait furieusement de me concentrer sur mon activité favorite : le repos et la méditation dans le pseudo-silence de la nature. Je sifflais mon hippotrague pour qu’il m’éloigne de ce brouhaha.
`
- J’espère que cet espèce d’idiot de mage de va me renvoyer tout ça, ou je lui donne une bonne leçon de voisinage, moi ! On avait un accord !

Je retournais à mon antre secondaire, dans la grotte aux deux sources, que j’avais aménagée en cas de retraite intempestive.
Mais quelques jours passèrent et les hiboux que j’envoyais me faire un rapport, me laissaient savoir que rien ne semblait changer.

- Si c’est comme ça, me dis-je, je vais leur préparer une petite surprise à ma manière. Je vais rassembler quelqu’uns de mes fidèles compagnons. C’est peut-être une bonne occasion de s’amuser un peu !

112 Re: l'attaque des orcs (RP) le Dim 8 Avr - 21:53

Invité


Invité
Fred arriva vite dans un village lutin. Ceux-ci aimaient faire des farces. Fred fut donc la victime de leur tours de magie. Ils donnèrent des ailes à sa lance qui s'envola, il firent disparaitre son cheval. Fred Sortit son épée, les lutin la transformèrent en serpent:
-Ca suffit oui?
-Oh oh, il s'énerve! dit un des lutins en riant.
-Je suis l'expert solaire et je viens chercher l'épée que vous me devez.

Un grand silence gagna le village:
-Vous... Vous êtes l'expert solaire? Vous êtes venu chercher l'épée que Phoenix nous a chargé de forger?
-Oui, indiquez moi où je peux la trouver ou je vous extermine.
-En fait, elle n'a jamais été forgée...
-Quoi? Mais pourquoi? Parlez!
-Contrairement aux gnomes qui sont de grands guerriers, nous utilisons presque uniquement notre magie, et nous n'avons que quelques forgerons. Mais ceux ci ne sont pas très doués.
-Mais si vous êtes de piètres forgeron, pourquoi diable Phoenix s'est il adressé à votre peuple.
-Il ne voulait sans doute pas avoir une arme résistante mais puissante grâce aux atouts que notre magie aurait pu lui apporté. Cependant, il reste cet homme qui s'est juré de forger l'épée la plus puissante au monde, si nous offrions notre magie pour garantir la puissance de cette épée, nous pourrions sans nul doute faire d'elle l'épée solaire.
-Très bien, où trouver ce forgeron?
-Il est sur le continent des guerres, au nord est de l'empire invincible. Il s'appelle...
-Merci, je crois savoir de qui il s'agit. Rendez moi ma lance et emmenez moi à Gren le plus vite possible.

Les lutins claquèrent des doigts pour faire revenir la lance de Fred. Puis ils se téléportèrent tous avec Fred. ils étaient à Gren, la ville natale de Fred. Mais il ne reconnaissait rien. Toute la ville était un véritable champ de ruines qui brulait encore d'une bataille récente. Fred regarda autour de lui, il vit du mouvement près du chateau, apparemment, le combat se continuait là bas:
-Allez au chateau et aidez les hommes contre leurs adversaires quel qu'ils soient!
-Très bien messire, dit un lutin, en avant compagnons!

Les lutins foncèrent vers le chateau. Fred alla à la forge de son père. Il n'y avait plus rien, mais il n'y avait pas non plus de cadavre, il y avait donc des chances que sa famille était encore en vie. Fred chercha dans un placard où son père cachait ce qu'il disait être "la future plus grande merveille du monde". Il ne voulait montrer cet objet à personne. Fred se doutait que c'était de lui que parlait les lutins. Fred ne trouva pas d'épée. Il alla donc au chateau, son père y serait peut être. Il arriva sur les lieux et vit son père se faire tuer par trois drakes qui le firent voler par dessus les remparts. Fred se précipita vers son père. Il était déja mort. Fred regarda l'épée qu'il tenait dans la main. Elle était brisée mais elle semblait excellente C'était certainement l'épée pour laquelle il travaillait depuis toujours. Un lutin était là:
-C'est cette épée? Je vais la réparé et lui donné des pouvoirs surpuissants, donnez la moi, je vais entame le rite.
-Mais, mon père, ressucitez le, s'il vous plait.
-Malheureusement, je n'ai pas ce pouvoir. Je ne pas défaire ce qui a été fait.
-Très bien, je sais comment le ramener à la vie.

Fred sortit le baton du gnome:
-RINOR!

FLOUP

Fred aspira son père. Il attendra que 8 chevaliers solaires soient réunis pour le ressucité. Le lutin commença à faire son tour de magie avec l'épée. Fred sortit sa lance et alla attaquer les drakes. Il ne faisaient pas le poids, ils tombaient les uns après les autres comme des mouches. Quelques minutes plus tard, Le lutin appela Fred. L'épée brillait d'un blanc éclatant. Elle cessa de briller et Fred pu découvrir sa nouvelle épée. Une garde en or massif et dont les extremités sont décorées de rubis rond et parfaitement lisse.(hrp: pour ceux qui se posent la question, un rubis c'est rouge) la base de la lame fait comme des rayons de soleil qui partent vers le bout. la lame semblait très résistante et cette épée parraissait d'un telle puissance rien qu'en la regardant. Fred la saisit...

113 Re: l'attaque des orcs (RP) le Mar 10 Avr - 20:27

Phelim

avatar
Admin
Nous voila arriver dans la grotte a coter de Saphirra qui sanglotait.

S: Te voila enffin c'est pas trop tot ... Tu ne sais pas se que tu ma fais comme peinne en m'oubliant ici!

E: C'etait tres dur pour moi aussi tu sais.

T: Je préfere que l'on y aie car on ne sais jamais que les orcs soie tout pres.

S: au fond de la grotte il y a une genrre de grosse massue ... J'ai aissaier de la retirer mais je n'ai pas reussis.

Je me dirrigea vers le fond de la grotte, je vis un grand hautel et une massue une partie du manche etait enfoncer dans le sol. Il y avait une ecriturre sur le pierre de la massues il etait ecris "Qui arriveras a retirrer cette massue de se sol connaitra un avennirs de héros. Et de l'auttre coter il etait inscrit. "celui qui a un coeur purs et qui n'aime qu'une seul personne pourra retirrer cette masse".

Je la saisis et la retirra facilement, elle etait enorme et ne paisait rien. C'etait incroyable on aurrait dit quelle etait faitte en paille. je frappa le sol pour voirs si elle etait fragile, le grotte commenca a trambler tout allait s'éffondrer.

T: Je penses qu'il vaut mieu partirs tout de suite.

FlLASH

Nous revoila sur l'yle. Ety cette fois si avec tout le monde. j'ai ete prix d'une envie pressante et j'alla chercher un coin tranquille pour aller me soulager.

Je trouva un et commenca a me soulager en fifflant.

"Bam" je ressus un coup de batton sur la tete je me retournas et vit une elfe.

"Mais qu'est ce quelle me veut celle la"

Voir le profil de l'utilisateur

114 Re: l'attaque des orcs (RP) le Mer 11 Avr - 0:27

Invité


Invité
-Je te remercie jeune homme, les drakes nous ont attaqués par surprise et nous étions vraiment mal en point. Grace à toi nous avons vaincu. Au fait, quel est ton nom.
-Je m'appelle Fred, j'ai grandi ici jusqu'à l'âge de 13 ans. Par un malheureux concours de circonstances, je suis arrivé sur une nouvelle terre qui est encore inconnu à notre peuple. je suis revenu car j'ai besoin de votre aide. En effet, le peuple qui m'a accueuilli est dans une grande guerre et est sur le point de sombrer. Je suis venu ici dans l'espoir de pouvoir emmener avec moi une armée qui pourra m'aider à vaincre les abominations qui nous ont attaqués.
-Je ne suis pas contre le fait de t'aider. Mais en ce moment, c'est un peu tendu avec les pays voisins, presque tous les hommes sont partis en guerre. Il ne reste plus que l'armée de défense du chateau. Il y a également les jeunes des écoles militaires mais ce serait de la folie de les envoyer se battre dans une vraie guerre.
-Je comprends monseigneur, je vais donc aller à la capitale pour tenter de trouver des hommes la bas.
-Attendez, je suis en train de penser à une chose. L'élite du faucon a gagné une victoire importante il y a deux jours. Les plus grands guerriers devraient arriver dans la journée pour faire leur rapport. leurs hommes sont sur un point hors de portée de l'ennemi. Ils pourront donc venir avec vous.
-Merci monseigneur, mais la brigade du faucon n'est elle pas faite d'anciens soldats sur le point de partir à la retraite.
-Non, elle a depuis été reprise sous le commandement de mon neveu.
-Ah oui, c'est vrai que cela fait longtemps que je suis parti. Les anciens sont déja à la retraite je suppose.
-C'est exact.
-Messire, je vois des cavaliers qui arrivent, surement nos hommes qui viennent faire leur rapport.
-Ah très bien, nous les attendrons dans la salle de réunion.

Fred et le duc de Gren partent pour la salle de réunion. En patientant, ils discutent du combat qui s'est récemment achevé:
-Au fait, je me suis demandé, comment se fait il que vous ayez réussi à tuer plusieurs drakes en un simple geste?
-Cette épée, c'est mon père qui l'a forgée. Il voulait qu'elle soit la plus puissante du monde, je crois qu'il a réussi.
-Votre père est forgeron?
-Oui, il vous a jadis sauvé la vie. Vous m'avez ensuite permis d'entrer dans l'école de chevalerie de Gren.
-Ah, c'est donc vous. Je me souviens à présent de votre disparition, vous étiez dans la même classe que mon neveu qui va arrivé. Cero, ça vous dit quelque chose?
-Oui, il n'appreciait pas qu'un "non noble" puisse aller dans une école de chevalerie.
-Oui, il aime que tout soit à sa place, mais dans le fond, c'est un bon garçon.


TOC TOC

-entrez, je vous attendais.
-Bonjour mon oncle

Cero entre, suivi de 14 hommes:
-Bonjour à tous, je n'ai pas le temps d'écouter votre rapport. Ce jeune homme a une chose à vous dire.
-Bonjour. Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi, je suis Fred, j'ai disparu du pays pendant l'attaque des dragons contre notre école de chevalerie. J'ai aujourd'hui besoin de votre aide pour protéger ma terre d'accueil contre une terrible menace. Je n'ai pas d'autre moyen de défendre cette terre si vous ne m'aidez pas. Aussi, si vous refusez, des milliers d'innocents mourront. Mais je comprendrais que vous ne désiriez pas suivre un homme alors que vous menez une guerre ici.
-Effectivement, nous sommes dans une guerre très difficile, aussi, nous n'avons pas le temps de nous occupé de tes problèmes.
-Attendez, dis Cero. J'ai une idée. Fred, tu étais le fils du forgeron c'est ça?
-En effet.
-Je t'es toujours détesté. Mais je vais faire preue d'une grande bonté. nous allons nous battre avec des épées de bois. Si tu parvient à me mettre hors de combat, nous te suivrons, mais ceci est impossible.
-nous verrons.


Fred et Cero allèrent dehors, on leur apporta des épées en bois faites pour l'entrainement. Cero fonça sur Fred. Il avait une grande force pour un simple humain. La puissance de chevalier solaire de Fred n'était que peu supérieur à celle de Cero. Fred esquiva l'assault de Cero qui continua sur sa lancé. Fred lui mit alors un coup dans le dos. Cero fut projeté 3 mètres en avant. Fred s'approcha de lui et attendit qu'il se relève. Une fois Cero debout, Fred lui mit un coup dans le bras droit, Cero lacha son arme:
-Je crois avoir gagné.
-Ce n'est pas en me désarmant que tu me vaincras.


PAF

Cero mit un coup de poing à Fred. Celui ci lança son épée et mit un coup de pied dans l'estomac de Cero. Ce denier répliqua par un coup de genou dans les côtes...

PIF PAF BOUM TCHAC DING PAK

-C'était pas censé être un combat à l'épée?
-Oh, tu sais, c'est eux qui décide, c'est leur combat.
-C'est vrai......... On reste à les regarder s'entretuer ou on les sépare?
-T'as envie qu'ils t'explosent la tête pour t'être mêlé de leur combat?
-T'as raison, on les laisse.

PIF PAF PAF PIF BOUM BAM TAK POUF

-Ah... Ah, t'es... coriace.... Ah...
-Tu te... Ah... défends.... Ah.... pas mal..... non plus.
-Merci... Ah, t'es prêt?
-Ouai.


PIF PAF DANG BIM TOK SBAM TCHAK PIF POF

Cero fini par tomber à terre et ne se releva plus. Il était à bout de force:
-Ca me .... Ah... fais.... très.....Ah..... mal de le dire.... mais..... Ah.... t'as.... Ah... gagné.
-Bien sur... t'es un gros nul.... Ah.
-Attends je vais..... Ah... te... later.... ta face une.... Ah.... fois que j'aurais ré... cupéré.
-Cause....Ah......Ah......Ah..... toujours.


Une heure plus tard, tous étaient prêts pour repartir à wesnoth:
-Maitre lutin, pouvez vous nous téléporter chez moi?
-Je ne vais pas seulement vous téléporter, je vais vous accompagner. je tiens à vous aider.
-Merci. Je vais vous faire voir l'endroit où je souhaite me rendre par télépathie. Et vous n'auriez pas un sort pour parler la même langue qu'à wesnoth.
-Si, c'est le tour du language universelle! Je vais le lancer sur toute notre équipe.

BIDABOUM

-Bon, maintenant allons y.


Fred ferma les yeux et pensa aux montagnes desquels il avait vu Weldyn. Il n'était jamais aller à la capitale de Wesnoth et ne pouvais donc pas montrer au lutin des images de la ville. fred ouvrit les yeux, il était à wesnoth, avec le lutin et les 15 hommes de la brigade du faucon:
-Où allons nous à présent?
-Nous allons là bas, dit Fred en montrant Weldyn du doigt.
-Mais cette ville est assiégée.
-Depuis quand tu recules devant les défis, imagines que ces orcs sont moi, tu les dilapidera facilement.

-Bonne idée, on va en faire qu'une bouchée.
-En avant !!!!!!!...



Dernière édition par le Sam 28 Avr - 17:58, édité 1 fois

115 Re: l'attaque des orcs (RP) le Mer 11 Avr - 11:23

Invité


Invité
- Espèce de… de… de… petit nain barbu ! t’as pas honte d’uriner sur mes plants d’estragore ? Rentre pas dans ma forêt, ou ça va te coûter tes dents.
- Mais elle est pas nette, cette vieille peau ! On se calme !
- Quoi ? tu les voies pas mes plantes ? T’as pourtant le nez dessus ! (sniff, sniff) mais tu sens le dragon toi !
- Ben ouais ! et alors ?
- J’en ai pas vu pourtant.
- alors comme ça on observe les gens. Tu serais pas plutôt une commère dans ton genre ?

PAF

- Aïe, Suffit maintenant ! On tape pas sur les plus petits q…

BOUM

- Arrête ou je vais être obligé de te calmer.
- Ah on menace ses aînés maintenant ! Tu me doit le respect ! vous venez envahir mon île, avec vos cris et vos manières de sauvages et tu veux me donner des leçons ? Essaye voir…

Eragon n’attendait que ça : une petite décharge télépathique et l’elfe s’effondra, assommée.

- Hé ! Hé ! sans les mains ! Y a plus qu’à attendre qu’elle se réveille pour mettre les choses au point.

Tout à coup surgirent de nulle part une nuée d’abeilles grosses comme le poing, qui se ruèrent sur Eragon tous dards dehors. Il s’éloigna rapidement, puis se ravisa. Après tout encore une décharge et ces gros insectes n’y paraîtraient plus.

SFLASH

Le vrombissement assourdissant cessa instantanément, les abeilles tombèrent… comme des mouches… autour d’Eragon, un petit sourire de contentement sur les lèvres. Il tapota la joue de la sorcière (elle avait vraiment l’air d’une sorcière comme on en parle dans les contes pour enfants : les cheveux hirsutes, plutôt sales, des haillons sur le dos, et un vieux bâton tout tordu qui devait lui servir de canne et – occasionnellement– d’arme).

- Bon, faut se réveiller maintenant. On va pas y passer la journée…
- Aïe, ma tête, que …?
- Allez la commère, du nerf !
- Ouille… t’aurai pas utilisé une ruse pour m’avoir comme ça… télépathe, c’est ça, t’es télépathe
- Gagné ! insuffla Eragon par la pensée.
- Un nain télépathe qui sent le dragon ? Mais t’es qui toi ? Inflow se mit sur les coudes et regarda autour d’elle; elle vit ses abeilles inertes au sol, et regarda l’être devant elle de plus près, dubitative.
- Et toi t’es qui ? pensa Eragon, les bras croisés, dominant de toute sa hauteur l’elfe à ses pieds.
- Mais comment il me parle ? D’abord moi, je suis chez moi, et j’aime pas qu’on vienne troubler ma tranquilité, …
- Ouais, mais ça ma pauv’dame, on n’a pas pu faire autrement…
- et qu’on se lâche sur mon potager…
- j’connais pas les plantes moi. Généralement je plane au-dessus…
- Avec ton dragon?
- Parfaitement, sauf que c’est une dragonne. Bleue.
- Hein hein. Intéressant.

Inflow se releva et s’accouda à un arbre.
- Ok. Bon. J’aime pas parler de moi. Comme tu vois, je suis une sorcière elfe, qui s’est retirée sur cette île. Je potasse un peu les plantes, et beaucoup les animaux. Voilà.
- C’est tout ?
- Et ça suffira comme ça ! On n’a pas élevé les griphons ensemble que je sache !
- Bonjour le caractère…
- Parle pour toi demi-portion !
- Bon, avant que ça finisse mal, suis-moi, je vais te présenter notre héroïque petite équipe…
- Héroïque ? Ces vauriens mal embouchés ?
- Eh tu t’es regardée ?
- Ouaip, mais d’habitude c’est une île (presque) déserte. A part mes animaux… et ce vieux miteux de Thorak…
- On est en guerre. Et là c’est vraiment TRÈS grave. On a besoin de TOUTES les bonnes volontés.
- M’en fouts. Veux pas le savoir…
- J’te préviens je vais pas te laisser le choix. Allez suis-moi, t’as p’t être des trucs à nous apprendre, parce que le coup des abeilles, ça a failli marcher… Allez ! viens ! En chemin je vais te raconter l’épopée des nouveaux chevaliers solaires contre les orcs qui envahissent le continent.
- Chevaliers solaires ! Oh misère ! Pas ça ! T’en serais pas un par hasard?

116 Re: l'attaque des orcs (RP) le Jeu 12 Avr - 0:37

Invité


Invité
Fred et ses hommes se précipitaient vers Weldyn, armes en mains et prêts à tuer des milliers d'orcs. Mais quelques kilomètres avant qu'ils n'ayent au suicide, une pierre frappa Fred:
-Aie, sal con va, prends ça.

PAF

-Qu'est ce qui te prends espèce d'abruti, tu va tater de ma lame![/color]
[color=violet]-Eh, les abrutis! allez pas vous faire tuer par les orcs. venez par ici.


Un homme qui était caché derrière un rocher leur fit signe de venir:
-Ah, c'est lui qui m'a lancé une pierre. Désolé Cero, je pensais que c'était toi. Sans rancune.
-Tu m'as mis un coup de poing et je dois te pardonner comme ça.
-Exact.
-Toi, je vais te tuer!
-Viens par là!


PIF PAF BOUM

Pendant que Fred et Cero se battaient en plein milieu du chemin, dans le champ de vision des sentinelles orques ayant une bonne vue, les 14 hommes de Cero et le lutin allèrent voir l'homme qui était caché derrière le rocher. il resssemblait à un soldat:
-Bonjour, qui êtes vous?
-je suis un soldat de sa majesté Garard VII (hrp: c'est bien comme ça qu'il s'appelle hein?). En voyant les orcs arrivé de toute part, sa majesté à décidé de fuir la ville, toute la population a quitté Weldyn et aujourd'hui nous tentons d'organiser une contre attaque. Vous semblez être des soldats agguerris, nous aurions besoin de votre aide s'il vous plait.
-Très bien, l'un des gars qui se bat là bas est venu pour que nous l'aidions à reprendre ce pays, alors nous vous suivons.
-Merci beaucoup, votre aide sera précieuse à wesnoth.
-Eh petit bonhomme, t'aurais pas un truc magique pour les séparés?
-Si bien sur.

Le lutin agita ses petites mains et lança une sorte de lumière magique vers les deux ahuris qui se battaient, ils furent tous deux projetés 10 mètres plus loin chacun de leur côté:
-Suivez nous bandes de gamins.
-C'est lui qu'a commencé!
-C'est pas vrai!
-Et mon poing, tu veux voir si il est vrai?
-T'as pas assez de force pour me faire mal!
-Tu veux vérifier?
-J't'attends!


Quelques disputes plus tard, le groupe arrive dans une forêt. Leur guide les emmènent très profondément dans la verdure. Ils finissent par arriver à une cascade. Fred et Cero se désaltèrent après s'être violemment dépensé. Le guide de notre petite équipe passe à travers la cascade en leur faisant signe de venir. Tous passent de l'autre côté. Là il découvre un grotte immense, illuminée par quelques petits trous dans le plafon dans laquelle se sont réfugiés tous les habitants de Weldyn. Mais la vie n'est pas rose pour eux, ils n'ont pas beaucoup de ressource. Ils sont partis précipitemment et ne se débrouillent pas aussi bien que les elfes dans la forêt. Aussi, ils ne trouvent pas beaucoup de nourriture. Et après une semaine dans cette forêt, on commence à ressentir le manque de nourriture sur les visages. Les gens sont faibles, certains ne parviennent plus à se lever. C'est un spectacle horrible auquel assiste Fred et ses hommes. Leur guide les conduit au roi. Il s'est privé au maximum pour laisser le peuple se nourrir et à du mal à rester éveillé longtemps:
-Qui êtes..... vous... Mess.... Messieurs?
-Je suis le Seigneur Fred IV, Seigneur humain d'Elensefar et expert solaire. Je suis ici avec des hommes forts venus de contrés lointaine pour la survie de notre royaume. Avec eux, mes alliés chevaliers solaires et vos hommes, nous pourrons reprendre Weldyn.
-Ah, c'est une bonne... chose. Mais.... que... ferez vous si..... vous éch... échou... échouez?
-Nous mourrons peut être, mais même la mort ne pourra m'arrêter pour rendre à notre peuple la terre qu'on lui a volé.
-Très... Très bien... allez voir..... mon chef des ar.... armées et..... préparez l'atta... attaque.
-Très bien sire.

Fred suivit l'homme qui l'avait déjà conduit jusqu'au roi. celui ci le mena jusqu'au chef des armées de weldyn:
-Bonjour monseigneur. J'espère que vos hommes sont aussi forts que vous le dites, j'ai entendu dire que grâce à eux nous allions gagné cette guerre d'après vous.
-Je compte beaucoup sur vos hommes. Ils ont conscience qu'ils se battent avant tout pour leur propre survie, ils se battront jusqu'au bout. De plus, ils savent que s'ils échouent, leurs familles ne pourront avoir de futur.
-C'est vrai, mais ce n'est pas en se battant jusqu'au bout qu'ils tueront 50 orcs chacun.
-Qu'en savez vous?
-Je sais que la volonté ne joue pas beaucoup dans un combat ou il y a une forte infériorité numérique doublé d'une famine pour l'un des camps.
-C'est vrai que notre position n'est pas très bonne. Mais je sais comment nous pourrions avoir plus d'hommes et un moyen de nous ravitailler.
-Ah oui vraiment?
-Oui, il vous faut allez à Tokiratominalosiferus.
-Qu'est ce que c'est que ce charabia?
-C'est la ville qui se trouve à mi chemin entre Weldyn et Elensefar.
-Ah, et pourquoi pensez vous que les orcs ne l'ont pas déjà prise?
-Le seigneur Tilomino est du côté des orcs. Ils ne leur sert à rien de l'attaquer. Je vous devancerais et j'attaquerais les hommes qui resteront fidèle à ce traite. Lorsque vous arriverez, j'aurais déjà pris la ville.
-J'espère, sinon, c'est notre fin.
-Notre fin n'arrivera qu'après celle des orcs.
-Puissiez vous dire vrai.
-L'espoir est la chose la plus précieuse au monde dans des moments comme celui ci, dites le à vos hommes avant la battaille. Cela devrait les rassurés.
-Très bien, je rassemble tous le monde et nous partirons ensuite, soyez prudent.
-Je le serais.

Fred alla voir ses hommes:
-Bon, nous allons partir, nous allons attaquer le point faible des orcs.
-Ok, quand est-ce qu'on commence?
-Quand je l'aurais décidé. je dois d'abord avertirmes amis de notre attaque pour qu'ils viennent nous aider.
-Qui veux tu prévenir, et comment?
-6 chevaliers solaires par télépathie. T'as d'autres questions?
-Non.
-Bien alors tais toi que je me concentre.


Fred s'assis par terre et se concentra sur eragon:
-Eragon, où est tu? Eragon! Réponds moi!

Pendant ce temps, sur l'ile, Eragon discutait avec Inflow. Mais il avait l'impression d'entendre une autre voix. Il se frotta alors les oreilles pour faire disparaitre ce son désagréable. Mais rien n'y faisait il entendait toujours une sorte de bruit de fond:
-Attends, juste, tu peux te taire.
-Non mais dis donc, tu me parle mieux que ça. Tu te soulages sur mes plantations, tu m'assomes avec une onde psychique et en plus je parles trop? C'est la meilleure.
-Oui non, mais là faudrait juste que tu baissesle volume de ta bouche, je crois que quelqu'un me parle.
-Effectivement, je te parles, t'es vraiment un génie, t'as trouvé ça tout seul?
-Oh, la barbe!
-La tienne est moche!
-Tu vas la fermé oui!
-Oh, ça va, je vais me taire, c'est juste que tu pourrais être plus poli.
-C'est ça ouai.

Eragon se concentra sur la voix qu'il entendait. C'était Fred qui l'appelait par la pensée:
F: Eragon réponds moi!
E: Je t'entends Fred, que se passe-t-il?
F: Je suis à wesnoth. J'ai réussi à ramener 16 soldats dont un lutin.
E: C'est une bonne chose, je suis avec les autres, nous sommes sur une île déserte et j'ai trouvé une espèce d'elfe dégénérée complètement dingue de la nature. Elle m'a fais toute une histoire parce que j'avais.. enfin, ça te regarde pas.
F: tu me raconteras tes histoires d'amour plus tard, pour le moment, il faut que tu ailles à Tokiratominalosiferus.
E: c'est quoi ce truc?
F: t'as cas chercher dans l'esprit de Coudaurok, c'est la bas que je l'y est rencontré.
E: je veux bien, mais je risque de pas m'y retrouver dans tous ses souvenirs de bière et de baston.
F: ouai c'est pas faux. J'ai aussi rencontrer Krotop là bas, on s'est évadé de prison là bas.
E: Je savais pas que t'étais un délinquant
F: Pff, vraiment pourri comme blague. Bon, il faut que vous vous y rendiez le plus vite possible, je vous y attendrais.
E: Très bien, on y va dès que les autres seront prêts.


Fred se releva et se tourna vers le lutin:
-Je vais vous montrez un lieu par télépathie, il nous faut nous y rendre maintenant.
-Très bien.

Une seconde plus tard, Fred et son équipe était en prison...

117 Re: l'attaque des orcs (RP) le Jeu 12 Avr - 13:44

Phelim

avatar
Admin
Je me disputtas quelques instant avec cette elfe. Elle commencait a me casser les bonbons, si elle fait chier Coudaurok comme sa il risque de le prendre tres mal. Et on serra enffin debarrasser d'elle.
Je me dirrigea vers nottre "camps" enffin c'etait plus un endroit ou on restait la comme point de repérre.

Eragon: VRegarder se que j'ai rencontrer.

Krotop: Oh l'elfe oui je savais quelle etait la elle nous regardes tres souvent et sa la met vitte en colère.

Eragon: Comment tu sais sa ???

Krotop: Elle n'ai pas discrètte, en plus de sa j'ai une bonne vue et un bonne odorrat. Je senttais un trucs pas tres frais et je suis tomber sur elle. J'ai crus que ca devait ettre un champignon tres rarre.

Inflow: Espece de salle Or ... euh hum. Pff je sais meme pas quoi choisirre. Ah voila espéce d'humorc !!!

Eragon: Bon asser discutter Krotop j'ai besoin de toi. Vous autres rester ici et surveiller l'elfe.

je m'loigna avec Krotop.

Krotop: Qu'est ce qui se passe ???

Eragon: On doit rejoindre Fred dans une prison que vous étiez renfermmer ensemble.

Krotop: Oui et tu veux savoir ou elle ait je suppose.

Je me plongea dans son esprit, il y avait beaucoups de souvennirs atroce. Sa vie n'as pas du etre facile. Ah la voila!

Je me dirrigea vers nottre camps et expliqua se que Fred m'avait demander. Je sella Saphira et tout le monde etait pres a partirs.

Inflow: Je viens avec moi !

Eragon : Ok me ne te fais pas remarquer.

Je monttra a Thorak ou nous devions aller et "POUF" On se retrouva tous serrer dans la prison nous ne savions plus bouger Saphira prennait trop de place. Inflow repérra Thorak et lui metta des coups de battons sur la tete.

Inflow: Et nottre pacte tu la oublier !!!!! "PAF" "PAF" "PAF"

Thorak: Attends je vais t'expliquer!

En attendant Coudaurok commenca a détruire le mur de la prison a l'aide de Krotop.

Voir le profil de l'utilisateur

118 Re: l'attaque des orcs (RP) le Jeu 12 Avr - 18:09

Invité


Invité
Alors que Coudaurok frappait contre le mur, Eragon vit un garde passer dans le couloir. il utilisa son pouvoir pour rentrer dans son esprit et le forcer à venir ouvrir la porte. Celui ci s'exécuta. Tous sortirent, Saphira aussi mais en cassant un peu le mur auour sur son passage, sauf Coudaurok qui n'avait pas remarqué que la porte était ouverte:
E: Eh, zigoto, viens par là, te fatigue pas.
-Eh, je suis pas un zigoto nabot.
-Quand même, ne pas se rendre compte que la porte est ouverte, faut pas être malin.
-Qu'est ce qu'elle dit elle?
E: La vérité pourquoi ça te dérange?
-Je vais vous broyer en deux vous!
-Pff, t'as des gros bras, mais tu dois pas savoir ce que c'est qu'une brosse à dents, tourne toi de l'autre côté quand tu parles.
-Non mais eh oh! Tu vas tater de mes flammes!

SHRAA

Coudaurok sortit son épée de feu. Il s'apprétait à tuer Inflow pour une simple dispute:
E: ouai! vas y, tue la qu'elle nous emmerde plus!
-Mais vous êtes givrés arrêtez!

PIF PAF POF

F: Une claque chacun, ça vous suffit ou vous en voulez encore?
-Pour qui tu te prends, je suis le guerrier, ma force est supérieure à la tienne.
E: ton pouvoir d'expert ne te protège pas contre ma puissance psychique alors m'énerve pas trop!
-Et ça se fait pas de frapper les filles, tu veux mon baton dans les ******** pour te calmer?
F: Dois je vous rappelez que nous sommes censé être ici en secret et qu'on se fait repérés à cause de vos cris?
-Effectivement, rendez vous ou mourrez de nos lames!
-Cool, on peut enfin s'amuser! vous allez payer pour la mort de mes amis! A travers ma lame enflammée, vous allez recevoir la colère de tous les barbares du sud car vous aidez ces abominations d'orcs!
-Et moi je vais vengé tous les ogres qui sont morts!

Grimpf et Coudaurok n'eurent aucun mal à tuez la demi douzaine de, hein quoi? Oui d'accord les 6 gardes qui s'étaient présentés devant nos héros:
-Eh, fred, ne me dis pas que c'est pour des combats aussi simple que tu es venu nous chercher.
F: Non, ça c'est même pas un échauffement pour un gamin. Tiens, en parlant de gamin, il est où Nykitaro?

BIM

-Je suis pas un gamin, toi t'es un gros naz, t'es obligé d'appeler tes copains avec leurs armures dorés complètement nazes!
-Eh, gamin, je te permets pas de me parler sur ce ton! Je suis le chef de l'élite du faucon!
-Ah bon, j'avais pas remarqué que t'étais un oiseau.
-Espèce de petit merdeux! C'est le nom de mon unité! Je me prends pas pour une volaille!
-T'es bête ou quoi?! Un faucon, c'est pas une volaille, c'est un rapace! Tu porte le nom d'un animal que tu connais même as, tu sors d'où espèce d'inculte!
-Y'en a marre, c'est quoi ce petit qui cherche des noise alors qu'il a même pas de poil au menton! je vais lui la fermer sa grande ******!

PAF

Fred mit un coup de poing à Cero:
-Tu touches à Nykitaro et tu meures, c'est compris?
-J'ai pas besoin de toi pour me défendre, t'es trop nul, t'arriverais pas à tuer un orc blessé à mort! Si ton pote l'abruti veut se battre, je l'attends!
-Comment ça abruti?!
F-Comment ça je suis trop nul?!
-Eh, calmez vous, vous risquez de nous faire repérer.
F-Qu'est ce qu'il a le mage de pacotille?
-Rien, mais on va attirer toute la ville si vous continuez comme ça.
-Et alors? t'as peur?
-Non, mais il faut être prudent.
-C'est ça, t'es juste une tarlouze en fait, je sais pas comment ça se fait que tu sois notre égal.
-je ne te permets pas de remmetre en cause mes capacités!
-je remets rien en cause! Pour les remmettre en cause, faudrait qu'elles existent!
-J'ai envie de te tuer!
-vas y tu me fais pas peur minus!
E-Eh, tu lui parles autrement! Sans lui, jamais je ne serais venu vous aidez et vous seriez morts depuis longtemps!
-Pff, tu crois que ma vie tient entre les mains d'un nain comme toi? J'ai jamais vu plus pitoyable comme argument!
E-Tu vas la fermer oui?
-Eh, Ant, c'est ça? C'est toujours comme ça?
-Non mais là c'est les retrouvailles alors ils en rajoutent.
-Oui, mais je commence à m'ennuyer moi, on y va?
-Oui, laissons les.
-je viens avec vous, mais, ils ne viennent pas avec nous alors?
-Ca dépend, si ils veulent ils viennent, sinon, ils restent ici.
-Mais je pourrais peut être les endormir avec l'une de mes recettes au champignons. Cette poudre dans ce sachet, dit krotop en montrant un petit sachet, paralyse pendant 30 secondes et apaise l'esprit.
-Si tu veux, mais à mon avis, ça vaut pas le coup.

Krotop ouvrit son petit sachet, prit une poignée de poudre se trouvant à l'intérieur et la lançant sur le groupe de perturbateurs. Ils furent tous bloqués par la paralysie. Puis les effets apaisants se firent sentir, ils passèrent alors à l'état de guimauve toute molle:
-j'ai peut être un peu forcé la composition avec les effets apaisants.
-Non, c'est mieux comme ça je trouve.
-Oui, là c'est parfait.

30 secondes plus tard, tout le monde recommença à bouger:
F: Merci krotop, sans toi, on serait rester là toute la journée. Bon évitez de parler avec ceux qui pourraient vous énervez.
-Pourquoi tu me regardes en disant ça, c'est pas de ma faute si t'es bête et que tu t'énerves pour un rien.
F: Ca y'est tu commence déja à m'énerver!
-Tu vois, qu'est ce que je disais, t'es encore plus immature que moi alors que tout le monde me traite encore de gamin.

Fred se tut, il n'avait rien à répondre et c'était un peu la honte. L'équipe avança donc enfin vers la sortie de la prison. Une fois dans le grand hall d'entrée du chateau, Fred donna ses consignes:
-Bon, ne combattez que si vous n'êtes obligés, nous ne cherchons pas à tous les tuez. Il nous faut des hommes, aussi, peut être que tous les soldats de Tilomino ne sont pas tous aussi fidèle à lui que ça. Si nous pouvons rallier ses soldats à notre profit, nous aurons plus de chance d'écraser les orcs. Essayez d'assomer simplement vos ennemis, ne les tuez que si c'est vraiment nécessaire.
...

119 Re: l'attaque des orcs (RP) le Ven 13 Avr - 13:33

Invité


Invité
Ils avancèrent tous comme un seul homme vers la grande porte qui menait directement sur la cour. Sauf que j’avais plus urgent à faire, repérer les lieux et leur habitants de tous poils. Je me demandais encore ce qui avait bien pu me pousser à les suivre. N’importe quoi ! Mais ce n’était plus le moment de s’atermoyer sur mon sort. Comme dirait l’autre : “alea jacta est !”. Tiens d’où ça me venait ça ? Sûrement d’un vieux bouquin échoué dans une caisse sur la plage de l’île…
Bref, il fallait que je me colle à un mur et vite. Ils faisaient tous trop de bruit, et leurs pas bottés de cuir et de métal résonnaient dans l’immense salle. Bon, pensais-je, je fais comment ? Je les insulte. Enfin là ils sont un peu nombreux…
-S’IL VOUS PLAIT (oh mince, je suis polie !) SILENCE, hurlai-je.
Et je fermais les yeux, pour me concentrer. Et le silence se fit comme par magie ;
je les sentais, certainement interloqués, surpris par mon autorité naturelle, je présume…
Évidemment je sentais bien Coudaurok, la main sur le pommeau de son épée, grommelant des sons inintelligibles qui faisait volte face pour me tailler en pièce, son copain Jbarf ou Sgrimpf ou je-sais-plus lui emboitant le pas pour se ravir du spectacle. Mais bon mourir maintenant ou demain, au point ou j’en était, cela n’importait plus.

-E : Mais qu’est ce qu’elle fait encore celle-là ?
-Eragon, c’était quoi cette idée d’abruti de nous ramener un boulet pareil?
- Mais que je te la massacre tout de suite…
-PSHUUUUUTTT ! fis-je encore

Krotop, s’approcha silencieusement, j’ouvris les yeux et vis son regard interrogateur.

-J’écoute ce que me racontent les petits amis qui courent dans les murs…

Il leva un sourcil blond.
-Ben quoi ? les rats, les souris et les cafards ! ils savent qui nous devons trouver et comment les reconnaître. Ils suivent toutes les discussions des humains.
-Tu te fouts de nous là ? dit Eragon. Hein ? elle se fout de notre gueule ! répéta-t-il en regardant ses comparses.

Thorak fit signe de la tête que non. Pour une fois qu’il me servait à quelque chose c’ui-là !
Je secouais les mains en signe de silence. Oui ! Les sons venaient et m’emplissaient. Les fouinements, grattements et petits cris prenaient un sens. Voyant que la patience de mes nouveaux acolytes touchait à sa fin, je rapportais :

-Ça va faire plaisir aux lourdaux de barbares, c’est dans une taverne à proximité d’un grand arbre aux feuilles géantes pas loin d'un puits, à côté d'un banc collé contre un mur d'enceinte qui fait face à une crotte de chèvre géante durcie que se réunissent les opposants à Tilomino.
-F : m'est avis qu'il va falloir ramener ça à échelle humaine : un buisson, une paille ou un truc dans le genre, un trou d'eau…
-Bien vu ! Eragon devrait voir ça de plus près, c'est plus… à sa mesure…
-E: Tu veux tâter de ma massue ?
- Baston?

Je levais les yeux au plafond, m’aurait étonné comme remarque tiens !

-F : Mais non justement, ça risque de nous faciliter la tâche. Il n’y a plus qu’à aller boire un coup pour trouver nos hommes.
-Ça tombe bien me manque un petit remontant !
- Soif !
-Cero : quelle direction ?
-Euh,… c’est pas clair… par là !
-Et tu fais ça depuis longtemps ?
- Bof, trois cent cinquante ans environ…
-je m’disais aussi…

Fred fit un signe de la main et tous se retournèrent pour sortir du grand hall.
-Ah j’oubliais de vous dire, criai-je, nous sommes attendus dans …

La cour semblait désertée, mais elle ne l’était pas. Une bonne dizaine de soldats surgirent des galeries qui la bordaient. Une mélée cognante s’en suivit. Joli spectacle ! Les armes volaient, les faces s’applatissaient, et les dents fusaient dans tous les sens.
J’en profitait pour assèner quelques coups sans distinction entre alliés et ennemis. En fin de compte c’était assez rigolo.

-…la cour… hé ! hé ! BIM oh ! joli son ce casque !
-E : Parce que… VLAN… tu… PIF PAF… – oh lâche moi toi ! – BAM…le savais ?
-SLASH … qui ? moi ? De toute façon je parle trop, non ?

Les assaillants furent vite mis hors d’état de nuire.

- F : Coudorauk, j’avais dit de pas les tuer !
- Ouais, mais c’ui là avait vraiment une trop sale gueule… On va s’biturer ? C’est par où la mégère ?
-Il me parle lui, maintenant ? ah quand on prend les gens par les sentiments on en fait des agneaux, m’amusai-je. Attends, faut que je demande au cafard que t’as dans les tifs ! Ha ! Ha !

Coudorauk se passa la main dans les cheveux en faisant les yeux ronds. Et les autres de s’esclaffer. Furieux, il remit sa main à son fourreau, puis voyant l’hilarité générale, en pris son parti et finit par sourire.

-Par là, enfin je crois, hé ! hé !

120 Re: l'attaque des orcs (RP) le Ven 13 Avr - 17:07

Invité


Invité
Nous sortions enfin de l'enceinte du chateau et Inflow, menée par les cafard nous guidait à travers la ville.

CRAK

-Oh, mais non, espèce d'abruti! Tu as tué le cafard, comment on va faire maintenant?
-Ben, j'vais le mangé.
-Désolé, j'ai pas fait exprès, pourquoi il s'est mit sous mon pied aussi?
-T'es vraiment un abruti toi ma parole!
-Oh, ça va, y'en a d'autres des cafards!
F: Tiens, y'a une grenouille là bas, tu peux lui demandé par où passer peut être.
-J'espère qu'elle saura nous guider.

Inflow alla voir la grenouille qui se trouvait au bord du jardin d'une petite maison:
F: Eh, eragon, elle serait pas un peu timbré cette elfe?
E: Pas qu'un peu mais bon, on sait jamais, peut être qu'avec de la chance, y'aura vraiment une réunion de rebelles là où on ira.
F: Et pourquoi on a un squelette avec nous. Déjà qu'avec krotop, c'est pas facile de passer inaperçuc, en plus avec lui, quelqu'un risque d'avoir les boules dans la foule.

-J'y peux rien si mon père et ma mère ne sont pas de la même espèce.
F: Peut être mais tu pourrais t'acheter un manteau un capuchon pour qu'on ne fasse pas attention à ton apparence.
-C'est ce que j'aurais fait avant, mais j'ai décidé d'assumer ma différence. Et puis je n'ai pas assez d'argent de toute façon.
F: Et pourquoi tu voles pas?
-Parce que c'est mal.
F: Mais les hommes sont méchants avec toi, t'as le droit d'être méchant avec eux. Où est le krotop avec lequel je me suis évadé?
- Mais c'est de la mentalité d'enfants de maternelle, je ne veux pas me rabaissez aux niveau des ignarts qui ne savent pas voir au delà des apparence. Tu m'as prouvé que certains en étaient capables, je veux maintenant fonder une société où les apparences ne sont plus un obstacle, où les orcs et les hommes travaillent ensemble et vivent en paix (hrp: pour votez krotop tapez 1). A y réfléchir, c'est même chouette que l'on nous voit tous ensembles, tous différents, en parfaite coopération. C'est un bon exemple pour ces gens.
F: T'as vraiment réponse à tout toi. Et l'autre squelette, comment ça se fait qu'il est pas agressif.
-De ma vie mortelle, j'étais un mage d'argent. Mon pouvoir est rester encré en moi même après ma mort, j'ai donc pu rompre le lien que j'avais avec le sorcier des ténèbres qui me dominait.
E: Au fait Fred, c'est quoi ta petite bestiole avec un chapeaux pointus?
-Je ne suis pas une bestiole mais un lutin! mes pouvoirs sont grands et ....
E: Ca fait bizare de t'entendre dire ça alors que tu m'arrives à peine à la ceinture!
-Ah oui, regarde un peu ça!

Après des gesticulations bizares avec ses bras, le lutin lança une lumière magique vers eragon. Celui ci se vit pousser des ailes qu'il ne controlait pas. Il s'envola alors, ses ailes n'en faisaient qu'à leur tête qu'elles n'avaient pas:
-Tiens, on dirait que t'as plus besoin de moi.
E: sal lutin, attrape ça!

Eragon envoya une puissante rafale psychique au lutin, sa tête gonfla presque comme si elle allait éclater et revint à une taille normale tout de suite après:
-AIE ça fait mal, daccord je vais te libérer de ce sortilège mais ne m'attaque plus avec tes trucs mentaux ça fait mal.

Un petit tour de magie et eragon atterrissait en douceur et ses ailes disparraissaient. Inflow revint alors.

SBAF SBAF

F: Pourquoi tu m'as coller une paire de baffes?
-La première c'est pour la baffe de tout à l'heure et la deuxième pour avoir dit que j'étais timbrée.
F: Mais eragon l'a dit aussi!
-Oui mais lui, il m'empêchera de le taper en me lançant une décharge psychique avant que je ne le touche. Et en plus, sa barbe pique.
F: ah ben c'est symp...

SBAF


F: Eragon, fais gaffe à ta g...

SBAF

F: mais c'est quoi ça pourquoi tout le monde me mets des claques?
-Ben, j'avais oublié de te rendre la claque de tout à l'heure.
E: ouai c'est pareil pour moi.
F: J'oublierais pas ça!


SBAF

F: Cero, qu'est ce qui te prends, je t'ai pas mis de baffe à toi!
-Non, mais c'est pour le plaisir.
F: Ah, ouais, et ça, ça te fait plaisir aussi prends ça.


PIF PAF POF PUF BOUM BIM ARG DONG

Krotop se pinça le cartilage du nez en faisant une grimace désespérée:
-Pour le bon exemple de coopération, oublie ce que j'ai dit.
-Bon, la grenouille accepte de nous emmener jusque là où il y a les réunions contre Tilomino, suivons là.
-Ok, mais et ces deux là?
E: Ils s'en sortiront.
...

121 Re: l'attaque des orcs (RP) le Mer 18 Avr - 1:50

krotop

avatar
Archimage
Archimage
krotop : J'y pense... on aurait pû demander au devin de nous dire où se trouvait le repère, ça aurait été plus simple.
Coudaurok : Ah ben ouais !
Nykitaro : On s'en fout.
Fred : Non, le devin ne peut voir que l'avenir, et même pour ça il est pas franchement utile. En tout cas il peut pas repérer les cachettes secrètes.
Coudaurok : Ah ben ouais...
Nykitaro : Ouaip, ouaip, c'est ça.
krotop : Oui mais si il nous dit où c'est, on y va et alors il aura la vision de l'endroit où nous irons.
Coudaurok : Ah ben ouaip !
Nykitaro : Mais on s'en fout !
Fred : Oui mais pour nous dire où aller, il faut qu'il ait la vision avant.
Coudaurok : Ah ben ouais...
Nykitaro : Oh ! Et puis arrêtes de faire semblant de comprendre toi. Quand est-ce qu'on ce bat ?
Coudaurok : Me pique pas mes répliques, sinon je te tranche en deux avec une enclume.
Nykitaro : pfff ! avec ton épée je dis pas, mais avec une enclume tu trancheras rien.
Coudaurok : Si. Mais c'est plus douloureux, alors parle plus.

Pendant ce temps, krotop et Fred continuaient à argumenter leur point de vue en ménageant de subtils effets rhétoriques, donnant ainsi lieu à une véritable joute oratoire de haute volée.
krotop : C'est la prévision qui nous permettra de savoir où aller !
Fred : C'est en y allant qu'il aura sa prévision !
krotop : Nan !
Fred : Si !
krotop : Nan !
Fred : Si !
...

Voir le profil de l'utilisateur

122 Re: l'attaque des orcs (RP) le Mer 18 Avr - 23:57

Invité


Invité
-Nan!
(F)-Si!
-Nan!
(F)-Si!
-Eh, taisez vous, j'entends pas ce que dis la grenouille.
-Je commence à en avoir marre moi, je croyais qu'on devais péter la gueule à Tilomino. Pourquoi on est sortis du chateau et qu'on va à une asemblée contre lui? Il y participe?
-Mais non gros bêta! On va là bas pour avoir plus d'alliés.
-Ah! Mais ça sert à rien vu qu'on peut aller les buter à nous tout seul, pourquoi on devrait partager avec ces ratés qui se font gouvernés par un mec assez bête pour se faire possédé par le chef des orcs?
-Euh...
(E)-Vous êtes bêtes ou vous le faites exprès? Il y a surement des hommes qui n'aiment pas Tilomino parmis ses propres gardes. Si on va directement au chateau et qu'on défonce tout. Même en faisant attention à ne tuer personne, on pourrait tuer de possibles alliés. C'est pourquoi nous allons à ce fameux repère. De cette façon, les gardes de Tilomino qui sont contre lui saurons qui nous sommes et nous saurons qui ils sont. Nous pourrons donc savoir qui tuer et qui ne pas tuer.
-Ouais, mais ils se ressemblent tous avec leurs armures et leurs casques.
(E)- Mais on pourra leur demander d'avoir un signe distinctif lorsque nous attaquerons le chateau.
-Ah, c'est pas con.
(E)- Bien sur, c'est une idée de moi.
-Je te prie de m'excuser, mais c'est moi qui, après avoir entendu parler les animaux, ai eu l'idée d'aller chercher ces fameux hommes qui sont contre Tilotruc. donc, d'une certaine façon, cette idée est de moi, tu n'as fait que la développé.
(E)- Oui, mais bon, c'est moi qui ai eu l'idée que les soldats qui sont de notre côté ai un signe distinctif.
-Ca je te l'acccorde, mais nous aurions de toute façon eu cette idée plus tard.
(E)- Cela prouve que je suis plus vif d'esprit que vous autre.
-Tu veux dire qu'on est des nazs?
(E)- Non, je dis juste que je suis plus intelligent.
(F)- Je penses qu'il est normal que tu es une intelligence plus développé que la moyenne car ton pouvoir de télépathe doit être le fruit d'une utilisation supérieure de tes capacités mentales.

-Euh, ça veut dire quoi ça?
(F)- Il est plus intelligent parce qu'il arrive à utiliser son cerveau plus efficacement que les autres.
-Voila, c'est cette taverne.

Le groupe entra alors dans la fameuse taverne. Coudaurok alla voir le tavernier dès son entrer et lança sans se soucié des personnes qui pouvaient l'entendre:
-C'est où la réunion contre Tilomino?!
-Euh... mm, je ...

Le tavernier hésitait, et pour cause, Une patrouille de soldats était assise à la table la plus proche du comptoir:
-Alors comme ça, c'est vous qui êtes à l'origine de ce complot Mr.
-Non, je ne... je ne vois pas de quoi cet homme me parle. C' c'est incompréhensible.
-Embarquez Tout le monde messieurs!
-Essayez de m'arrèter!

PIF PAF POF PUF POUF

-Non, attendez, je suis de votre côté! ne me frappez pas, je suis moi aussi contre Tilomino.
-Ah, ok. Bon, je prendrais bien une bièrre après ce petit instant de détente.
-je trouve ça suspect. Dis krotop à voix basse
(F)-Quoi donc? murmura Fred
-Cet homme, il prétend être de notre côté, mais si c'était vraiment le cas, pourquoi emmenerait il ses collègues aussi près de son repère ? continua Krotop tout doucement
(F)- c'est vrai ils auraient pu découvrir la vérité avant et toute leur organisation serait tomber à l'eau. Répondit Fred en chuchotant.
-hum, mieux vaut l'avoir à l'oeil.

A partir de cet instant, Krotop ne lacha plus son suspect des yeux. Cherchant à le voir se trahir.
-Bon, maintenant on va pouvoir leur piquer leurs armures et s'infiltrer au chateau. Dit le Tavernier plein d'entrain.
(F)- Vous n'avez pas peur que les clients vous entendent?
-Tous mes clients sont également dans le coup, sauf quand c'est une patrouille qui vient se détendre.
(F)- Je vois, et parmis les soldats, il n'y en a aucun que vous ayez déja convaincu de vous rejoindre.
-C'est trop risqué, si jamais on tombe sur les mecs les plus loyaux à Tilomino, on est sur de crever, il y a beaucoup de soldats qui ne sont pas d'accord avec Tilomino, mais ils ont peur d'en parler. ils craignent leurs collègues, ils ne sont pas sûr à 100% de la fidélité des autres à Tilomino.
(F)- C'est compréhensible. Mais tout se passe dans cette taverne.
-Vous êtes ici à notre QG. Enfin, au dessus plutôt. Cette trappe derrière mon comptoir me sert initialement à ranger la nourriture et la boisson. On y a installer tout notre matériel et nos plans pour renverser Tilomino.
-Bon et bien moi je vais aux toilettes, je reviens tout de suite. Dit le soldat
-très bien, nous allons en bas, rejoignez nous après.
-Je vais dehors moi, j'ai envie d'aller voir les champignons qui sont devant l'établissement.
(F)- D'accord, on va suivre le tavernier pour voir leur plan, rejoins nous aussi.

Le tavernier souleva la petite plaque qui servait e barrière entre les clients et lui et ouvrit la trappe. Il fit signe à nos héros de le suivre tout en descendant. Ceux ci le suivirent. Krotop, quant à lui, fit le tour de la taverne pour aller aux fenêtres qui donnaient sur les toillettes. Il ne s'était pas tromper sur le soldat. Celui ci eu vite fait d'ouvrir la fenêtre pour sortir:
-Ou vas tu comme ça?
-Hein, euh moi? En fait... euh, c'est pas ce que vous penser, je peux tout vous expliquer.
-J'ai hate d'écouter tes arguments. Dit Krotop en aiguisant ses griffes comme on le fait traditionnellement avec des couteaux.
-La vérité, c'est que ce tavernier est un des plus fervant défenseur de la cause de Tilomino. Il fait croire à tout le monde qu'il se bat contre Tilomino pour piéger les possibles rebelles. Moi et mon groupe en faisions partie, mais sachant que ses soit disant clients sont des soldats déguisés en civil prêts à sauter sur les rebelles, nous avons voulu faire bonne figure et nous vous avon donc défier.
-Mais nous tenons de source sur que c'est bien ici que se font les réunions contre Tilomino.
-C'est un petit oiseau qui te l'a dit? Non, toi tu communiques avec les champignons si je ne me trompes pas.

Krotop se retourna, il vit une personne enveloppé dans un grand manteau à capuchon:
-Qui êtes vous?
-Moi, je suis le dresseur lunaire. J'espère que cette course poursuite avec mes animaux sauvages vous a plu.
-Que fais tu ici?
-Après la disparition de votre groupe, Demoon a décider que nous devions prévoir votre retour. Demoon est rester à Weldyn car, c'est là bas que vous avez disparu, vous pourriez donc aussi y refaire surface. Toreo est aller attendre Fred à Elensefar qu'il a d'ailleurs fait tomber. Leur peuple va se sentir trahi par Fred qui, tout en étant leur seigneur, ne c'est même pas battu pour eux. Je suis venu ici avec le sage Lunaire. le Mage et le guerrier sont eux, à votre ancien camp. Quant aux autres, ils cherchent Phoenix pour le tuer.
-Jamais ils ne pourront tuer Phoenix, il pérriront tous.
-Tu sembles oublier une chose, c'est que Phoenix est un guerrier et non un expert. Et notre Télépathe peut donc l'anéantir facilement avec des ondes psychiques pendant que notre archer et notre hybride lui lancront des flèches. Et si jamais Phoenix réduit la distance pour se battre à distance, notre hybride fera parler sa hache, de plus, si ils sont en danger, notre télépathe appellera aussitot Demoon.
-Vous êtes des lâches, vous profiter de votre supériorité numérique pour nous abbatre.
-Effectivement, mais nous sommes maléfiques. Mais moiqui suit proche de la nature et des animaux en particuliers, j'ai un peu de chagrin de devoir me résoudre à attaquer des personnes qui ne sont pas aussi nombreuses que nous, c'est sans doute un sentiment de justice qui reste au fond de moi, malgré le fait que je représente la mal.
-mais nous sommes à un contre un maintenant, je pourrais te tuer si je remporte le combat contre toi.
-Malheureusement, il y a beaucoup d'animaux dans une ville, je peux tous les utiliser pour te combatre. Mais, étant assez habile avec mon fouet des ténèbres, je doute avoir besoin d'animaux pour te vaincre.
-Tu te vantes beaucoup je trouve.
-Il y a de quoi, j'ai réussi à vous envoyer dans la gueule du loup. Dès que vous êtes arrivés je l'ai su, et quand j'ai remarqué que cette elfe communiquait avec les animaux, je les ai forcés à vous envoyer ici.
(F)- C'était un bon plan, mais pas assez pour nous. Le tavernier a tenter de nous attaquer par surprise une fois dans le noir de sa cave, mais il c'est d'abord frotter à Coudaurok, c'est ce qui a permis de la démsquer. En effet, la tête de Coudaurok étant tellement vide que ça ne lui a rien fait.

BOUM

-J'en ai marre qu'on me traite d'imbécile juste parce que j'ai des gros bras!
(F)- d'accord c'est noté.
-Je vois. je pensais que ces hommes seraient assez doués pour vous avoir par une attaque surprise, mais ils sont trop faible pour ça. On ne peut compter que sur soit même. Messieurs, je vous présente, le FOUET DES TENEBRES. Dit il en sortant de sous son manteau un fouet de cuir noir enroulé autour de sa main. Cette arme est capable de rendre n'importe quel animal agressif jusqu'à le rendre maléfique. il peut également occasionner des dégats très important, cependant, il s'agit des dégats causés sur les êtres ordinaires. Je n'ai jamais testé cette théorie sur des personnes aussi puissantes que vous.
-Nos armes sont certainement plus puissantes que ce simple fouet.
-Vous allez juger de cela par vous même.

le dresseur, d'un geste très rapide, mit un coup de fouet violent vers Inflow. Le fouet étaient très long. Ant eu le réflexe de repousser Iflow. le coup toucha alors le bras gauche De Ant. Le fouet était très fin, ce qui fit que le bras de Ant saigna alors que le fouet s'enroulait autour:
-Tu sais danser?

Le dresseur, toujours inidentifiable à cause de sa capuche qui dissimulait son visage, ramena Ant vers lui en tirant fortement sur son fouet. Eragon Voulu envoyer une décharge psychique au dresseur lunaire pour le tuer:
-Je te conseille de ne pas faire ça.
(E)- Faire quoi? Tu n'es pas télépathe, comment sais tu ce que je veux faire?
-Facile, ça se voit à ton regard plein de haine, tu es sur le point de tuer quelqu'un, et c'est moi en l'occurence. mais si tu essayes de faire ça, tu risque de mourrir également.
(E)- Et pourquoi?
-Parce que notre mage et notre télépathe ont coordonnés leur pouvoir pour créer pour chacun de nous une protection mentale contre tes pouvoirs qui sont les plus destructeurs. Aussi, si tu m'attaques mentalement, ton attaque te seras renvoyé en deux fois plus puissant.
(E)- Tu bluffes!
-Essayes pour voir. Dit le dresseur en relachant Ant de son étreinte et en commençant à lui mettre des coups de fouets.
(E)- C'en est trop, tu vas crever!
(F)- Attends. je ne voudrais pas que tu crèves pour tuer un mec aussi naz. On ne sait jamais, il dit peut être vrai.
(E)- Mais pourquoi nous prévenir alors?
(F)- Parce qu'il sait qu'en tant qu'ennemi, on ne le croira pas. Bon laisse moi nous débarrassez de lui.

-Tu vas donc être mon futur adversaire, je commençais à en avoir marre de ce gars qui ne sait pas se battre. Il me fait vraiment pitié votre archer.

Ant était à terre, couvert de blessures du fouet. fred prit sa lance qu'il gardait fixé à son dos:
-Attends, j'ai pas perdu, dit Ant en se relevant et en prenant son arc ainsi qu'une flèche.
(F)T'es sur de ce que tu fais?
-Bien sur, il ne peut pas me battre ce guignol.
-C'est moi que tu traites de guignol alors que tes à moitié mort à cause de mes coups de fouets?
-Oui, T'es un guignol parce que tu ne sais même pas dans quel état tu as réussi à mettre ton adversaire.
-Quoi?
-je suis à peine amoché, tu as raison, ton fouet est terrible, mais seulement face aux êtres ordinaires, il ne me fait presque pas d'effet.
-Tu t'es vu ou quoi? Avec toutes tes blessures, tu veux me faire croire que tu es en pleine forme?
-Exact.
-Prends ça alors!

le dresseur mit un coup fouet en faisant bouger sa main de bas en haut. L'extremité du fouet se trouvant encore sous Ant, il espérait désarmé celui ci d'un coup de fouet. Mais Ant tira une flèche avant que le fouet ne l'atteigne. La flèche alla se planter dans la main du dresseur qui lâcha son fouet. Il se mit à genou sur le sol en gémissant de douleur:
-Mes flèches ne pardonnent pas.
-j'ai compris. je ne sous estimerais plus aucun d'entre vous maintenant.

Il saisit son fouet de sa main valide. Ant envoya une autre flèche qui traversa la main du dresseur pour la fixer au sol.
-AAAH! La prochaine fois je me vengerais!
-Nous allons te tuer maintenant, il ny aura aucune prochaine fois!
-Détrompez vous bande d'idiot. Dit le dresseur en prenant une boule de sa main ensanglantée. Nous nous retrouverons!

Il explosa la boule sur le sol. une épaisse fummée se propagea à la vitesse de l'éclair. Elle était plus épaisse qu'un fort brouillard et resta très vivace pendant un bon moment. C'est au bout de 5 minutes que nos héros purent constaté que leur ennemi s'était enfui...



Dernière édition par le Jeu 31 Mai - 18:03, édité 1 fois

123 Re: l'attaque des orcs (RP) le Lun 14 Mai - 19:22

Invité


Invité
(hrp: comme personne n'écrit depuis un moment, je me permets d'écrire deux fois de suite, j'espère que ça ne vous dérange pas)

-Suivez moi, je vous conduit à notre base.

La petite troupe parcouru unê partie de la ville avant d'arriver devant une nouvelle augerge. Elle était faite de pierre de granit, avec un toit de chaume. L'enseigne était une barrique de bière sur laquelle était écrit le nom de l'établissement "l'anti Tilomino":
-Vous n'avez pas peur de vous faire remarquer avec un nom pareil pour votre base?
-Aucun risque, cela est du au fait que lorsque notre seigneur est venu prendre une bierre ici, il n'a eu de cesse de se plaindre, depuis cette taverne porte ce nom.
-C'est n'importe quoi cette histoire.
-Je sais mais bon, c'est pas moi qui ai fait changer le nom de la taverne.

Nos amis entrèrent dans la taverne. A leur droite, ils pouvaient voir le comptoir où allèrent directement Coudaurok et Grimpff:
-SOIF!
-PAREIL!
-Vous désirez?
-BIERRE! TOUT DE SUITE!

A leur gauche se trouvait la salle où plusieurs personnes étaient assises aux tables. Au bout du comptoir, il y avait deux portes. L'une conduisait aux toilettes comme l'indiquait l'écriteau posé sur la porte, l'autre portait la mention "défense d'entrer, ou bien, à vos risques et périls". le soldat alla voir le tavernier:
-Eh tavernier! mouchina mouchinu!

A ces mots, le tavernier rejoint l'équipe en contournant son comptoir et alla leur ouvrir la porte àcôté de celle des toilettes. Il calma les énormes chiens qui attendaient derrière la porte et fit passer nos héros. Ceux ci se dirigèrent alors vers une seconde porte. qui débouchait sur un escalier qui montait:
-Nous allons au deuxième étage, au premier, c'est un piège.
-D'accord. Mais où il est Coudaurok?
-il est avec Grimpff, ils restent au comptoir pour surveiller.
F-Ils feraient mieux de surveiller leur taux d'alcoolémie.


Nos héros arrivèrent au deuxième étage. Là, ils virent tout un groupe d'hommes armés jusqu'aux dents:
-Qui êtes vous?
F-Nous sommes les ennemis de Tilomino, tout comme vous, et nous voulons lui reprendre cette ville pour que les gens de Weldyn puissent y trouver refuge.
-Qui dit que vous dites vrai?
F-Rien, mais de toute façon, nous sommes beaucoup plus fort que vous, alors vous feriez mieux de nous croire plutot que de nous affronter.
-Vraiment?
-Oui, ils ont réussit à battre l'homme au fouet qui avait tué tant des notres.
-Si je l'avais croisé, j'en aurai fait autant!
-Ne crois pas cela Jiun. Ton problème est de ne pas savoir évaluer ta force et celle de l'ennemi, c'est une chose essentiel dans un combat.
-Pff.
-Veuillez excuser l'arogance de mon ami, je suis Trash, nous serions très heureux que vous vous joignez à nous, vous me parraissez très fort.

...

124 Re: l'attaque des orcs (RP) le Lun 4 Juin - 22:37

Coudaurok

avatar
Chef des Ordes Barbares
cela fait 2h que coudaurok et grimpff se bouraient au bar, ils s'ennuiaient fortement...ils décidérent de monter chercher les autres

-tu viens (burp) oudo, on vas (burp) chercher les autres...
-ouééé...

ils assomérent de spaysans pour s'amuser et monterent l'escalier, arrivés au premier étage, grimpf défonca la porte et coudo rentra.
la se trouvait un géant (a l'échelle humaine mais pas pour coudo et grimpff...)
il brandit une espéce de cimetére de 2M de long...
coudo et grimpff se jeterent sur lui, 5 minutes plus tard, une jambe trainait dans un coin, un bras dans un autre, coudo mangeait une deuxieme jambe, grimpff nettoyais son épée dans les cheveuxde la tete qui venait de rouler a ses pieds, coudo se faisait un cure dents avec l'os de la deuxime jambe et un tronc humain enseanglanté finissait de se vider de son sang...
l'aubergiste arriva allerté par le tumulte et gémit:
-oh non lucette!

-falait pas le buter?
-y sont ou nos potes?
-au deuxieme (snif)
PAF!
-arrete de chialer!

ils monterent l'escalier et déboulérent dans la salle:

-quand est ce qu'on bouge? on sfait chier!
-bon; on y vas, notre startégie est préte...

ils partirent ainsi...



Dernière édition par le Mar 5 Juin - 14:08, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

125 Re: l'attaque des orcs (RP) le Mar 5 Juin - 0:01

Invité


Invité
Tous les hommes sortirent par la porte de derrière de la taverne pour ne pas se faire repérés. Pour ne pas attirer trop l'attention sur eux, ils se séparèrent et devaient se retrouver au chateau où leur plan serait mis en place. Coudaurok, sur son chemin, frappait les quelques soldats en patrouille qu'il croisait. Fred restait le plus discret possible et scrutait de temps en temps la tour où il avait perdu la vie et où on pouvait encore voir l'impact du choc de l'attaque du maitre. Etait ce une provocation qui s'addressait à Fred pour dire: "Tu vois ça, c'est là que tu t'es fait ridiculiser". Peu importe, après le combat contre Zgruk, Fred a bien compris que de jour, il était plus puissant que le maitre, du moins, par personne interposé. Mais et si Tilomino avait plus de capcité dès le départ et que cela augmentait de ce fait la puissance du maitre. De toute façon, Fred n'était pas seul cette fois, ils sont 6 chevaliers solaires, et ils seront 9 si Phoenix revient avec les 2 derniers chevaliers solaires, le dresseur et le sage. Mais et si Phoenix était battu par les chevaliers lunaires envoyé à sa poursuite. Il ne valait mieux pas penser à ça, car si Phoenix échouait, comment s'en sortirait le sage et le dresseur coupés des autres? Fred Etait arrivé au chateau, il était le premier. Arrivèrent peu après coudaurok et Grimpf qui avait collectionnés des pièces d'armures des soldats qu'ils avaient frapper avec modération sur leur passage:
-Bon maintenant on compte!
-Ouai, on va bien voir qui en a allumé le plus.
-1,2,3,4
-3,4,5,6
-9,10,11,12
-Mais vous faites quoi?
-Ben vu que la stratégie c'est pas not' truc, on va passer le temps en comptant le nombre de mecs qu'on a frappé sur le chemin. On a pris un pièces d'armure à chacun et là on compte qui en a défoncer le plus.
-Ah, bon alors continuez.
-Où j'en étais moi, eh me piques pas mes pièces d'armures tricheurs!
-pourquoi je te les piquerais, je te bas facile de toute façon...

Arriva ensuite eragon, il avait laisser Saphira à la taverne pour éviter qu'elle ne le fasse repéré. Puis peu après Ant. Takeo arriva par la suite, suivi de Nykitaro qui lui disait qu'il était stupide d'avoir choisit de se consacrer à la magie car "c'est pour les tapettes" et lui, même si il est doué pour la magie, se consacre exclusivement au combat de corps à corps. Inflow arriva ensuite après avoir apprivoiser un chien et lui avoir appris à faire le beau. Trash, Jiun et tous les autres rebelles de la villes arrivèrent ensuite. Cero et ses hommes arrivèrent avec le lutin lorsque Coudaurok et Grimpf eurent fini de compter:
-C'est dégueulasse de toute façon, depuis que t'es le guerrier solaire t'as beaucoup plus de force.
-C'est le jeu ma pov' lucette.
-Bon, il ne manque plus grand monde.
-Le devin et mon voisin mort vivant ont décidé de rester à l'auberge car c'est plus sur pour eux. C'est la honte, même moi qui suit une femme je suis venue. Mais au fait pourquoi je suis venue moi, je suis folle ou quoi?
E-C'est ce que je te dis depuis qu'on s'est rencontré espèce de taré.
-Ah mais oui, c'est pour pouvoir pourrir la vie d'un nain que je suis là.
-Y'avait assez d'un elfe, et Nykitaro est très fort pour nous enquiquiner.
-Eh, on parle pas comme ça des enfants! c'est pas bien.
-La ferme nabot, tu reviendras quand tu pourras envoyer des ondes mentales qui tuent ok?
-T'es qu'un sal nain qui profite de ces pouvoirs hors du commun! Si j'étais télépathe, mais sans avoir les pouvoirs d'un chevalier solaire, je t'aurais exterminer la cervelle!
-Mais il a pas de cervelle, c'est un nain.
F-Eh du calme, où est krotop, je ne le vois nul part... Ah, le voila!
-Mais regardes, y'a le pont levis de la ville qui s'abbaisse.
-Oui, c'est étrange, pouquoi était il remonté?
-Je n'en sais rien mais je vois l'homme qui nous as attaqué au camp avec ses deux hommes pendant la bataille contre Zgruk.
-Garonac! Si il voit krotop, il va le tuer.
-Bon, moi j'attendrais pas 107 ans que vous mettiez votre tatctique au point, dans deux minutes je fonces dans le chateau et je défonces le tilotruc.
-Krotop! viens vite, y'a Garonac derrière, faut pas qu'il te voit où il va sonner l'alerte!

Krotop n'ayant pas bien entendu vint en courant et demanda:
-Qu'as tu dit?
-Garonac est derrière, faut pas qu'il te voit où il va sonner l'alerte
-Je vois. C'est peut être mon destin de devoir l'affronter. C'est lui qui m'avait capturer lors de mon incarcération dans cette ville. Il ne m'avait pas tuer car il disait ne pas vouloir salir son épée sur une créature aussi laide que moi.
-Oui, mais si c'est ton destin de l'affronter, tu le feras une autre fois, toi et moi devons nous cacher, si il nous voit nous n'aurons plus l'effet de surprise.
-Je n'ai de toute façon pas l'intention de me battre, mais rester cacher est une chose que j'ai assez fait. Je penses qu'il est temps que j'affrontes ceux qui veulent me défier et arrêter de me défiler, Je crois que fuir ne serait pas digne d'un chevalier solaire.
-je me moque de notre dignité, mais pour être sur qu'il y ai le moins de victime possible, il vaut mieux avoir l'effet de surprise nécessaire à notre plan.
-Eh, vous là, les attroupement devant le chateau sont interdites, filez tous avant que je ne vous fasses massacrez! Mais , toi, tu es la bestiole qui nous a echappé! Gardes, tuez les tous!
-Oui chef!

les soldats accompagnant Garonac descendirent de leur chevaux et...

PAF AIE DING BOUM TCHRAK PREND CA! POUF OUILLE DANG PIF AU SECOURS!

Grimpf et Coudaurok les maitrisèrent tous. Garonac descendit alors de son cheval:
-Bien, apprcohez, je vais vous mattez et ensuite j'égorgerais cette saleté de bestiole au cheveux blonds.
-Non, t'es trop nul, ce serait pas drole.

Coudaurok et Grimpf allèrent plus loin pour compter le nombre de gardes qu'il avaient battus. Garonac se jeta sur krotop qui fit un pas sur le côté. Garonac alla s'emplaffoner contre l'armure rouge de Fred. Celui ci le repoussa d'un coup de poing qui le fit valdinguer. Fred s'approcha pour se battre contre Garonac, Krotop mit son bras devant Fred pour lui faire signe de s'arrêter:
-C'est après moi qu'il en a, alors même si je ne fais pas le poids, ce ne serait pas juste que j'entraine d'autre personnes dans ce combat.
-Qu'est ce que tu racontes, tu le bats à plate couture si tu veux et ça ne me déranges pas de lui arranger le portrait façon puzzle.
-Oui mais c'est mon combat, c'est contre moi qu'il en a avant tout, c'est donc à moi de m'en occuper.
-D'accord.

Une patrouille passait par là:
-Eh vous là, arrêtez cet homme, dit Garonac en montrant Krotop et Fred.
-très bien Caporal Garonac!

Les hommes foncèrent vers Fred, Garonac leur avait dit homme, ils ne pensèrent donc pas que Garonac allait appeler Krotop "homme" mais plutot "monstre" ou autre. Fred décida de faire de la place à Krotop et se mit à courrir pour emmener les hommes qui étaient à ses trousses un peu plus loin histoire d'être tranquilepour les battre. Pendant ce temps, les autres mettaient leur plan en place sans se soucier de Krotop car ils savaient qu'il s'en sortirait. Coudaurok et Grimpf s'impatientaient...

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 5 sur 6]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum