Les tournois de Wesnoth

Forum communautaire pour les adeptes de The Battle for Wesnoth

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Meilleurs posteurs
FREDOUILLE (1025)
 
Luciole (933)
 
Xplosivman (829)
 
Lonolico (568)
 
KalenzZ (549)
 
Niborelf (462)
 
Julien (269)
 
Arakh (263)
 
cmonyiman (260)
 
Phelim (227)
 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

l'attaque des orcs (RP)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 6]

51 Re: l'attaque des orcs (RP) le Mar 26 Déc - 1:18

Invité


Invité
L'équipe descendit près des cavaliers du roi qui allaient vers le camp.
Fred: Nous allons vous aider à défendre notre base, nous allons plus vite que vous alors vous nous rejoindrez !
Cavalier: euh, oui monsieur..
Fred: Seigneur Fred IV, Co-suzerain des terres d'Elensefar.
Cavalier:très bien monseigneur, nous vous rejoindrons.

Ainsi l'équipe partit en direction du camp. Après une accélération de Sphira, ils arrivèrent. Le temps que tout le monde récupère son souffle, 3 orcs étaient arrivés avec un drapeau blanc. L'équipe qui était devant l'entrée du camp les accueuillit:
Coudaurok: Crevez !!!
Fred: Non, arrète !
Coudaurok: ben quoi ?
Ant: Tu ne vois pas leur drapeau blanc? Ils viennent en paix.
Coud.:Ah, donc on doit pas leur taper dessus, pfff.
Fred:Que voulez vous ?
Orc1: Vous êtes le chef de ce camp ?
Fred: Certes, c'est moi.
Orc2: Notre chef vous envoie ce message:
Orc3: Rendez vous ou on vous explose la tête à coup d'épées.
Coud.: La ferme et mourrez !!
Fred: T'as pas bientot fini ?
Coud.: oh, ça m'énerve, je vais me boire un tonneau.
Fred: c'est ça, on sera tranquile. Bon alors, on refuse de se rendre.
Orc1: Très bien, nous transmettrons.

Sur ce les orcs partirent. L'équipe entra dans le camp. Tous s'entrainaient. Phoenix S'approcha de Fred:
Phoenix: Alors, le roi envoie des renforts ?
Fred: Oui, mais bien trop peu.
Phoenix: ne crois pas ça. J'ai fait subir à Krotop un entrainement intensif. Il est extrèmement fort à présent. Malheureusement, j'ai fait subir à toutes les autres personnes le test de mon épée et il n'y avait pas d'autre chevalier solaire parmis eux.
Fred: Mince. Mais, pourquoi ne soumettrais tu pas Ant, Coudaurok, Eragon, Saphira et Grimph à ce test? Il sont très forts tu sais.
Phoenix: Oui c'est vrai. De plus, j'ai ressentit de grandes vibrations psychiques chez eragon, il se pourrait qu'il soit un télépathe.

Phoenix se leva pour aller voir eragon. Fred le retint:
Fred: Au fait, je voulais te demander; Je suis quel chevalier ? Et toi, tu es lequel ?
Phoenix: J'étais autrefois Le guerrier. Je ne pouvais donc me servir que d'arme de corps à corps. Aujourd'hui, je suis votre guide. Toi, tu es l'expert de cette génération.
Fred: et, il y a eu combien de génération ?
Phoenix:Tu représentes la 4ème génération de chevaliers solaires.

Phoenix partit ensuite vers Eragon:
Phoenix: Je vais te soummettre au test de l'épée, si tu le rates, je serais forcé de te tuer car il y aurait un risque que tu sois un chevalier lunaire.
Eragon: Je compends, mais je suis un dragonnier. Mon role est d'apporter la paix dans le monde. Il est donc impossible que je sois maléfique, sache le.
Phoenix: Très bien, voyons voir..

Phoenix sortit son épée. Aucune réaction. Phoenix brandit son épée en l'air. Il la rabbaissa vers eragon. Ce n'était pas un coup destiné à le frapper mais à mettre l'épée en contact de l'esprit d'eragon. La lame se mit alors à briller d'une intense lumière d'or. Eragon était lui aussi un chevalier solaire. Phoenix déplaça alors la lumière de l'épée à la tête d'eragon. Après un sourire qui voulait dire "bienvenue au club", Phoenix alla voir Ant ...
(hrp:c'est fini pour ce soir, ant, tu peux choisir d'être un chevalier solaire en tant qu'archer ou non, si tu ne l'es pas, phoenix te menaceras pas de mort. Si les autres l'étaient c'est parce qu'il est rare d'avoir leurs facultés).

52 Re: l'attaque des orcs (RP) le Mar 26 Déc - 19:47

Phelim

avatar
Admin
eragon:moi telepathe mmmh je vais pouvoir tuer plus avec sa moi ? Car aussi non sa sert a rien

pheonix:beaucoup plus je pourrais dirre


eragon:mmmh sais bien ca mes comment ?

pheonix:tu suivras une formation que je te donnerais !

Voir le profil de l'utilisateur

53 Re: l'attaque des orcs (RP) le Mar 26 Déc - 22:01

Invité


Invité
(hrp: on va voir si je peux etre chevalier solaire si ce que je met vous plait pas n'hésitez pas a le dire)

phoenix s'approcha de Ant:


phoenix:Ant,j'ai entendu dire que tu était un bon guerrier et un chef valheureux,cependant,meme si ton coeur me parait pur,tu parait plus doué avec une épée qu'avec un arc et cela risque de te poser probleme

Ant:je comprend,je ne suis surement pas l'archer convenu mais néanmoins je me battrai toujours pour wesnoth et mes freres les elfes!

phoenix:humm,peut etre y'a t'il un moyen,mais risqué,tu as peut etre une chance...



il fit apparaitre comme par magie un arc doré,magnifique,d'une grande taille qui éblouit Ant autant par la beauté que par la lumiere dégagée

phoenix:voit tu Ant,cet arc appartenait a l'ancien archer solaire,cet arc est magique et permet de ne jamais,ou presque jamais,manquer sa cible. Celui qui avait cet arc etait un humain,mais un bon archer cependant trop bon au corps a corps pour etre véritablement le meilleur archer,mais avec cet arc,que j'ai forgé moi meme,il pouvait faire partit du groupe des chevaliers solaires car son coeur etait pur,cependant...


il marqua un temps d'arret

Ant:cependant?

phoenix:celui qui porte cet arc ne peut plus se battre au corps a corps,meme pas pour donner un coups de points,mais il devient si prodigieux a l'arc qu'il peut tirer de bien loin,si tu arrive a manier cet arc,tu sera un chevalier solaire,si tu le désire,mais pour cela,il faut que tu soit brave et pur, si tu as le moindre doute de culpabilité,l'arc te brulera dans une souffrance atroce...

je ne peux t'obliger a passer le test,crois tu en etre capable?


Ant réfléchit un instant,sans etre trop hésitant cependant,il n'avait pas peur de la mort ,puis enfin

Ant:je vais passer le test!

phoenix lui tendit l'arc,Ant le prit sans crainte,une lumiere aveugleute l'entoura alors comme un bouclier et disparut tout d'un coup,alors Ant tira immédiatement en l'air...un oiseau du desert transpercée au coeur par la flèche tomba au pied de phoenix

phoenix:tu as passé le test Ant

il lui tendit l'épée qui brilla violemment

tu est le nouvel archer solaire!

Phoenix fit passer la lumière de l'épée au corps de Ant, celui ci se mit à briller vivement, lorsqu'il redevint normal, Il était vêtu d'un vêtement orange.

54 Re: l'attaque des orcs (RP) le Mer 27 Déc - 17:46

Invité


Invité
Fred s'entrainait avec une vingtaine d'hommes. Il se battait avec un sabre de bois alors que les 20 hommes se battaient avec de vraies armes. Il les terrassaient tout le temps. Ils avaient du mal à se relever par moment. Fred commençait à exploiter de mieux en mieux ses capacités. Il avait la force d'une centaine de personnes. Mais il était expert, il lui fallait développer toutes les disciplines de combat. Il prit donc un arc, un livre de magie, un guide du potentiel psychique et plein d'autres choses pour devenir le meilleur combattant possible. Phoenix venait de faire de Ant l'archer solaire. Il cherchait à présent coudaurok. Il alla vers fred:
Phoenix: Tu n'aurais pas vu ton ami coudaurok, je le cherches pour voir si c'est un chevalier solaire.
Fred: Non, je ne l'ai pas vu. Tu as regarder près de la réserve d'alcool ?
Phoenix: Non, en fait, je penses que si c'est un vrai chevalier solaire, il devrait être plus sobre et pur et ne devrait pas faire 200 L/h.
Fred: Oui, c'est vrai, mais il est très fort, cela ne m'étonnerait pas qu'il puisse être l'un d'entre nous. Mais, je n'ai pas vu krotop depuis mon retour. Où est-il ??
Phoenix: Il est surement à s'entrainer contre un ours ou deux.
Fred: Ouah, tu as du lui donner des armes puissantes pour qu'il soit aussi fort.
Phoenix: Des armes ? mais il est à main nue.
Fred: Quoi ??!!! Hurla Fred en tombant de sa chaise.
Phoenix: Oui, sa force est prodigieuse et ses griffes lui permettent de perforer la chair d'un sanglier sans aucun effort.
Fred: Ouah, il est vraiment très puissant, ma force n'a rien à voir avec la sienne.
Phoenix: Oh, tu as autant de force que lui, mais lorsqu'il sera vraiment près, il sera bien plus fort que toi c'est vrai. mais tu as des atouts qu'auncun autres combattant ne possède. Ce sera à toi au fil du temps de les découvrir.

Fred resta sans parler, songeant aux capacités dont parlait phoenix. Qu'est ce que ça pouvait être ?
Phoenix: Bon, je vais chercher coudaurok et son ami ogre. Saphira est en train de voler, et je n'ai pas envie de voler ce soir.

Fred partit ensuite à la recherche de krotop. Il sortit du camp et l'appelait:
-Krotop, eh oh ! T'es là?!

Fred n'eut pas de réponse. il monta au sommet d'une colline non loin de là. Il vit une armée orc venir. Ils attaquaient. Au dessus d'eux, Demoon, accompagné de 3 autres personnes montés sur des créatures similaires à des dragons, mes qui crachaient de la glace. Etait-ce des Chevaliers lunaires ? L'heure de l'affrontement avait-il sonné ?? les 3 wyvernes de glace accélérèrent en voyant Fred. Le soleil se couchait et les forces de Fred diminuaient. Si c'était bien des chevaliers lunaires qui approchaient, il serait dans de sales draps. Puis, les 3 wyvernes de glaces descenirent à pic. ils ne fonçaient pas sur Fred, mais sur le pied de la colline. Une dizaine de secondes plus tard. Quelqu'un fut projeter du bas de la colline jusqu'à fred qui fut entrainer avec lui. Une fois tombé, Fred regarda la personne qu'il avait reçu dans la figure. Il ne le reconnaissait pas:
Homme mystère: Saleté d'hybride, ah, les autres auront sa peau.

Un hybride, c'était forcément krotop. surtout avec une telle force. Fred remmonta toute la colline et descendit pour aider krotop...



Dernière édition par krotop le Mer 27 Déc - 20:30, édité 1 fois

55 Re: l'attaque des orcs (RP) le Mer 27 Déc - 19:21

krotop

avatar
Archimage
Archimage
Après avoir aidé à la construction de notre poste avancé, près des marécages, puis avoir assisté impuissant à sa destruction, pour enfin être initié par Phoenix aux immenses pouvoirs qui incombent aux chevaliers solaires, je me devait de rejoindre le groupe pour aider à l'effort de guerre, plutôt que de chercher simplement à survivre, comme je l'avais toujours fait. Mais l'heure n'était pas aux heureuses retrouvailles, et, plutôt que de participer au camp, je décidai cette fois de prendre un peu d'avance sur le groupe et servir d'éclaireur.

Je me permis de franchir la colline qui séparait notre armée de la route qui menait vers Weldyn. C'était prévisible : les orcs n'attaquaient pas seulement par le nord mais aussi par la rivière qui mène à Soradoc, qui a dû tombé elle aussi. Il fallait que je prévienne tout le monde, nous ne pouvons pas laisser ces troupes, aussi peu nombreuses soient-elles, nous couper l'accès à Weldyn. C'est alors que, se détachant de la sombre silhouette des monts environnants, trois wyvernes survolèrent l'armée orque. Encore eux ! me dis-je à voix basse, Pas étonnant que Soradoc soit tombée contre si peu de troupes. Etait-ce une idée stupide, un instant de courage ? Peu importe, toujours est-il que la première solution qui m'est venu à l'esprit pour arrêter la progression des orcs et prévenir rapidement mes compagnons d'aventure a été d'attirer ces wyvernes de glace. Avec un peu de chance, je pourrais tenir en profitant de l'avantage du terrain le temps que Fred et les autres apperçoivent notre ennemi et se préparent au combat. Mmh... à part leur lancer un projectile... mais ils sont au moins à 500 mètres. Bon, j'ai le vent dans le dos et je suis en hauteur, de plus, c'est pas comme si j'étais pas costaud après tout... Si j'écoutais Phoenix il me dirait que c'est une simple question de volonté.

Le caillou vient s'écraser sur la tête d'un gobelin monté sur un loup qui se trouvait un peu à l'écart de l'armée, probablement un éclaireur. Ce n'était malheureusement pas une grosse prise mais au moins cela suffit à attirer l'attention du reste des troupes et immédiatement les wyvernes de glace se mirent en chasse.

- Demo'on commanda froidement à ses sbires, ce froussard ne nous échappera pas deux fois. Allez ! Gelez moi cet infirme, je veux lire la terreur dans ses yeux lorsqu'il me vera vérifier si ses entrailles sont orques ou humaines.
- Je m'en occupe immédiatement.
La première wyverne me fonça brutalement dessus. La manoeuvre montrait clairement que le pilote était sur de sa force : il suivait une simple ligne droite, et j'étais sur la trajectoire... Je feintai de m'enfuir et me mis dos à lui pour engager ce qui devait être le sprint le plus rapide de ma vie. Le guerrier me talonnait et avait abaissé sa hallebarde dans ma direction tandis que son lézard ouvrait grand la gueule et s'apprêtait à me faire profiter de son haleine glacée. C'est son souffle que je ressentis en premier, puis vint la sensation de froid. Mais au lieu de me blesser cruellement comme lors de ma première rencontre, elle me donna seulement l'impression que la température avait baissé de quelques degrés. Comme me l'avait dit Phoenix, les attaques de froid me seraient bien moins nocives qu'auparavant. Je bondis sur le rocher vers lequel nous nous dirigions, et m'en servis d'appui pour sauter dans la direction opposée, vers mon poursuivant. Il eut à peine le temps d'être surpris que j'avais enfoncé mes griffes empoisonnées dans le coude sa wyverne et l'agrippait en plein vol avec la main gauche par l'épaule. Tout l'élan accumulé par mon appui sur le rocher et la chevauchée du guerrier me servit à le propulser hors de sa monture. Au moins l'un des trois sbires de Demo'on n'avait pas fait le voyage pour rien... Sachant que les autres seraient bien plus sur leurs gardes, il ne me restait maintenant plus qu'à espérer que les renforts arrivent vite.

Voir le profil de l'utilisateur

56 Re: l'attaque des orcs (RP) le Jeu 28 Déc - 14:16

Invité


Invité
-Eh krotop, je suis là! Cria Fred en dévalant la colline. Mais pourquoi tu m'as balancé quelqu'un en pleine poire ?
-Ce n'était pas volontaire mais viens m'aider ou alors va prévenir les autres. Tu ne m'es pas utile au sol. Regardes nos ennemis.

Les ennemis étaient sur les fameux dragons de glaces:
-C'est quoi leurs bestioles ? Et pourquoi t'es arrivés sur l'une d'entre elles ??
-Pourrais tu arrèté de poser des questions stupides. Dis krotop en tapant sur la bestiole qu'il montait pour lui faire cracher sa glace sur les autres. Ceci est une wyverne. Et je suis dessus parce que j'ai viré son propriétaire d'origine sur toi.
-D'accord, bon, je sais de qui nous avons besoin. Et je sais comment le faire venir.

Fred pensa très fort à eragon en pensant: "viens avec saphira vers nous. Elle doit voir les orcs depuis le ciel." Pendant ce temps, il fit un superbe saut pour monter sur la wyverne de krotop:
-Pas de chance pour vous, vous allez mourrir. AHAH !Dis l'un des adversaire
-Ne parles pas trop vite. je suis très tenace. répondis Fred
-Ah, oui, voyons ça. rétorqua l'autre.
-Fred, nous n'avons aucune chance si ils nous encerclent. Dis krotop en dirigeant sa wyverne slalomer entre les arbres.
-Bien sur que si krotop. C'est justement ce que j'attends.
-Quoi, mais nous ne sommes que deux. Et nous n'avons qu'une seule monture surtout. Si ils nous encerclent, ils risqueraient de nous congeler. Avec de la chance, nous pourrons facilement éviter une première attaque en sautant, mais une fois que nous n'aurons plus d'appui. Comment ferons nous ?
-Ne t'inquiète pas pour ça. pour le moment, il faudrait que tu parviennes à faire monter cette bestiole plus haut.
-Très bien, si tu le dis.

krotop manoeuvra la wyverne comme si il l'avait fait toute sa vie. Il Monta le plus haut possible en évitant les souffles gelés des autres wyvernes. Fred regarda vers le camp. Personne ne venait. Mais Saphira ne volait plus au dessus du camp. Fred et krotop était à présent encerclés par leurs deux ennemis:
-Saute quand je te le dirais.
-J'espère que tu sais ce que tu fais car je n'ai pas vraiment confiance dans les plans dont je ne connait pas la fin.
-Ne t'inquiète pas. Maintenant saute.

Les deux wyvernes venait de faire feu (ou faire glace) en même temps. La wyverne sur laquelle se trouvait nos deux héros était congeler et tombait à présent. Fred S'apprétait à frapper krotop et lui dit:
-A 3, frappe moi!
-Si tu insistes.
Ils continuaient de monter dans les airs avec leurs sauts magnifique. Quand Fred se sentit ralentir Il dit:
- UN, DEUX, TROIS !

Tous deux se frappèrent violement, se qui les projeta chacun en direction d'une des wyvernes qui crachaient à présent leur souffle givré sur eux. Avec la vitesse, la congelation était ralentit par la chaleur créée par la pénétration dans l'air. Krotop et Fred avait froid mais il pouvaient bouger. Après avoir traversé la glace, ils jaillirent sur leurs ennemis qui furent surpris, les croyant congelés et morts. Krotop rentra dans son adversaire les griffes en premiers. Il les lui planta dans l'estomac tout en le poussant. Cela ralentit du même temps krotop qui put resté sur la wyverne, contrairement à son vis-à-vis. Fred eut plus de difficulté. Il fonçait sur son ennemi la tête baissé en avant. Sa tête heurta la cage toracique de son ennemi qui ne broncha pas.
-Tu pensais pouvoir faire pencher l'hybride des chevaliers lunaires comme ça ?
-Quoi ? L'hybride, mais tu n'as pas une apparence si étrange pourtant.
-Tu as souvent vu un elfe avec une barbe et une hache crétin ?!!!! s'égosia l'elfo-nain.
-Oh, comment tu devais te prendre plein de vannes dans la face à l'école. Ca devait être trop la mort.
-Tu vas la fermer stupide créature.
-Moi, créature ? Je suis relativement normal par rapport à toi tête de noeud.
-ASSEZ !! S'écria l'elfo-nain en frappant Fred pour le projeter dans le vide. Crache ton souffle blanc mon petit, allez !!

Sur ces mots, la wyverne cracha sa glace. Fred Qui était au dessus de sa gueule lui la ferma d'un coup de poing. Il prit la dague qu'il avait attaché à sa ceinture pour la lancer sur l'elfo-nain. il retombait à présent sur la gueule de la wyverne qu'il maintenu fermé en la serrant de toutes ses forces. Il avait du mal à tenir. Krotop tenta de l'aider en balançant une volée de glace sur le "pilote" de la wyverne. Mais il manoeuvrait trop bien sa monture, il était difficile de le toucher. Il était également difficile pour fred de rester accroché. Il sentit ses forces l'abandonner au profis de la puissance de la wyverne. Il se laissa alors tomber. Krotop partit avec sa wyverne à toutes vitesse pour le rattraper. Il parvint à aller sous fred mais fred n'atterit pas sur sa créature. Eragon qui observait la scène depuis tout à l'heure l'avait rattraper avant:
eragon: Je vous aurait bien laissé toute la gloire mais à ce que je vois, vous ne pouvez rien sans moi.
Fred: Arrète de crâner et dis à Saphira de cramer l'abrutit là haut.


Aussitot dit, aussitot fait, Saphira lança ses flammes sur le wyverne qui lança sa glace. Le wyverne prit l'avantage et la glace prenait l'avantage sur le feu. Krotop envoya alors sa wyverne attaquer l'autre. Mais la glace n'arriva pas à destination. Elle fut dévié par Demoon. il était déja arrivé. Il fonçait à présent sur krotop. Il s'apprètait à lui mettre un cou de son épée démoniaque mais Phoenix lui fonça dessus sur le côté. Pendant ce temps, Saphira n'arrivait toujours pas à reprendre l'avantage sur la wyverne. Il suffit d'une flèche, tirée depuis le camp pour redonner l'avantage au chevaliers solaires. Ant, veillait sur eux. Il venit de toucher la wyverne dans le fond de sa gorge. Le combat extrème entre chevaliers solaires et chevaliers lunaires commençait, mais ils manquaient beaucoup de chevaliers lunaires qui avait pour le moment plus de force car la nuit venait de tomber....

57 Re: l'attaque des orcs (RP) le Ven 29 Déc - 11:27

Invité


Invité
le combat continuait,eragon et phoenix combattait toujours la wyverne et l'elfo-nain qui malgré les effort de phoenix,etait decidé a rester sur sa monture

l'elfo-nain sur sa wyverne prenait l'avantage sur Saphira malgré sa flèche dans la gorge,ce n'était apparemment pas le point faible d'une wyverne et Ant ne connaissait malheureusement pas les points faibles d'un dragon,il aurait bien voulu que eragon le lui dise mais il était trop loin et ne pouvait pas aller jusqu'a lui...

Ant:je vais devoir improviser,aller bel arc!Montre lui t'a force!

Il tira une flèche de toute sa force dans le coeur du dragon,mais la flèche se brisa net,le ventre de la wyverne était dur comme de l'acier

Ant:raa un dragon a bien un point faible quelque part!

il essaya de tirer dans l'aile de la wyverne mais la flèche la traversa sans qu'on puisse constater la moindre douleur de la part du dragon de glace...

Quand a Fred et a krotop,il était en train de mener un combat féroce contre demoon,qui meme a lui seul était en train de battre nos chevaliers solaires

Demoon:ah!vous s'avez encore beaucoup a apprendre sur le combat chevaliers solaires...vous etes décidemment faible,je vais tous vous tuez aujourd'hui!


Fred:nous sommes plus fort que la derniere fois Demoon,tu ne peut rien contre nous!

Demoon:ne gaspille pas ton souffle,tu en aura besoin

avec la nuit,le combat etait inégal et seul une aide quelconque pouvait les faire gagner


dans le camp,oudaurok et grimpf sortait de la taverne

coudaurok:moaf,ce tavernier est un fumier,l'a meme pas assez d'alcool pour moa

grimpf:au moin son sang etait bon hukhuk

les deux colosses ne virent personne dans le camp

coudaurok:mais ou'cqui sont passé?

grimpf:y'a Ant la haut,il tire des fleches!

coudaurok:merde,il va toucher nos potes!


grimpf:ca m'etonnerais pas,aller y'a une baston on y va!


coudaurok:bastooon!

ils foncèrent tel des berserker dans la bataille mais Ant les arreta

Ant:arreter!vous n'etes pas des chevaliers solaires je ne pense pas que vous pouvez leurs faire du mal,mais svp attirer cette wyverne loin d'eragon,il n'y a que mes fleches qui peuvent tuer cette yverne mais je sais pas ou tirer

coudaurok:naan mais t'espere le toucher en plein vol toi?

Ant:ce nouvel arc permet de toucher a tout les coups,bon allez y!


coudaurok:euuh ok !

coudaurok n'avait pas specialement compris mais lui et grimpf foncerent sous la wyverne et lui balancerent des pierres(voir des rochers) dessus,celle-ci irritée cessa de cracher sur eragon et foncerent sur les 2 colosses

grimpf:ooops,t'aurais pas du descendre

coudaurok:Ant n'aura pas a tirer héhé

grimpf:attention,quand il passe t'attrape le gars qui est dessus et moi j'lui explose la gueule hukhuk


la wyverne fila net sur grimpf,qui massue levée,attendait la choc
la wyverne cracha sa glace sur lui mais grimpf etait un ogre qui a vecu dans des montagnes froides et l'attaque de la wyverne ne lui fit rien et elle reprit son envol

grimpf:alors? tu sais que tirer de l'air froid?va falloir faire mieux que ca!

lui et coudaurok continuerent d'agiter la bestiole et de la provoquer,a la longue celle ci épuisée,fonca dans un elan de rage sur grimpf
celui sauta alors sur la tete de la bestiole et coudaurok s'aggripa a la queue

coudaurok:nique lui sa tronche ,moi j'bastonne le gars la

grimpf se mit avec mal assit sur la tete de la wyverne,l'elfo-nain voulu l'en empecher mais coudaurok essayait de l'etrangler

grimpf:creve sale bestiole!


il donna un gros coup de massue sur la tete du monstre mais n'en faisont pas le résumé des dégats...

la wyverne s'abattit sur le sol et les 2 colosses s'acharnerent sur le chevalier lunaire

le chevalier lunaire:vous ne m'aurait jamais!un chevalier lunaire est invincible!


il sortit une épée lunaire,couleur de nuit,et se battit presque aussi bien que Demoon,meme coudaurok n'arrivait pas a le toucher

coudaurok:ouh,merde il est costaud lui


un peu plus loin,eragon et phoenix avait rejoint Ant mais en voyant que coudaurok et grimpf avait tuer la wyverne,il déciderent de les rejoindre

a 1 contre 4,le chevalier lunaire arrivait a riposter a tout les coups mais il faiblissait de plus en plus...Ant prépara sa fleche pour la tirer au bon moment

Ant:ca y'ai!mes fleche solaires peuvent tuer ces chevaliers,il ne peut pas riposter!

il tira sa fleche avec force et elle transperca la gorge de l'hybride lunaire,il poussa un rale de haine et mourut

Ant:je l'ai eu!


mais il restait a vaincre Demoon et celui-ci mettait fred et krotop a sa merci,le combat n'etait pas terminé...

58 Re: l'attaque des orcs (RP) le Ven 29 Déc - 17:17

Invité


Invité
Demoon était entouré, sans alliés, les orcs n'étaient pas encore là. Son hybride était mort et il n'y avait pas de trace de chevalier lunaire:
-AH ah ah, vous avez beaucoup de chance d'être plus nombreux. Et avec Phoenix avec vous, vous ne pouvez pas perdre. Mais, il n'est pas non plus sur que vous gagniez. De plus, j'ai encore plusieurs tours dans mon sac.
-Quoi que tu fasses, tu ne pourras pas nous tuer tous d'un coup, lorsque tu t'occuperas de l'un d'entre nous, les autres te pulvériseront.
-C'est vrai, si vous pouvez m'attaquer, vous le ferez. Mais voilà, je vais tous vous combattre en un contre un. Yaaaahh !!!!!

Une sphère magique apparut dans les mains. Fred repensa à celle qui lui avait couté la vie. Mais celle ci était grise argentée. Puis, elle explosa dans les mains de Demoon. Il avait du loupé son coup. malgré tout, tous furent projeter. Quand Fred se releva, il était entouré d'orcs, l'explosion l'avait propulsé dans les lignes ennemies. Il lutta donc contre l'armée toute entière, il les tuait tous un à un. Il esquivait les coups au mieux tout en esayant de sortir de ce guèpier. les autres se retrouvèrent éparpillés autour du lieu de l'explosion. Ils retournèrent vers Demoon qui devait être mort après avoir subit cette explosion au premières loges. Mais il était toujours en vie. Entouré par un champ de force gris. En fait, ce n'était pas une explosion mais un rejet qui les avait écarté avec une telle puissance qu'ils avait tous valdingué dans tous les sens. Phoenix, lui n'avait pas bougé, il était lui aussi dans le champ de force.
-Maintenant, on va se battre et on verra qui de nous deux est le plus fort.
-ca ne t'as pas suffit que je te balance dans un volcan ? Tu en veux encore ?
-Oui, tout ce temps, je n'ai pensé qu'à la vengeance, je souffrais des que je reprenais vie dans la lave, puis je succombait pour revivre ce cauchemar pendant 200 ans. Et ma souffrance, je l'ai transformé en haine que j'ai ensuite transformé en force. A présent, même toi, tu ne peux rien contre moi. AHAH! Que le combat entre le premier guerrier solaire et le premier expert lunaire commence !

Demoon était donc un expert. Il pouvait donc utilisé toutes les techniques de combat. C'est pour cela qu'il avait pu créer un champ de force. Demoon fonça sur Phoenix en sortant son épée. Phoenix esquiva très facilement.
-GRRR ! Prends ça !

Demoon fonça sur Phoenix l'épée frottant le sol. Il la releva juste quand il fut arrivé devant Phoenix. Il créa un éclair noir très puissant.Phoenix sortit son épée aussi vite que possible. Il para le coup de Demoon sans problème.
-GRRRR ! J'en ai assez !

Demoon utilisa alors la magie. Il mit le feu à son épée pour pouvoir enflammer Phoenix quand il le toucherait:
-Pourquoi gaspille tu ta force magique ? Avant de faire ce sort, assure toi que tu puisses me toucher.
-La ferme le piaf !
-Si tu le prends sur ce ton...

Phoenix prit son épée à 2 mains. Il dit quelque chose à voix basse en fermant les yeux. Quand il les rouvrit, une aura de pouvoir se dégagea de lui et se transféra à son épée. L'épée brillait comme si elle reconnaissait un chevalier solaire, mais plus intensément encore. Demoon fit le même rituel. Les flammes de son épée devinrent noires et on pouvait apercevoire en dessous que l'épée était devenue noire elle aussi. Les deux chevaliers fonçèrent l'un sur l'autre. A chaque choc entre les épées, un flash aveuglant se formait. Pendant ce temps, Coudauraok, Grimph, Krotop, Eragon et Saphira tentèrent de détriure la protection de Demoon qui d'ailleurs semblait bien ridicule face à Phoenix. il fut projeté contre un mur de son champ de force. Il pointa alors son épée vers la lune en disant:
-Lune, reine du mal et mère de nos chevaliers, donne moi la force de venir à bout de mon ennemi, le fils du soleil !

Un éclair frappa Demoon. Il ne fut pas griller mais plutot renforcé par ce choc. Il se leva et s'avança de Phoenix. A chacun de ses pas, on sentait la terre trembler. Il frappa Phoenix, le combat reprit de plus belle. Demoon semblait prendre l'avantage. Pendant que Coudauraok et Grimph frappait sur le champ de force et que Saphira tentait de le faire fondre. Krotop et eragon avait remarqué que l'éclair n'avait eu aucun mal à traverser le champ de force:
-Il nous faudrait un mage vénérable pour pouvoir l'attaqué à travers ce bouclier.
-Oui, seulement, ni toi ni moi n'en est un.
-Et de plus, aucun de nous ne connait la magie.

Ils semblaient tous impuissant face à ce bouclier. Ant, lança une flèche dessus depuis le camp. Il pensait savoir comment détruire cette protection. La Flèche rebondit mais elle était suivie par 2 autres flèches. La deuxième rebondit à nouveau. La troisième embrocha la première par le côté. Puis la seconde. Les deux premières flèches formait une croix maintenue par la dernière. Le trio de flèche se fixa sur le champ de force Ant tira ensuite une flèche qu'il avait enflammé. Elle se planta dans la troisième et au moment ou elle allait toucher le bouclier, elle créa une peite explosion qui créa un petit trou assez grand pour y mettre son petit doigt. Ce point était à présent vulnérable. Tous s'activèrent à frapper à cet endroit les uns après les autres. Phoenix avait quant à lui, du mal à tenir tête à Demoon. Il tomba à terre:
-Ah... Tu es... ah... Bien plus.... Ah.... Ah.... Plus fort qu'auparavant.
-Nyahaha, merci. Ce combat était trop facile. Je m'en vais, la prochaine fois, je vous attaquerais tous en même temps pour qu'il y ait du suspense.

Le bouclier se brisa sous les coups de nos héros.

-Hum, peut être que vous êtes plus fort que ce que je pensais. Bon, au revoir tout le monde !

Demoon s'envola Saphira lui barra le chemin et lui cracha son souffle de feu. Demoon fit comme si de rien était et une fois assez proche de Saphira, il lui mit un coup de poing qui la projeta plus loin. Il se posa près de la dépouille de l'elfo-nain. Il le prit sur ses épaules et repartit en volant. il raterrit deux fois. A chaque fois, il avait prit quelqu'un sur ses épaules. Est-ce que les deux autres chevaucheurs de wyvernes étaient aussi des chevaliers lunaires ?
-Oh, non, il va le ressucité.
-Quoi, mais de quoi parles tu ?
-Il va ressuiter l'elfo nain.
-Mais comment ?
-Parce que les deux autres sont en vie. Il lui suffit de retrouvé tous les autres chevaliers lunaires et une fois qu'ils seront 8, ils auront le pouvoir de ressuciter les gens.
-Oh, non, on s'est donné tellement de mal pour rien.
-Ne vous inquiétez pas, nous vaincrons toujours.
-Mais Demoon était bien plus fort que toi Phoenix.
-La prochaine, fois, c'est moi qui gagnerais.

Fred avait réussi à devancer les orcs. Il n'en pouvait plus:
-Ah...V'la les orcs...ah...
Il tomba de fatigue.
-Saphira, ramène Fred au camp et reviens nous aider. ordonna Eragon
-Bien.
-Arrives tu as utilisé les ondes psychiques eragon?
-Les quois ??
-Non, ce n'est pas grave. tu aurais pu tués une centaine d'orcs en un coup avec cette technique.

Le combat débuta. Les têtes volaient. Les entrailles BIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIP. Pour ne pas heurter les jeunes lecteurs, nous passeront les détails gores. .......

59 Re: l'attaque des orcs (RP) le Jeu 4 Jan - 20:45

Invité


Invité
(hrp: personne a l'air motivé pour continuer alors j'y vais)

Après avoir déposé Fred dans le camp, Saphira reourna vers le champ de bataille. Ant, après avoir jeté une poignée de flèche à l'aveuglette par dela la colline alla voir Fred qui se réveillait:
-Ah, je peux plus bouger... J'ai mal partout
-Oui, mais tous les soldats sont allés au combats même les soigneurs. Va te reposer sous une tente.
-Oui, je pense que ce serait préférable.

Fred se dirigea alors vers sa tente pour aller s'avachir sur la paillasse. Ant continua à envoyer des flèches par dessus la colline. Les autres l'ayant remarqué, ils reculèrent pour que Ant puisse visé et tuer plus aisément les ennemis. Une autre armée arrivait, une armée d'hommes. C'était peut être des renforts car ils ne venaient pas du nord. Mais ils venaient de l'ouest, il y avait donc un risque que cela soit l'armée de Tilomino. Mais seul Coudaurok, Krotop et Grimf se sont soucié de cette armée car les autres n'étaient pas présent lors de cette histoire. Les hommes sortirent leurs arcs, c'était l'instant de vérité, sur qui allaient ils tirés....

Les flèches volèrent par centaines, les paysans tombaient d'un seul coup. Saphira esquivait les flèches tant bien que mal mais les archers s'acharnaient sur elle. Elle fut touchée au ventre. Le coup la faisait souffrir. Eragon qui n'avait pas eu le temps de monter sur sa dragonne ressentit le choc et se tourna alors vers les agresseurs de Saphira. Il emmagazina des ondes psychiques néfastes qu'il accumulait avec sa colère. Puis son front brilla d'une couleur d'or et une vague d'énergie se créa alors elle fonça sur les hommes. Eragon, venait de lancer une vague psychique très puissante à cause de sa colère. Les crânes des archers explosèrent sous le coup de l'onde. Une centaine d'hommes tombèrent après que la vague d'énergie les ai tués. Eragon resta sans comprendre vraiment ce qu'il avait fait. Phoenix tua 30 gobelins à coups de poings et alla voir eragon:
-Ca, c'est le pouvoir du télépathe. Tu as fait cette attaque mortelle sous la colère mais tu ne la maitrise pas encore tout à fait. Plus tard, tu pourras faire la même chose mais en ne touchant que ceux que tu veux touché. Pour le moment, continues de te battre avec ta hache. Mais tu peux toujours essayer de tuer les orcs de la même façon que tu as exterminés ces sales traitres d'hommes.
-Oui, je vois maintenant pourquoi tu m'aurais tué si je n'avais pas été le véritable télépathe. Bon, finissons ces vermines et allons nous reposer.
-Tout à fait d'accord.

Ils retournèrent en première ligne et eragon compta:
- J'ai tué au moins 100 personnes tout à l'heure alors 101...102...103...

Pendant que nos héros exterminaient lerus ennemis petit à petit, une silhouette s'avançait dans l'ombre suivie par deux autres. C'était Garonac, le chef des armées de Tilomino qui venait avec ses deux subordonés, un petit maigre très rapide et un grand gros très fort mais tous les deux n'était pas très malin. Ils pénétrèrent dicrètement dans le camp en longeant les remparts pour ne pas être vu d'Ant. Mais les elfes entendent aussi bien qu'ils voient et leurs pas, aussi discrets soit ils furent perçu par Ant. Celui-ci se retourna et s'apprêtait à planter ses flèches sur le sommet de la tête des espions. Mais Ant eu beau attendre, personne ne vint. Ils restaient à attendre en dessous. Ant ne pouvait pas se battre au corps à corps, il ne voulut donc pas descendre au cas où il arriverait trop près de l'ennemis pour pouvoir utilisé son arc. Fred entrouvrit les yeux. Le vent soufflait sur sa tente. Il pouvait alors voir l'entrée du camp. Il vit 3 personnes. Il prit le livre de magie qui se trouvait à coté de lui. Il chercha le sort de boule de feu. Une fois qu'il eu trouvé le sort, il tenta de lancé une boule de feu depuis sa tente. il n'arrivait pas à produire du feu. soudain, une boule de feu apparut dans sa main. Il la lança mais le vent s'arrêta et ferma l'ouverture par laquelle la boule ardente devait passer. la tente prit feu et Fred dut en sortir. Les hommes semblait avoir des arcs, il décida d'ouvrir un passage avec sa lance de l'autre côté de la tente. Il alla ensuite près du ruisseau qui traversait le camp et il y remplit un seau qu'il lança sur le feu de la tente qui était tombée. 3 flèches furent tirés, elles arrivèrent dans sa direction. Fred sauta de côté mais se prit une flèche dans la jambe. Il se mordit les lèvres pour ne pas crier et ne pas attirer ses agresseurs. Ant aperçu une main. il tira dessus. L'arc fut fendu en deux par la flèche qui se terra dans la main du petit sbire de Garonac. Ce dernier tenta de tué ant malgré le plafond en rondin de bois qui les séparait. Voyant que les flèche ne pouvait le traversé, il sortit son épée et monta sur les épaules de son autre sbire. Il donna alors des coups d'épées dans le plafond. Ant anticipait la remontée de l'épée et ne fut pas touché. Mais Garonac créait des ouvertures qui permettait à Ant de le tuer avec son arc. Ant prit donc une flèche et tira dans une ouverture que Garonac avait fait. Garonac qui avait vu la flèche sauta des épaules de son acolite qui reçu la flèche à sa place. Garonac repatit alors comme il était venu en laissant ses hommes blessés. Fred comprit qu'il n'y avait plus de danger. Il prit sa lance et s'approcha des deux hommes. Il mit sa lance au niveau du coup du plus grand qui avait reçu la flèche dans l'épaule:
-Donne moi une bonne raison de ne pas te tuer.
-Ah, je vais mourrir de toute façon, pas la peine de gaspiller ton énergie.
-Qui est l'homme qui vient de s'enfuir comme un lâche ?
-Garonac, mon chef.

Ant tentait de retrouvé Garonac qui semblait s'être évaporé dans la nuit. Le petit homme de Garonac se releva derrière Fred et prit une roche qu'i s'apprètait à lui écraser sur la tête.

BAM

D'un rapide coup en se retournant, Fred avait explosé la roche d'un coup de lance. les deux hommes s'avouèrent vaincu et Fred les ligota avant de repartir au front.

60 Re: l'attaque des orcs (RP) le Mar 9 Jan - 0:53

Coudaurok

avatar
Chef des Ordes Barbares
coudaurok et grimpff décident de foncer

-viens grimpff on fait une percée!
-j'arrive!...
-appelez si vous avez besoin d'aide!!
-t'inquiète pas!
-on y va!

(au bout d'une heure : )

POOOOOOOOOOOUUUUUHHHH

-merde...on est bloqué!
-et on est encerclé!
-ahahah on est des centaines!et vous etes cernés!
-et nous on est 2!
-vous allez mourir! nous mangerons vos entrailles au diner!
-c'est plutot l'inverse!
-fais gaffe! ils sont aumoins 1,2,3,4,45,67,...,500!
-oh merde!
-a l'attaque!
-ahahah!
-a l'assaut!

( sa se bat; sa déchiquétte; sa se fait déchiqueter...)

-eh! prend des bras avec des os en état et souffle sa fera des sarbacanes!
-bonne idée!

-mmmmpffff PAF POOOOOOOOOOOOO
-POUM POOOOOOOOOOOOOO
-eh cool nos potes vont l'entendre! continue!

(POOOOO POOOOOOOO POOOOOO POOOOOOOO)

-en plus ca leur explose la tronche!

Au front:

-écoutez! c'est surement coudaurk qui a besoin d'aide!
-(eragon) Nous devons les aidé ou ils mourront
-Je pars devant pour les aider
-(eragon)merde, ils sont trop loin, jamais je n'arriverais à les rejoindre surtout que Saphira est occupé à faire flambé les hommes. Je dois utilisé mes pouvoirs télépathiques pour pouvoir les secourir

Fred arriva sur le champ de battaille, il avait reamarqué coudaurok et grimf dans la marée d'orc:
-bon, on y vas!
-qu'est ce qui se passe?
-(eragon)viens on va sauver coudaurok qui fait encore des bêtises!
-Il est impossible, il ne peut pas seulement se battre ? il faut absolument qu'il se mette dans des situations pas possibles, je vous suis!


Ainsi l'équipe s'engoufra dans l'armée orc déruisant tout sur son passage.

(a suivre)

Voir le profil de l'utilisateur

61 Re: l'attaque des orcs (RP) le Mar 9 Jan - 13:17

Invité


Invité
Coudaurok et grimf se battaient pour résister le temps que les autres arrivent pour les aider. Phoenix fut le premier arrivé, il s'était envolé par dessus les orcs ce tricheur. Il aidait à présent Coudaurok et Grimf à rester en vie malgré les assault orc qui venait de toute part. Ant les aidait en tirant des flèches dans les orcs qui entouraient nos 3 héros. Eragon essayait de terrasser les orcs avec ses nouveaux pouvoirs avec plus ou moins de réussite, il n'arrivait pas à l'utilisé car il n'était pas énervé comme quand les archers avait tirés sur Saphira. Il parvenait quand même à ramollir la cervelle des orcs qui tombaient raide mort de temps à autre. Krotop utilisait sa grande vitesse pour passer entre les orcs et en les attaquants en même temps. Il était aussi rapide qu'un fauve. Sur son passage, certains orcs mourraient, d'autres restaient debout avec difficultés mais aucun ne sortait indemme. La plupart de ceux qui restaient debout étaient empoisonnés et ne tardaient pas à mourrir ou tomber de fatigue. Fred balayait le passage avec sa lance. Les orcs qui ne s'écartaient pas pouvait dire adieu à leurs jambes. L'équipe eu vite fait de se reformer autour de Coudaurok et Grimf. Coudaurok, malgré sa grande condition physique était très fatigué. Il contra de son épée le coup d'un guerrier orc. Ses forces le quittaient, il en eu juste assez pour repousser l'orc d'un coup de poing avant de tomber en avant. Phoenix l'avait vu tomber et se mit alors entre lui et les orcs pour le protéger. Il avait une pointe empoisonnée dans le dos:
-Formons un cercle autour de coudaurok pour le protéger !
(fred)-D'accord j'arrive !
(eragon)-Je suis la !
-T'inquiète pas on va le protéger !
-Oh, mon copain, qu'est ce qu'il a ?
-Il est empoisoné, Krotop, crois tu pouvoir l'aider ?
-Oui, viens te battre à ma place je vais tenter de le soigner !

krotop enleva la pointe et la lança dans la foule d'orc, avec un peu de chance, l'un d'eux se fera empoisonné. Puis il examina la blessure. Une fois qu'il eu trouvé quelle poison avait été utilisé, il sortit des champignons et d'autres plantes d'une petite sacoche. Il procura alors des soins à Coudaurok, il arrêterait le poison mais ne lui redonnerait pas de force, de plus, avec l'épuisement, il risquait de mourir ici. Mais Krotop ne pouvait rien faire d'autres, sa connaissance des plantes était réduite aux poisons et à leurs antidotes:
-Coudaurok perd ses forces et risque de mourir si il reste ainsi !
-je vois, nous devons donc nous dépêcher d'anéantir ces orcs pour lui trouver un guérrisseur.

Phoenix sortit alors son épée qu'il ne prenait que très rarement. Il disait que la puissance de cette arme était telle, qu'il ne fallait pas l'utiliser à la légère. Il était de toute façon très fort à main nue ou avec les armes qu'il ramassait par terre après avoir tué leur propriétaire. Phoenix tuait les orcs en un coup et touchait à chaque fois, une fois qu'il eu le temps de préparer un gros coup, il mit son épée vers l'arrière par dessus sa tête, l'épée qui se tenait à présent vers Coudaurok rayonna. Phoenix fit alors un grand geste rapide avec son épée et coupa en deux l'orc qui venait de s'approcher. Le geste était si rapide que le mouvement de l'épée créa une onde qui pulvérisa tous les orcs qui se trouvaient devant Phoenix sur un kilomètre! Il fit ensuite signe à krotop de venir prendre sa place. Il avait vu son épée briller lorsqu'elle pointait vers coudaurok. Il pointa alors de nouveau son épée vers lui et déplaça la lumière de son épée dans le corps de coudaurok. Grâce à cela il eu de nouveau la force de vivre et se releva, déjà près à se battre. Il récupéra son épée et le combat reprit de plus belle. Le nombre des orcs avait diminuer de moitié. Les soldats de Tilomino n'était plus qu'une vingtaine, le combat semblait être favorable à nos héros. Seulement, leur armée n'était composé que de soldats faibles, ils avaient beaucoup de paysans et peu de puissants combattants. Alors même si le groupe de chevaliers solaires massacrait les orcs 20 par 20, les orcs eux, massacrait les paysans qui se battaient au front (car rappelons le, les chevaliers solaires ne sont pas au front mais au milieu de l'armée adverse). Ant ayant remarqué cela commença à tuer les orcs qui se trouvaient en première ligne.Saphira eu vite fait de bruler les quelques hommes envoyés par Tilomino qui restaient. Elle partit alors vers eragon:(par la pensée)
-Viens sur mon dos et nous pourrons vaincre les orcs facilement. Je leur cracherais mes flammes et tu les attaqueras de la même manière que tu as tuer ces hommes qui m'ont blessés.
-Malheureusement, je ne controle pas encore cette capacité, je ne suis pas sur de pouvoir le refaire. Vas plutot aider nos paysans à survire en tuant les orcs qui se trouvent en première ligne.
-Très bien j'y vais.

Saphira brula donc tous les orcs qui se trouvait au front. Elle fit des va et viens dans la largeur de l'armée orc et incinérait tous ceux qui se trouvaient en dessous. Les paysans, voyant qu'ils ne servaient plus à rien partirent:
-c'est toujours les même qui s'amusent dam, j'trouve ça pas bien drole nom de nom
-Ouaip, euj t'eul fait pas dire. Bon, on va picoley ?
-Ah, ouai !

Mais les paysans furent seuls à partirent, les soldats plus expérimentés restèrent pour tuer les orcs qui se risqueraient à traversé les flammes de Saphira. La battaille semblait bien être gagné car Demoon ne risquerait pas de perdre un autre chevalier lunaire, auquel cas il ne pourrait plus les réssuciter...

62 Re: l'attaque des orcs (RP) le Mer 10 Jan - 16:06

Coudaurok

avatar
Chef des Ordes Barbares
-oh phoenix! tu peux pas me refaire le coups de l'épée? je fatigue de plus en plus!
-non; désolé; c'est juste ton passage a l'état de chevalier solaire qui t'a donné de la force...
-ben...tu peux pas me tailler un chemin pour que je retourne au camps?
-ouaip moi aussi je fatigue...
-suivez moi; fred! on va se reposer...vous suivez?
-on vous suit dans 10 minutes!
-faites attention aux ondes de mon épée...c'est dévastateur...
-ouaip...bon...on y va?
-suivez moi!

(il redonne un coup d'épée qui désintegre tout le monde...)

-vite! courez!
-pas trops! chui crevé moi!
-quand nous serons au camps; je te donnerais ton arme de chevalier solaire...tu ne crainras plus la fatigue...
-c'est plutot cool...
-eh attendez moi!
-Phoenix! ralentis!
-on arrive! nos lignes sont proches!
-eh des orcs déguizé!
(PAF)
-encore une tarlouze qui nous a jamais vu...


On arrive au camps, coudaurok et grimpf dorment pendant 2h...

Fred et le reste de la compagnie se battent...

-eh regardez! ils fuyent! on a gagné!
-(eragon) les notres nous foncent dessus! ah les boulets...
-on s'en fout! c'est super!
-ouais; on va féter ca! Et après, on fait une orgie de champignons anti-gueule de bois.
-je me demande comment va coudaurok...
-Je l'ai soigné un peu. Il ne devrait pas avoir de problème!

(ils rentrent au camps...)

-ah vous voila...coudaurok se repose...sans la science de krotop; il mourrait...
- Et ouais ! Faut croire que je suis indispensable au groupe.
-(eragon) et saphira aussi!
-du calme! personne n'est inutile!
-ouuuuahhhhhh! j'ai bien dormi...merci krotop...
phoenix fait apparaitre une épée de feu...
-voila ton arme... l'épée de feu... quand tu es fatigué...elle te confére une partie de sa force personnelle pour que tu continue a combattre...
-j'ai pas tout compris...
-en clair; si t'es fatigué...tu l'es plus...
-ah c'est cool...


(hrp: si vous aimez pas dites le...)

Voir le profil de l'utilisateur

63 Re: l'attaque des orcs (RP) le Mer 10 Jan - 18:25

Invité


Invité
L'équipe s'endort donc, Fred dort dehors car il a cramer sa tente (c'est malheureux de pas savoir viser). Après une bonne nuit de sommeil...
-Bonne nuit ? J'ai le dos en compote et des insectes sont venus me bouffer, mais à part ça, c'était plutôt une bonne nuit c'est vrai.

Donc après une bonne nuit de sommeil sauf pour Fred, l'équipe s'entraine. Eragon s'entraine à controler sa nouvelle faculté ultra-destructrice. Fred et Krotop se battent avec des armes en bois. Coudaurok tente de se battre avec Phoenix...
-Eh, je fais pas qu'essayer, j'arrive presque à l'effleurer !

Oui, donc Coudaurok s'entraine avec Phoenix. Ant lui s'entraine à visé une pomme sur la tête de grimpf qui tourne sur une plaque qui est bougé par des paysans pour améliorer leur force les yeux bandés pour pouvoir tuer ses ennemis même si il ne peut pas utilisé sa vue. Le soleil arrive bientot à son point culminant et tous partent déjeuner. Soudain, un cor orc retentit et les sentinelles voient des archers orcs sortir de toutes part en lançant des flèches enflammées sur le camp (en bois).
-Aux armes ! tous avec moi !
-OUAI !!!!!

Tous sortent du camp pour aller exterminer les orcs qui étaient revenus se battre avec le plus de lacheté possible après avoir été exterminer la veille. Les orcs ne sont pas fort de jour et les chevaliers solaires peuvent utilisés toutes leurs capacités de combat. Les ennemis sont donc vite mis en déroute. C'est alors que leur chef, Zgruk arriva sur le champ de battaille. Il Faisait plus de deux mètres et semblait très fort:
-Je pense que je n'ai aucune chance contre vous.
-C'est exact, avoues toi vaincu et pars sur le champ avec ton armée vers des terres oubliés pour que nous n'ayons plus à vous tuer!
-Comment ?
-T'as pas compris ? Rends toi ou on t'explose la face !
-Il n'est nullement question de cela. Jamais je ne me rendrais, tant que mon maitre veille sur moi, je n'ai aucune raison d'avoir peur de mes adversaires, même si ils se prétendent superieur car ce sont des chevaliers solaires. Je vous tuerais de mes propres mains, ça j'en suis sur mes mon armée sera vaincu. Ce que j'ai voulu dire, c'est que je n'avais aucune chance de prendre Weldyn si je dois me battre contre vous.

Ant en eu assez du baratin de cet orc que seule sa bêtise était plus importante que sa taille et décocha une flèche vers Zgruk:
-Maitre, protéger moi !

Une sorte d'aura se forma alors autour de Zgruk, lui servant de bouclier. Ant n'ayant pas tirer avec beaucoup d'intensité, la flèche ne put le traversé et se brisa.
-Ah, bien essayé, mais sa ne marchera pas sur moi !
-Tu veux parier ? Ton bouclier magique ne me semble pas très puissant, je n'aurais cas tiré plus fort la prochaine fois pour te tuer.
-essaye nous verrons bien.

Ant décocha alors une flèche qui partit à toute allure mais encore une fois la flèche se brisa:
-Ah ah, tu ne peux me vaincre. Je vais te tuer en un seul coup.

Zgruk fonça sur Ant. Tous étaient occupés à tuer des orcs mais il fallait lui venir en aide car il ne pouvait pas se battre au corps à corps. Eragon réagit le premier et se mit en travers de la route de l'orc géant. Il tenta de lui mettre un coup de hache dans le ventre mais Zgruk sauta très haut et Eragon ne put le toucher car il était trop petit. Ensuite Grimpf se jeta sur Zgruk dès qu'il fut retomber au sol. Zgruk le repoussa d'un coup de coude dans la machoire. Grimpf fut projeté sur Coudaurok. ils tombèrent tous deux:
-T'es vraiment un gros naz!
-Ouah désolé.

Zgruk continuait sa course. Ant lui envoyait des flèches qui se heurtaient toujours sur son bouclier magique. Eragon courait toujours derrière. Krotop tenta à son tour d'arrèter le chef orc. Il Fonça sur lui à toute allure essaya de lui trancher la gorge avec ses griffes. Ces dernières parvinrent à traversé le bouclier mais restèrent coincés dans la chair de l'orc. Krotop réussi finalement à se retirer mais il avait tiré tellement fort qu'il en était tombé à la renverse. Il se releva rapidement mais il était déja entouré d'orcs. Ant remarqua que les griffes de krotop n'avait pas laissé le bouclier de Zgruk indemme et tira dans les ouvertures qui se refermaient. Zgruk les esquiva toutes sauf une. Il avait à présent une flèche plantée dans la gorge mais il ne s'arrètait pas pour autant. Il continuait sa course. Phoenix, voyant qu'il fallait faire vite se décida à attaquer Zgruk et laissa les paysans se débrouiller. Il fonça sur Zgruk mais fut retenu, enfin, seulement ralentit par des lassos que les orcs lui avaient lancé dessus pour l'empêcher d'aider Ant. Mais les orcs étaient trop faibles pour retenir Phoenix. Ils tenaient quand même bon et le ralentissait assez pour qu'il ne puisse pas aider Ant face à Zgruk. Fred réussit finalement à se frayer un passage dans le champ de battaille malgré tous les orcs qui l'attaquaient. Mais il ne pouvait plus empêcher Zgruk de porter son coup.

BIM BADADADABOUMBOUM

Fred s'était jeté entre Zgruk et Ant pour recevoir le coup à sa place. Ils avaient fait un roulé boulé impressionnant avant d'être arrètés par une pierre. De plus en plus de cordes s'attachaient à Phoenix. il ne put bientot plus bougé. Zgruk était à présent tranquile car Fred écrasait Ant qui ne pouvait donc plus utilisé son arc. Eragon était ralentit par tous les orcs qui se méttaient sur son chemin. Zguk était à un mètre de Ant et Fred qui était inconscient:
-Tu as une dernière volonté elfe pourri ?
-J'aimerais savoir comment un bouclier magique aussi faible peut te protéger de mes flèches les plus puissantes.
-Ah ah, de toute façon, même si tu le sais tu ne pourras jamais me vaincre alors voila: Ce bouclier se concentre sur le lieu ou je suis touché. par exemple si tu me touche à la tête toute l'énergie du bouclier se trouveras sur la tête et le reste de mon corps sera peu protégé. Maintenant meurs sal elfe.
-Non, toi meurs sal orc !

Fred venait de se réveillé. Il prit l'arc d'Ant qui se trouvait à coté de lui ainsi que deux flèches. Fred avait un coeur pur, mais comme l'arc avait trouvé son nouvel archer, l'arc le brula quand même. Il mit les deux flèches en place en même temps et tira après quoi il relacha l'arc pour courrir mettre ses mains dans l'eau. Une des flèches toucha Zgruk au front. L'autre se dirigeai vers l'estomac. Ant n'ayant plus son arc sur lui, il pouvait très bien mettre des coups à Zgruk. De plus, même si le bouclier n'avait pas complètement stopper les flèches, elles avaient du mal à pénétrer dans le corps de l'orc. Ant fit alors une balayette à Zgruk. Le bouclier se concentrant sur trois endroit était quasi inéfficace. et les les flèches finir leur course dans le corps de Zgruk qui tomba sur le ventre ce qui enfonça encore plus les flèches. Les orcs avaient tous été vaincu par les autres. Il ne restait maintenant plus à nos héros qu'à réparer le camp avant qu'une nouvelle attaque orc ne vienne les surprendre. Zgruk se releva. tous sursautèrent. Fred qui était revenu de la rivière comprenait de qui il s'agissait. Il se souvenait de ces yeux de possédés. Le Maitre avait prit possession du corps de Zgruk:
-Bravo, vous avez tuer Zgruk, mais il n'était que le plus faible de mes chefs. La deuxième vague arrive. Leur chef surpasse largement Zgruk. De plus, il a 5 orcs surentrainer qui combattent à ses côtés. Vadish vous tuera tous. Et il ne commetra pas l'erreur de Zgruk d'abandonner le combat de nuit pour le recommencer de jour. Et je vais commencer à faire le ménage avec le peu de force qu'il reste dans ce corps !

Il créa une boule noire magique. Tout comme celle qui avait tué Fred. Celui ci prit sa lance et et dit:
-jette moi ça dessus pour voir si ça me tueras définitivement cette fois!
-Quoi ? Tu es vivant ? Tant pis pour toi, tu n'aurais pas du revenir du royaume des morts ! Attrape ça !

Le Maître envoya sa boule maléfique sur Fred qui mit un grand coup de lance dedans. la boule éclata, Fred avait fait un coup plus puissant que celui qui lui avait couté la vie, il voyait à présent à quel point il était devenu fort. Il se précipita alors sur le Maître et lui enfonça sa lance dans le corps.
-Bien joué... Mais tu ne gagneras pas à chaque fois....
-Ca nous fait un à un, match nul.
-je crois que je vais remonter avec ça...

Le Maître implosa et projeta tout le monde très loin...

64 Re: l'attaque des orcs (RP) le Mer 10 Jan - 20:40

Phelim

avatar
Admin
Tout le monde se releva etonner d'une telle puissance.

Eragon : je penses que la premiere chose a faire ait de reparrer notre camps et fairre une defence.

Fred: bonne idèe. tu prends les commendes .
Eragon: pas de probleme , Krotop tu vas me charchers du bois des gros boics. Coudaurok toi tu vas aller chercher des morceau d'arbre et tailler le bout pour en fairre des piques . Prends le nombre d'homme qu'il te faut.
Krotop : J'aurais besoin de toi et de quelques de tes hommes. Leur hache sera un outil précieux pour la quantité de bois dont nous aurons besoin.
Quelques heures plus tard, une centaine de tronc avait été arrachés à la forêt.

Eragon: Bien, je vais aller voir ce qu'a fait coudaurok.
Coudaurok: voila j'ai fini.
Eragon: Tres bon travail, tu m'epates . A mon avis pheonix t'as rendus plus intelligents.

Coudaurok: ouaip possible moi je vais me boirre une choppe.

Eragon , Krotop et Coudaurok avait fais des murres en bois autours du camps avec les trocs enorme de Krotop. Les piques que coudaurok avait fais on les a fixès au sole pour si il tenterais de fairre une breche dans nottre petite forteresse.

Pheonix: remarcable se que tu peux avoir comme idèe maintenant je vais t'apprendres a utiliser t'on nouveau dons.

Voir le profil de l'utilisateur

65 Re: l'attaque des orcs (RP) le Jeu 11 Jan - 16:05

Invité


Invité
Après l'explosion de Zgruk, Fred qui était au premières loges avait été un peu secoué mais tout allait bien. Pendant qu'Eragon et les autres avaient reconstruit le camp, Fred avait compté le nombre de survivants et ils n'étaient plus très nombreux. Ils n'avaient plus qu'une centaine d'unités. C'était trop peu pour repousser un ennemi encore plus fort que celle de Zgruk. De plus, cette armée n'aurait pas à se battre contre les hommes des villages qui sont plus au nord étant donnés que tous avaient été vaincu par l'armée précédente. La bataille qui s'anonçait ne présageait rien de bon. Même si ils étaient très fort, les chevaliers solaires n'étaient pas invincibles. De plus le Maître avait dit qu'ils attaquerait de nuit. Cela ne serait certainement pas facile. Soudain Fred pensa à une chose. Certes les hommes des villages plus au nord avaient été vaincu, mais peut être restait il des rescapés. Mais toute l'armée ne pouvait pas se déplacer. Fred décida de partir seul. Il alla voir coudaurok:
-Je pars, je te donnes le commandemant des hommes qu'il nous reste.
-Dac. Mais, où tu vas ?
-(fred)Je vais au nord chercher les rescapés que les orcs auraient pu laisser sur leur passage. je serais bientot de retour.
-(eragon)Hep la, tu crois que tu vas voyager comment ?
-(fred)Et bien, à cheval.
-(eragon)Et si tu trouves des hommes, vous irez tous sur ton cheval ?
-(fred)Euh non, je n'y avais pas pensé.
-(eragon)Je crois que tu as besoin de moi pour le transport, non ?
-(fred)Oui, mais tu seras bien plus utile ici pour veiller sur les nains qu'il te reste. Que vont ils devenir si leur chef s'en va ?
-(eragon)D'accord mais appelle moi par la pensée comme tu l'avais fait l'autre fois, je viendrais avec Sahira pour venir chercher les hommes que tu auras trouvé.
-(fred)Très bien. Bon j'y vais, je préfère partir discrètement pour éviter que d'autres veuillent me suivre.


Fred monta sur un cheval et partit au galop vers le nord à la recherche de rescapés. Il n'était pas sur qu'il y en aurait mais il devait tout de même y aller pour éviter que les survivants, si il y en avait, ne se fasse massacrer par les orcs qui marchaient sur wesnoth...

66 Re: l'attaque des orcs (RP) le Jeu 11 Jan - 18:06

Phelim

avatar
Admin
Saphira : je trouves que ce n'est pas trop sure de le laisser tout seul.

Eragon : je sais mes sais son choix pas le notre, quoi que j'ai une idèe : tu pourrais le suivre de haut il ne te verrais pas et au moindre probleme tu l'aides ou tu m'appel de toute facon a la vitesse que tu voles ca ne devrait pas te poser de probleme de vennir me chercher en quelque minutes a peine.

Saphira : je suis daccord a toute a l'heure mon ami

Coudaurok : Eragon ... Eragon !

Eragon : euh oui, quoi ?

Coudaurok : t'as l'aire absent .

Eragon : non, mes je parlais avec saphira.

Coudaurok : ahh. Tu sais fred ma donner le controle de l'armèe mes j'dois fairre quoi en faitte ?

Eragon : rien de speciale pour le momment . Juste si on nous attaques tu devrais dirre aux hommes se qu'ils doivent faire

Coudaurok : ouai pas de probleme pas difficile ca.

Eragon vit 2 orcs sur des loups vennir. Il se preparra avc Coudaurok a leurs fairent un belle acceil.

orcs : nous vennons negocié

Coudaurok : je peux nogocié avec lui eragon ???

Eragon : Non attendons de voirs se qu'ils vont nous proposer.

orcs : Si vous nous remetter pheonix nous sesserons de vous attaquers .

eragon : pas questions ! Coudaurok tu peux negocié maintenant

Coudaurok : OK, "SBLAF" "TICH"

orcs : "aie"

je me dis que je pourrais aissaier mes nouveaus dons. " MMMMMH POUF"

les orcs tomba avec la moitier de la cervele " censurer".

Voir le profil de l'utilisateur

67 Re: l'attaque des orcs (RP) le Ven 12 Jan - 1:17

Invité


Invité
Fred galopait vers le nord. Il s'arrêta à un premier village. Il descendit de cheval et attacha l'animal à un arbre. Il chercha des survivants après le passage des orcs. Il soulevait les dalles de pierres, fouillait dans les décombres. Personne. Tous avaient trépassés. Fred retourna donc sur son cheval et partit plus au nord.

Plusieurs kilomètres plus loin, il trouva un autre village sur sa route. Il semblait y avoir de l'activité. Fred alla voir plein d'espoir. Le village était en fait occupé par des brigands et autres malfaiteurs qui avaient profité du passage des orcs pour piller ce village. Fred tenta de les rallier à sa cause:
-Excuse moi, pourrais tu me dire où je pourrais trouver ton chef ?
-Non, mais tu vas pouvoir me dire où je pourrais trouver ta bourse, ahah.
-Je te déconseilles d'éssayer
-C'est ça, j'ai plus l'age de recevoir des leçons, prends ça !

PAF

-Maintenant, tu vas me mener à ton chef.
-Crès bien monfieur.

Le jeune voleur mena donc Fred à la taverne où se trouvait la plupart des malfaiteurs:
-Loila, F'est lui.
-Bonjour messire
-Ouah, comment tu parles toi, vas y dis direct ce que tu veux que je refuse et que mes hommes te lattent.
-très bien, envoie tes hommes se rué sur moi.
-Z'avez entendu les mecs, il veut que vous le démolissiez, allez y.

Bing, paf, pouf, ding, babam babam, tching, pif, doum, patrak, sbing, bim

-Alors, vous êtes déja fatigués ? je commence à peine à m'échauffer.
-Très bien on fera tout ce que tu voudras.
-Où sont les habitants de ce village qui ont survécu aux orcs ?
-Tous les hommes sont morts, mais ils ont envoyer leurs femmes et leurs enfants se réfugié dans la forêt. Il y a la bas un tunnel creuser par des nains qui habitaient auprès des elfes avant l'arrivée des hommes sur ce continent. Il conduit très près de Weldyn. Mais il parait qu'il serait aujourd'hui remplis de gobelins.
-Tu penses qu'ils se seraient risqué à aller dans ces souterrains ?
-Je n'en sais rien.
-Je t'ordonnes d'aller les chercher et de les reconduire dans mon camp un peu au nord ouest de Weldyn. Dis que tu viens de la part de Fred. Et quel est ton nom?
-Je me nomme Karnack, le brigand à la main rouge.
-Très bien Karnack, je te rejoindrais une fois que j'aurais trouvé de nouveaux hommes au nord.
-Compris bonne chance.

Karnack rassembla ses hommes au centre du village:
-Bon, les potes, on va aller pété du gobelin, vous êtes ok ?
-On te suivra jusqu'au bout mec !
-ouai !

Les bandits partirent donc vers la forêt un peu plus à l'est. Fred continua vers le nord. Le soleil se couchait déja. Il lui fallait faire une halte. Il attacha son cheval à un arbre et dormit à la belle étoile...

68 Re: l'attaque des orcs (RP) le Ven 12 Jan - 1:51

Phelim

avatar
Admin
alors que tout le monde etait au calme dans le village , un jeune garcon se pointa a l'entrée de notre village.

jeune garcon: j'aimerais de l'aide car mon village est en danger et mes amis et leurs mere son dans un tunnel pas loin.

eragon : on arrive tout de suite. COUDAUROK C'EST FINNIS DE DORMIR I A DE LA BASTON. Ant suis moi aussi et krotop avec pheonix

tous sauf eragon : on arrive!

jeune garcon : suiver moi je vais vous monttrer mes vous etre trop peut ils sont tres beaucoups.

eragon : tracass sa fera l'affaire.

on entra dans un tunnel comme il y a dans ma montagnes sa ma fais chaud au coeur sa ma rapeler de bon souvennir. Je sentis une larme tomber sur ma joue.

coudaurok : les voila je les voix je veux negocier avec eu moi !

Ils etaient entrain de massacrer les femmes et leurs enfants . Je ne peux pas laisser fairre ca sais inimaginable de fairre autant de male a des aitres sans defences sais inhumain! le front d'eragon se mit a briller d'un or eclatant qui illumina toute la gallerie cette fois eragon savait s'en servirs et diriger ses ondes comme luia appris pheonix. des dizaines e gobelins tomba a terre morts la galeries etait vide tout d'un coups eragon tomba trres fatiguer.

eragon : je me sens male j je je vais m'evanouir "poum"

eragon tomba a terre.

krotop : reculer je vais lui donner un champignons qui va le remettre sur pied je n'en ai pas beaucoup mes ca vaut la peine.

eragon: ahh ma tete .

je regarda autours de moi tout les gobelins etait morts.

Coudaurok : t 'es vraiment chiant in Eragon tu ma meme pas laisser un meme pas un tout ptit.

pheonix : ne desespere pas trop vitte Coudaurok voila quelque brigands qui arrive surement des amis au gobelins.

Coudaurok : chik chik chik c pour moi.

Coudaurok fonca sur le plus massif d'entre eu il "pif" "pam" boc" "tich"

Karnak : Fa doit efre fes fotes a fred fa....

eragon : vous connaissez fred ?

Karnak : Fais lui ki nouf enfois.


hrp: sais le 1900 em messages de se forum.

Voir le profil de l'utilisateur

69 Re: l'attaque des orcs (RP) le Dim 14 Jan - 1:09

Invité


Invité
Fred se réveilla. Il n'était plus sous un arbre avec son cheval mais dans une cage au milieu d'un camp:
(Qu'est ce que je peux bien faire là? pensa-t-il)

A première vue c'était un campement humain. Etait-ce l'armée de Tilomino ? Fred était attacher à un pillier avec des chaines qui semblaient très résistantes. Il était bailloné et ne pouvait donc pas parler avec les hommes du camp. Il décida donc de partir. Il tira sur ses chaines qui se brisèrent puis retira le bout de tissu de sa bouche qui l'empêchait de parler:
-Alerte ! Le prisonnier s'échappe !!
-Eh, du calme, pas la peine d'en faire toute une histoire, si tu venais m'ouvrir au lieu de crier, ça m'empêcherais de gaspiller mes forces.

Tout le camp arriva autour de la cage de Fred. Ils étaient tous lourdement armés. Personne ne venant lui ouvrir, Fred mit un grand coup de pied dans la porte de la cage pour la défoncer. Puis il sortit. Tous se jetèrent sur lui en hurlant:
-YAH !
-Meurs !
-Tu vas mourrir !
-Nyahah !
-Tayo !
...

Fred ne voulait pas se battre avant son petit déjeuner car il n'avait jamais la forme tant qu'il n'avait pas mangé. Il fit donc un bond très haut et fit un petit salto arrière pour atterrir au dessus de la cage. Tous ceux qui s'étaient jetés sur lui se foncèrent les uns dans les autres avant de pouvoir s'arrèter:
-Bon, maintenant que vous êtes calmés, dites moi ce que vous me voulez.
-Ah, tu es aussi fort qu'un dieu, tu es certainement celui dont parle notre devin. Nous pensions que tu étais un des hommes de ce Seigneur verreux qui nous as attaqué par le sud alors que nous faisions face aux orcs qui venaient du nord.
-Je ne suis sous les ordres d'aucun seigneur puisque j'en suis un.
-Oh pardonnez nous monseigneur. Je vais vous conduire au devin.

Fred descendit de son perchoir et suivit son interlocuteur juqu'à la tente la plus grande du camp:
-Vas y le devin t'attends.

Fred entra. Le devin était assis devant un bol d'eau qu'il contemplait:
-Viens t'asseoir Fred, je t'attendais.
-Sauf votre respect, je pense que vous n'êtes pas un très bon devin.
-Quoi ? Comment oses tu mettres en doute mes pouvoirs, je connais ton nom, alors maintenant assieds toi, sal petit prétetieux !
- Vous avez peut être deviné mon nom mais vous n'avez pas su que c'étai moi l'homme que vous attendiez, sinon, vous ne m'auriez pas attacher ou attaquer.
-Je savais très bien que tu étais celui que nous attendions. Mais je voulais voir à quel point tu étais fort. Je t'ai observé dans l'eau de ce bol et j'ai été assez satisfait de ce que j'ai vu.
-Ah oui, et qu'attendez vous de moi ?
-Nous voudrions que tu nous sauves du mal.
-De quel mal parlez vous, il y en a beaucoup en ce monde, surtout ces temps-ci en notre pays.
-Je parles de cette créature qui est venu deux fois déja pour tuer nos hommes. Heureusement qu'il n'a jamais l'envie de tous nous tuer et qu'il ne tue que ce qu'il a sous la main car il m'a toujours paru pressé.
- A quoi ressemble cette créature ?
-A un demon de métal.
- Mais c'est...
-Demoon ? le légendaire expert lunaire, demon de la lune ? Ce serait lui ?
-J'en ai bien peur, mais t'es pas obligé...
-De finir tes phrases? mais je connais l'avenir et quand je suis pressé je fais comme ça.
-Et qu'est ce qu'il y a ...
-d'urgent ? Faut que j'ailles faire la p'tite commission.

Le devin alla donc au petit coin et revint voir Fred:
-Alors, tu vas vaincre ce démon ? tu vas le tuer pour nous sauver ?
-Hélas, je n'en ai pas le pouvoir. Mais il vous faut aller aus sud. Allez vers weldyn, vous trouverez mon camp sur le chemin. Dites que vous venez de ma part.
-Très bien, merci mon petit gars, mais si tu n'as pas le pouvoir de tuer cette créature, je doutes que tes soldats nous soient d'une grande aide.
-En fait...
-Ah, mais pourquoi n'as tu pas dis plus tot que tes amis avaient autant de pouvoir que toi ?

Le devin sortit et cria:
-Partons vite pour Weldyn.

Tous se préparèrent à partir et Fred alla chercher son cheval. Il s'apprètait à reprendre la route quand le devin l'interpela:
-Eh, attends, l'un de nos soldats veut t'accompagner pour apprendre ta technique.
-Merci mais je doute pouvoir enseigner quoi que ce soit à quelqu'un, surtout que mon pouvoir m'a été donné par les dieux, aussi personne ne peut avoir ma force ou celle de mes amis.

BIM

Un gamin venait de se mettre un coup de baton sur la tête de Fred:
-Tu n'es qu'un prétentieux, Si tu me montres la façon dont tu te bats, je te surpasserais sans problème car c'est moi le plus fort du monde !
-Non mais qui t'es toi pour me parler comme ça espèce de sal monstre.
-C'est de lui dont je t'ai parlé à l'instant.
-Déja que je voulais pas prendre quelq'un avec moi, si en plus c'est un gamin qui fait que de m'emmer...

BIM

-Aie ! Arrète avec ton baton toi !
-De toute façon, je te suivrais que tu le veuilles ou non.
-Et ben ce sera non.

Fred monta sur son cheval qui partit au galop. Le jeune garçon le suivit sur son poney. Soudain, Fred ressentit une présence maléfique. Il entendu crier derrière lui. Il se retourna et vit Demoon massacrer tous les hommes du camp. Il retourna donc les aider. Il sauta de cheval et atterit sur Demoon qui tomba avec lui. Fred prit sa lance qu'il avait accroché dans son dos tout en se relevant. Demoon se releva à son tour. Il rangea son épée démoniaque et dit:
-Je n'ai pas besoin de ça pour te tuer misérable vermine.
-Ne te crois pas si puissant, il fait jour, je suis donc plus fort et toi plus faible que la dernière fois.

Fred fit de rapides coups précis avec sa lance. Rien à faire Demoon était plus rapide et esquivait tous les coups tout en tuant d'un coup tous les hommes qui avaient le malheur de se trouver à un mètre de lui. Fred comprit qu'il n'y avait qu'une chose à faire. Il fonça donc sur Demoon en gardant sa lance fixe. le coup était facile à éviter. Demoon fit donc un petit saut sur le côté et quand Fred arriva à sa hauteur, il lui mit une coup de poing très violent. Fred tomba à terre et Demoon continua à tuer tous les hommes et les femmes qu'il pouvait. Fred se releva alors, il avait fait exprès de se laisser frapper car Demoon qui se surestimait tellement allait certainement croire qu'il avait réussi à mettre Fred hors d'état de nuire:
-Eh, Demoon !

Demoon se retourna vers Fred mais ne vit personne. Il regarda alors plus haut. Fred avait Fait un saut pour augmenter la force du coup qu'il allait donner à Demoon en additionant la puissance qu'il mettrait dans son geste et sa vitesse de chute. Mais il avait fait l'erreur d'aller en l'air face à un adversaire ayant des ailes. Demoon fonça sur Fred et l'attrapa au vol. Il le fit tourner autour de lui et le lacha après quelques tours à vive allure. Il l'avait envoyer contre la falaise non loin de là. Fred S'explosa contre la falaise et retomba. Demoon fonça vers lui:
-Ahah, tu aurais mieux fait de laisser tomber ses gens qui ont fait l'erreur de se mettre sur mon chemin. Tu aurais gardé ta vie.

Demoon sortit alors son épée. et fit un coup pareil à celui de phoenix qui avait tué des centaines d'orcs d'un coup. Fred peinait à se relever. Demoon rabaissa son épée d'un geste rapide. Fred sauta rapidement sur le coté. Le coup fit une brèche dans la falaise qui fut alors coupée en deux. Fred semblait perdu Demoon allait refaire le même coup.
-ne touche pas à cet homme, j'ai besoin de son enseignement pour devenir l'homme le plus fort du monde !
-Quoi ? Qui c'est ?
-Je suis Nykitaro Gardil. Et un jour, je serais imbattable.
-Mais c'est quoi ce minus ? Tu crois pouvoir battre le grand Demoon avec ta petite taille ? Tu me fais perdre mon temps va jouer ailleurs, je te tuerais plus tard.

Demoon se retourna de nouveau vers Fred.

BIKRAK

-Qu'est ce que c'était ?
-Oh non, j'ai cassé mon baton sur ce monstre prétentieux !
-Oh, tu m'agaces et tu es stupide va t'en.

Demoon donna un coup de pied à Nykitaro qui vola sur plusieurs dizaines de mètres.
-Bon, où en étais je, ah oui, j'allais te tuer, et cela va être facil vu que tu ne bouges même plus.
-Je n'en ai plus la force en effet, mais tu n'as jamais tué un chevalier solaire depuis qu'on s'est rencontrer, je pense que tu es un lâche, tu ne me donneras pas le coup de grâce.
-Quoi ? Tu me traite de lâche ? C'est parce que je n'en voyais pas l'intérêt que je vous ai épargné, dans le désert, tu étais le seul chevalier solaire, alors cela aurait été trop facile. Quand à mon combat contre phoenix, il faisait nuit, je n'avais donc aucun mérite à le battre. Mais aujourd'hui, tu es plus fort qu'avant et il fait jour sans que la chaleur ne t'assomes c'est pourquoi je vais te tuer. Et ensuite, je tuerais ton ami que le dragon bleu est allé chercher. Ainsi, je serais tranquile car vous ne serez plus assez de chevaliers solaires pour ressuciter. Maintenant meurs !

Demoon refit son attaque destructrice. fred ne pouvait plus bougé.

KLING

Un bruit mettalique se fit entendre. Nykitaro avait stopé le coup de Demoon avec un petit glaive mais avait été projeté dan la falaise. Il retomba et se remit debout:
-Tu ne ma vaincras pas sal monstre !
-Ahah, tu es très drôle petit, mais tu ne fais que nier la réalité. je vais te décapité pour que tu ne puisse plus utiliser ta bouche pour dire des anneries.

Demoon refit son attaque mais cette fois, à l'horizontale.

SLURP

Fred s'était mis devant Nykitaro et avait encaissé le coup de Demoon. Il n'était pas terrassé mais il avait à présent une énorme entaille dans le ventre...

70 Re: l'attaque des orcs (RP) le Dim 14 Jan - 22:58

Phelim

avatar
Admin
fred sentait ses forces s'anbandonner. Saphira qui le suivait de heut vola le plus rapidement me chercher.

"eragon fred est en danger viens vitte"


eragon : je t'attends a l'entree du village.

Saphira arriva a une enorme vitesse je ne l'avais jamais vus voler comme sa elle tanta de s'arreter pres de moi mais vus la vitesse quelle avais prse tomba a terre et se laissa rouler jusque mes pieds.

eragon: ca va ? Tu na rien.

"non ca va ca va tu sais je ne suis pas si faible que vous."

je montta sur le dos de saphira et elle fonce me conduire pres de fred.
Je vis deemon face a fred fred perdait beaucoup de sang et deemon voulait l'achever. Je sauta de Saphira pour fairre un effet de surprise.
je tomba sur lui.

deemon : Ah en voila un auttre deux fois plus de plaisirs.

eragon : conte pas sur moi pour te laisser partirs cette fois si.

saphira vis un jeune garcon pas loin de deemon il etait assis pres de fred. Elle alla vers fred et le jeune garcon et les prennas sur sons dos.

Je me jettas sur deemon avec ma hache il l'esquiva sans grande difficulter. Il sortas son epee et la pointa vers moi saphira a eu juste le temps de donner un coup de queue dans l'epee qui vole pas loin de deemon. Je me jetta dessus elle me brula la mains.

deemon : ahahah il n'y a que moi qui peut ma portee!

deemon fonca sur moi et me mis un coup de poins en plaine poitrine il m'enchaine avec un coup de coude bien plasser dans les cotes il ramassa son epee et un rayon se lanca vers moi je me concentra et ps arreter la lumiere avant quelle ne m'explose.


deemon: ahh tu dois etre le thelepate alors. Je vais t'eliminer.


j'etais a bout de force je ne savais plus bouger. Le jeune garcon qui etait sur le dos de saphira voulais ajirre mes elle ne le laissa pas descendre de peurs qu'il ne se fasse tuer. Elle sentait une enorme colere en lui ses mains se metteame a briller d'un rouge flomboyant une flamme grandissais dans le creu de sa mains. de peurs il la jetta sur deemon qui vus que c'etait un mage.
deemon : Je n'ai pas asser de force pour combattre un mage pour le momment.

il prit la fuitte.

Voir le profil de l'utilisateur

71 Re: l'attaque des orcs (RP) le Lun 15 Jan - 0:01

Invité


Invité
Saphira atterit. Fred s'était évanoui. Il fallait le soigner au plus vite. Eragon remonta sur Saphira et ils partirent avec Nykitaro. Tous les soigneurs, chaman, et autres guérisseurs s'occupèrent de Fred dès son arrivée au camp. Pendant ce temps, Eragon se renseigna sur Nykitaro:
eragon: Quel est ton nom petit ?
Nykitaro: Je suis pas petit espèce de nul; toi t'es petit !
eragon: c'est normal je suis un nain mais toi tu es petit pour un homme! Comment t'appelles tu ?
Nykitaro: Je m'appelles Nykitaro Gardil. Je suis l'homme le plus puissant du monde.
eragon (retenant un soudain fou rire): Et, hinhinhin, euh, comment dirais-je ... ahahahahahah ! trop drole, t'es à mourrir de rire petit! ahah

BIM

Nykitaro: ça t'apprendras à te moquer du plus grand guerrier du monde.
eragon: Je sais pas ce qui me retiens de te mettre un coup de hache dans la face sale petit monstre !
Nykitaro: C'est toi le monstre! t'es diforme avec ta petite taille et ta grosse barbe.
eragon: La ferme saleté de gamin !

Une demi heure de dispute plus tard, Eragon utilise ses pouvoirs de télépathe pour calmer Nykitaro:
eragon: maintenant, tu va me dire d'où tu viens.
Nykitaro: du petit village à côté duquel on s'est rencontré banane.
eragon: Oh, tu peux arrèté d'être vulgaire où je t'explose le cerveau !
Nykitaro: ah ouais ? et comment ?
eragon: comme ça !

Eragon remplit l'esprit de Nykitaro avec une petite onde psychique. Juste de quoi lui donner un petit mal de crâne et qu'il arrête un peu de dire des grossièretés:
Nykitaro: Aïe ma tête. Qu'est ce que tu m'as fait ?
eragon: je t'ai donné une petite migraine, et que ça te serve de leçon, petit arrogant.
Nykitaro: mais ça fait mal. Arrête s'il te plait, je me tiendrais tranquile.

Eragon suprima les maux de têtes de Nykitaro et reprit la conversation:
eragon:Où as tu appris la magie ?
Nykitaro:Avec mon grand père qui voulait que je sois un grand mage, le plus grand de tous les temps, il disait que j'avais beaucoup de pouvoir en moi. Mais moi j'aime pas la magie, c'est nul, le préfère être un grand guerrier, c'est plus glorieux.
eragon:Mais si tu as un tel pouvoir, cela serait plus glorieux pour toi de devenir un mage, non ?
Nykitaro:Oh, je croirais entendre mon grand père, mais je prouverais à tout le monde que je suis le plus fort du monde même sans utilisé la magie.

Un des médecins sortit de l'infirmerie et alla voir Eragon:
médecin: si vous l'aviez ramené plus tard, il serait mort. Nous avions soigner ses blessures et il est hors de danger. Les chamans lui préparent un élixir revitalisant pour qu'il puisse se remettre sur pied, pour l'instant, il ne peut plus rien faire.
eragon: Peut on aller le voir ?
médecin: Oui, allez y.

Eragon et Nykitaro allèrent à l'infirmerie. Fred était allongé sur le lit du fond:
eragon: comment te sens tu ?
Fred: sans aucune force, paralyser mais sinon ça peut aller.


BIM

Nykitaro: sale nul ! Tu as perdu comme un criket. Moi qui te croyais fort, je n'apprendrais rien avec toi, tu es bien trop faible !
Fred: Dès que je pourrais bouger, je vais te le casser ton bâton histoire que tu me tapes plus sur la tête !
Nykitaro: Tu n'en as pas la force de toute façon, tu es trop faible!
Fred: On verra ça !

Eragon utilisa son pouvoir pour calmer les esprit autour de lui.
eragon: bon on va te laisser pour que tu récupères le plus vite possible. Ce petit a de très grand pouvoir magique, je vais l'envoyer voir phoenix.
Fred: Attends, il faut que tu ailles vers le nord, finis ma mission s'il te plait, tu me rendrais un très grand service.


(hrp: eragon, je peux pas prendre la décision à ta place, fais comme il te plait.)

72 Re: l'attaque des orcs (RP) le Lun 15 Jan - 18:07

Phelim

avatar
Admin
eragon : le nord mmmh pourquoi pas et puis si sa peut te rendre service. En plus tu as coudaurok et krotop pour t'aider si il y a avait vraiment un probleme.

fred : je savais que je pouvais conter sur toi .

Nykitaro : Moi je viens avec toi !

Eragon : pas questions!

Nykitaro : et si tu tombais sur deemon?

Eragon : tu ne tiendrais pas une minutes ontre lui sais juste que moi et fred l'avais bien essoufler et toi avec t as boule de feu tu lui a fais peurs ses tout.

eragon sortit de la tante de l'infirmerie et alla trouver coudaurok et krotop.

eragon : je vais partirs quelque jours ... je te confie se gammin il est asser agacant mes tu lui monttre qui ai chef et il comprendra.

coudaurok : ok pas de probleme.

Krotop : Mmmh je suis ok, il me plait bien ce gosse.
Nykitaro : beurk ! sais quoi se trucs avec des cheveux !

krotop : Mmgh ! Le p'tit monstre ! ...
Nykitaro : C'est toi le monstre.

krotop : Les prochains jours vont être long...


Eragon appela Saphira et il prieme la direction du Nord.

Voir le profil de l'utilisateur

73 Re: l'attaque des orcs (RP) le Lun 15 Jan - 20:20

Invité


Invité
Fred était cloué au lit et ne pouvais plus bouger. Il s'ennuyait à mourrir et les chamans mettaient un temps infini à préparer leur élixir pour le remettre sur pied. Fred n'était pas habitué à être inactif, surtout avant une bataille, il devait s'entrainer mais ne le pouvait pas. Heureusement, les autres venaient le voir pour faire passer le temps. Il y eut Eragon avec Nykitaro, puis Phoenix était venu:
-Alors, comment vas tu Fred ?
-Ouarf, comme un chien écrasé (hrp: dsl j'ai pas pu m'en empècher)
-Je te comprends, cela doit être frustrant de ne rien pouvoir faire alors qu'une bataille se prépare.
-Oui, c'est gentil de me rappeler à quel point je suis inutile.
-Oups, désolé.
-C'est pas grave. Tu as vu Nykitaro ?
-Qui ?
-Nykitaro Gardil, le petit garçon qui veut devenir un très grand guerrier qui tapes sur la tête des gens avec son bâton et qui a de grandes capacités magiques.
-Non, je m'en souviendrais si j'avais vu quelqu'un comme ça.
-J'avais pourtant demander à eragon de te l'envoyer. Je me demandes où il peut être.


BOUM

Nykitaro fit un vol plané à travers l'infirmerie:
-Ca t'apprendras à me taper dessus petit nul, la prochaine fois, j'utiliserais mon épée!
-Aie... Il est .... taré ce...type.... j'ai mal. Aie.

Coudaurok traversa l'infirmerie et ramassa Nykitaro qui ne s'était pas relevé:
-Alors tu fais moins le malin maintenant, c'est qui le chef ici ?
-C'est moi, alors lâche ce gamin et arrête de frapper tout ce qui te tombe sous la main.
-Oh, Fred t'es rentré! C'est super ! Alors ta mission s'est bien passée ?
-A ton avis, pourquoi je suis là ?
-Ben parce que t'as envie de dormir.
-Imbécile, si j'ai envie de dormir, je vais sous ma tente, là je suis blessé donc je suis à l'infirmerie.
-Ah donc t'as eu de la baston, tu dois être content.
-Je peux plus bouger idiot ! Je me suis fait explosé la face par Demoon.
-Ah, c'est pas cool.
-Oh, tu m'énerves, va t'en !
-Ohlala
-Nykitaro, ça va ?
-Bien sur, je ne suis pas un faiblard.
-Bien Phoenix, tu peux lui faire passer le test de chevalier solaire ?
-D'accord.

Phoenix sortit son épée de son fourreau et la pointa vers Nykitaro. Rien.
-Qu'est ce qu'elle a ton épée toi ?
-Eh, du calme jeune homme .
-Elle est moche ton épée, je vois pas c'est quoi ton test à la noix.
-Tu vas te taire maintenant!
-Sinon quoi ? Tu vas faire cui cui?


BIM

-Il est vraiment pénible...

74 Re: l'attaque des orcs (RP) le Lun 15 Jan - 22:44

Coudaurok

avatar
Chef des Ordes Barbares
-bon; tu n'es pas un chevalier solaire ca m'arrenge...tu arrives méme a me faire perdre mon calme...

-eh machin!
-je m'appelle Nikitaro!
-tu veux etre un guerrier????

BIM
-ouais et jvais te battre...

VLOUFF(epée de feu qui sort du fourreau)
-bon...tu vas commencer par esquiver...
-trop facile!
VLOUFF BIM
-j'ai dit ESQUIVE!
-oh ok...

(au bout de 45 minutes...)
-(pour moi meme...)celle la si tu y échappe...
VVVVVVLLLLOOOOUUUUUFFFFFFFFFFFl'épée de feu fend l'air tele une cométe; un bouclier de flammes se forme devant Nikitaro...
BLAAAAAINNNNNGGGGGG(épée de feu rebondissant sur le bouclier de feu...)

-oh la vache!
-comment j'ai fait ca????
-tu vois? t'es incapable de ne pas te servire de magie...
-ben...
-eh toi; la haut! donne voir ton épée...
-ah non; elle m'est trop précieuse pour un paysant!
je me rapproche...
(PAF)
-eheh...
BBBRRROOOUUUUFFFF(épée recouverte de flammes...)
-woh tricheur!
-jvais te battre...
-dans tes reves...yyyaaaah!
(combat)
Coudaurok abbat viollement son épée sur Nikitaro qui parre avec dificulté...
BLINNNNNNGGGG
BLINNNNNNGGGG
BLINNNNNNGGGG
-euuuuuaaah!
PAF!
Coudaurok cueille Nikitaro au menton d'un magnifique crochet du droit...Nikitaro atterit dans la tente de Fred...

-coudaurok arrete!
-c'est sa faute!
-j'man fous!
-c'est pâ juste!
-nananere méme pFa mal... enFin Fi aux dents...

(hrp: sa vous va????)



Dernière édition par le Mer 17 Jan - 23:12, édité 3 fois

Voir le profil de l'utilisateur

75 Re: l'attaque des orcs (RP) le Mar 16 Jan - 0:13

krotop

avatar
Archimage
Archimage
J’étais parti en forêt pour me détendre. Je savais que les évènements à venir seraient plus durs encore que ceux passés et j’avais besoin de penser à autre chose. De plus, je venais de trouver sur mon trajet de succulents champignons aux propriétés euphorisantes qui m’aideraient certainement à me changer les idées. Je me posai au pied d'un arbre, allongé sur l'herbe, puis fermai les yeux. Les idées allaient et venaient, sans cohérence apparente, des images de fuite, des batailles épiques, des dragons bleus, verts, roses… Cependant l’une d’elle accepta de se figer : le souvenir de ce camps que j’avais dû garder près des marécages avec Phoenix et qui s’était terminé dans un bain de sang, celui de nos malheureuses troupes.

Personne ne m’avait posé de question à ce sujet. Etait-ce par pudeur, ou bien pensaient-ils déjà aux batailles à venir ? Savaient-ils tous déjà ce qui c’était passé rien qu’en lisant mon visage ou Phoenix avait-il déjà tout raconté ?

**********

Les premiers jours ne laissaient déjà pas présumer de la réussite de cette entreprise. Malgré tous mes efforts pour défendre les paysans qui s’étaient mis à l’écart de la bataille avec moi, je n’avais pas réussi à gagner leur confiance. Chacun de mes ordres était discuté, personne n’acceptant de se soumettre à la volonté d’un orc. Du coup, je devais passer par l’intermédiaire de Phoenix, ce qui m’irritait au plus haut point. Ce dernier se permettait de me donner des conseils sur la manière de commander, lui qui ne voyait pas que le problème n’était pas la manière, mais de plutôt de qui venait l’ordre.

Phoenix : Nous sommes pareils toi et moi, me disait-il. Aucun de nous n’est vraiment humain, je dirais même que tu as un avantage sur moi : toi au moins, tu l’es à moitié.
Krotop : Ce n’est pas ma moitié humaine que ces paysans remarquent, c’est ma moitié orque qu’ils détestent. Et puis rien à voir. Tout nous sépare ! Regardes-toi, regardes-moi. Tu te pavanes entièrement vêtu d’or pendant que ma vie s’est résumée à épouser les ombres pour ne pas être repéré. Si j’avais dû vivre en portant cette armure, nous n’aurions jamais pu avoir cette conversation car j’aurais été pendu par les hommes, ou pire, rattrapé par mon père, Vadish.
Phoenix : Ton problème, c’est justement que tu penses encore à te cacher. Cela se ressent inconsciemment. Tu manques de confiance en toi et ces hommes le ressentent. C’est pour cela qu’ils ne t’acceptent pas. Qui veut d’un chef qui n’est pas sûr de lui ? Mon « armure dorée » et mon attitude les inspirent. Ils voient que je suis sûr de ma force et pensent donc que je le suis, et sont alors prêts à me suivre.

Maintenant que j’y repense, c’est certainement lui qui avait raison. Consciemment ou pas, les paysans devaient se sentir utilisés par un hors-la-loi plutôt que regroupés derrière un chef. Car, bien sûr, une bonne défense l’était pour tout le monde, mais au fond, je l’avais organisé surtout pour me protéger, moi, égoïstement. Et les hommes qui étaient restés avec moi devaient certainement le sentir, implicitement. En tout cas, ma relation avec Phoenix était assez tendue à ce moment là.

Le camp se montait quand même, difficilement mais sûrement, grâce aux efforts de Phoenix qui n’avait même pas le temps de se consacrer à mon entraînement. Moi non plus d’ailleurs je ne m’y consacrais pas beaucoup. Je cherchais des plantes et des champignons, comme ma mère, herboriste d’un talent que je n’égalerais probablement jamais, me l’avais appris. J’espérais que leurs vertus médicinales aideraient les blessés à récupérer avant la prochaine bataille.

Celle-ci vint bien plus tôt que quiconque aurait pu prévoir. La sixième nuit du camp devait être la dernière pour beaucoup. L’alerte eut à peine le temps de retentir qu’un démon ouvrait la grand porte de la fragile forteresse et trois wyvernes bleues soufflaient leur haleine gelées sur les tentes. Les troupes en état sortirent se battre mais Demoon les anéantissait toutes avec une facilité surnaturelle. Phoenix cependant parvenait à mobiliser l’attention des wyvernes tandis que j’observais sans parvenir à prendre la moindre décision sur ma prochaine action. Tout allait bien trop vite pour moi. Je décidai de refermer la porte, me disant que si ce démon l’avait ouverte, il y avait certainement une raison. Avant que je ne puisse l’atteindre, les soldats morts dans les marécages, autour du camp, s’étaient relevés et avait investi l’entrée principale. Un nécromancien devait certainement accompagner le démon et ses lézards volants et avait ramenés les morts de la bataille des marais à la vie. Sans savoir pourquoi à ce moment, le visage enjoué de Vadish m’apparut… Une évidence m’apparut : il avait fomenté ce plan depuis le début, il avait délibérément envoyé ses troupes au massacre, sachant qu’il reprendrait la position plus tard avec l’aide du nécromancien qu’il avait gardé sous le manteau. Un plan aussi tordu cruel et imprévisible ne pouvait venir que de ce monstre, connu pour son légendaire talent de stratège. Il m’était désormais impossible d’atteindre la porte, mes attaques de poisons étant inefficaces contre ces corps qui bougeaient contre leur volonté en réclamant de la chair. Pendant ce temps, Phoenix tenait tant bien que mal en respect les wyvernes, mais la nuit jouait contre nous, tout le monde ici le savait. Et les attaques glacées qu’esquivait Phoenix n’étaient pas toutes perdues. Certaines touchaient le camp, faisant des dommages considérables.

**********

Je me souviens très bien de celle qui m’a frappé. Ce qui s’est passé ensuite, en revanche, m’échappe totalement. Le trou noir. Je sais seulement que je me suis réveillé en compagnie de Phoenix en pleine forêt, les bras encore endoloris. Il m’avait sauvé et avait dû abandonner les autres à contrecoeur. Mais j’ai encore assez d’images en tête pour comprendre que ce fut un massacre abominable. Ensuite, Phoenix m’a révélé mes pouvoirs pendant que étions en train de rejoindre mes compagnons d’aventure.

D’autres rêveries me passèrent ensuite par la tête, mon enfance avec ma mère, mon initiation par Phoenix, ma rencontre avec Fred, mon adolescence à fuir Vadish et son acharnement à toujours vouloir m’exécuter, et mes nouveaux projets... Tout allait et venait dans une danse chaotique qui tantôt me réjouissait, tantôt me tourmentait, mais toujours m’aidait à m’échapper de la réalité. Un coup de bâton finit par m’en sortir.
Nykitaro : Eh ! Le monstre ! J’ai besoin d’un entraîneur !
Krotop : Pourquoi ? T’as besoin d’apprendre la politesse, demandai-je en me frottant la tête ?
Nykitaro : Nan ! La politesse sert pas à se battre. Je veux devenir un guerrier !
Krotop : Ca va, ça va. On a fini par comprendre. Tu es allé voir Phoenix ?
Nykitaro : Le poulet ? Ouaip. Il m’a tendu son épée sur moi.
Krotop : Et ?
Nykitaro : Et alors quoi ? Ils m’ont tous regardé comme s’ils s’attendaient à ce que je leur fasse un numéro de claquette ! Alors je leur ai dit que leur entrainement, il était pourri et puis ils sont tous partis en disant qu’ils étaient occupés, et puis ils m’ont laissé, et puis je suis allé voir Coudaurok mais il tape trop fort alors maintenant je suis venu. Il parait que tu sais te battre, alors prouve me le.
Krotop : Ok, bon. Ce que j’ai appris dernièrement, c’est que le combat est plus affaire de volonté que de muscle. Bien sûr, la puissance sert toujours, mais lorsque tu parviens à te focaliser sur la bonne chose au bon moment, elle vient naturellement. Ca s’appelle la concentration et c’est, je pense, la première chose que tu devras apprendre, et ce par toi-même. C’est pas génial ça ? T’as même plus besoin d’entraîneur.
Nykitaro : Ouaip, c’est bien joli les mots, mais comment on fait pour se concentrer ?
Krotop : Bon bon… Je vais te donner un exercice. Mais après tu me fiches la paix, hein ? Il faut dans un premier temps que tu arrives à te calmer entièrement et à t’isoler entièrement du reste du monde, de sorte que tu sois capable de sentir les battements de ton cœur.
Nykitaro : C’est quoi ce truc de nul…
Krotop : Eh ! Si tu me coupes la parole, on va jamais s’en sortir !
L’enfant grommela quelque chose d’inaudible.
Krotop : Bon. Une fois que tu sens battre ton cœur, tu vas te concentrer sur son rythme et tu vas essayer de le ralentir.
Nykitaro : Heing ? Et c’est sensé me transformer en guerrier ça ? Pipeau et compagnie oui !
Krotop : Quand tu auras fait ça, tu sauras ce qu’est se concentrer et ton véritable entraînement commencera alors. Libre à toi de faire ce que je te dis, ou pas. Moi je dois voir Fred, je te laisses, j’ai à faire.
Nykitaro : Ouaip, c’est ça. C’est toujours pareil avec vous, les adultes.

Je me dirigeai alors vers l’infirmerie. Ce môme m’avait bien réveillé avec son maudit coup de baton, mais au moins on aurait la paix pour quelques temps s’il essayait de faire ce que je lui avais dit. Pfff ! Ralentir les battements de son cœur, et puis quoi encore ?

Seigneur_Fred : Tiens ! Krotop, comment vas-tu ? Et pourquoi souris-tu comme ça ?
Krotop : Mieux que toi, je pense. Et je souris en pensant à ce garçon que tu as ramené, il m’amuse de plus en plus. Mais plus sérieusement, dis-je en reprenant l’air grave, je viens te parler de Vadish. J’étais en train de réfléchir dans la forêt et une idée m’est venue à l’esprit. Il est sans doute à l’origine de l’attaque du camp que je devais garder dans les marais.
Seigneur_Fred : Ah oui… Phoenix m’a dit.
Krotop : Il faut que tu te méfies de lui Fred. Il est bien meilleur que Zbruk. Maintenant tu as peu de chance de te faire attaquer de jour, à moins qu’il y ait une stratégie derrière. Vadish n’est pas un orc comme les autres, c’est LE stratège par excellence. D’ailleurs, chez les orcs, c’est reconnu comme un grand signe de sagesse.
Seigneur_Fred : Tu n'essaies quand même pas de me dire que cette grosse brute serait le sage lunaire ?!
Krotop : Et pourquoi pas ? Qu’est-ce que la sagesse si ce n’est la capacité à anticiper un évènement et à prendre la bonne décision lorsqu’un choix s’impose ? Cela ressemble à pas mal d’égard à la stratégie. Je suis persuadé, en effet, que Vadish est le sage lunaire.
Seigneur_Fred : Tu sembles bien connaître cet orc…
Krotop : Un peu trop bien en fait. Il s’agit de mon père. Je dois t’avouer que je n’ai pas été tout à fait honnête avec toi, la première fois que nous nous sommes rencontré.
Seigneur_Fred : Je t’écoute, dit-il l’air contrarié.
Krotop : Et bien voilà : il est possible que lorsque la ville de Tilomino a été attaquée, c’était pour me retrouver. D’après ce que j’ai compris, ce fou de Vadish serait enclin à croire une espèce de prophétie qui dirait que son pouvoir sera renversé par un enfant illégitime. Comme ça correspond pilepoil à mon portrait, il me poursuit comme un fou depuis plusieurs années.
Seigneur_Fred : Je comprends… Mais ce n’est pas aussi simple, n’est-ce pas ? Nous n’aurions pas pu stopper la guerre rien qu’en te livrant aux orcs lorsque nous nous sommes vus la première fois.
Krotop : En effet. C’est ce que je croyais au début, et c’est pour cela que je t’ai demandé de m’aider à nous échapper sans te dire toute l’histoire. Mais toi et moi savons maintenant qu’il y a une autre présence derrière celle de Zbruk, Tilomino et Vadish, peut-être même derrière Demoon. Quelqu’un qui a certainement « soufflé » cette prophétie aux oreilles de Vadish.
Seigneur_Fred : Evidemment, le Maître… Il est certain que même si nous t’avions livré à ton père, le Maître aurait trouvé autre chose pour le manipuler afin de déclarer la guerre. Tu n’as été qu’un prétexte dans cette affaire. Il est même envisageable que ma mort ait été provoquée pour réveiller Demoon. Mmh… Nous devons mener la bataille sur plusieurs front, nous pouvons nous battre comme un millier d’homme, mais à quoi cela sert-il si nous nous laissons manipuler. Une chose est certaine cependant : nous devons trouver les autres chevaliers avant les lunaires.
Krotop : Bon, qui nous manque-t-il ?
Seigneur_Fred : Selon Phoenix : le sage, le dresseur et le mage.
Krotop : Je vais me renseigner auprès des hommes du camp. Certains d'entre eux connaissent peut-être des légendes que nous ignorons.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 6]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum